Quand l’agence Foster+Partners et le RIBA révèlent la précarité du métier d’architecte

Rédigé par Maider PAPANDINAS
Publié le 09/04/2020

Alors que l’agence Foster+Partners a licencié certains de ses employés et a demandé à chacun d'entre eux de subir une réduction de salaire de 20%, le Royal Institute of British Architects a également confirmé qu'il licencie 30% de ses 300 employés au Royaume-Uni suite à l'épidémie de coronavirus.

En France, le gouvernement a également pris des mesures de soutien pour l'activité économique des entreprises, dont les architectes. Comme nos voisins britanniques, beaucoup d’entreprises françaises recourent à l’activité partielle pour faire face à l’épidémie de coronavirus.

L’ordre des architectes a composé un dossier spécial pour les architectes. Vous pouvez consulter ici toutes les informations concernant la gestion de la crise du coronavirus.


En ce qui concerne les architectes de l’agence Fosters+Partners, ceux qui n’étaient pas en mesure d'effectuer leur travail à domicile ont tous été mis à pied. Ils devraient recevoir de 80% de leur salaire de la part du gouvernement britannique. Les autres architectes, y compris ceux qui travaillent dans les bureaux à l'étranger, ont été priés de subir une réduction de salaire de 20% pendant trois mois. Cependant, le directeur général Matthew Streets a déclaré que tous leurs employés percevraient un minimum de 25 000 livres sterling ou leur salaire complet s'il est inférieur à ce montant.


L'entreprise ayant employé en moyenne 1.317 personnes (pendant l’année 2019) a déclaré que ces mesures étaient "le meilleur moyen de protéger la pratique" pendant "les temps difficiles et incertains causés par l'épidémie de coronavirus".


Pourtant la même année, le groupe a réalisé un chiffre d'affaires de 258 millions de livres sterling, soit un bénéfice avant impôts de 21 millions de livres sterling. Le directeur le mieux rémunéré ayant gagné jusqu’à 2,6 millions de livres sterling pour l'année.


Tout comme Fosters+Partners, le RIBA a annoncé un licenciement de 30% de ses employés basés au Royaume-Uni dans le cadre du programme de maintien de l'emploi du gouvernement britannique contre le coronavirus. Cela permettrait selon eux de préserver les emplois et d'assurer un niveau de sécurité financière pour l'institut.


The Royal Institute of British Architects dont le président Alan Jones fait l'objet d'une enquête sur un abus de position et de fonds, a déclaré qu'elle s'appuierait sur le programme de maintien de l'emploi du gouvernement pour "sauvegarder les emplois et assurer un niveau de sécurité financière pour l'institut". Dans le cadre de ce programme, le HMRC paie 80% du salaire des employés jusqu'à 2 500 livres sterling par mois pour ceux qui auraient été licenciés pendant la crise.


Selon les premières conclusions de la dernière enquête de l'AJ sur le coronavirus d’autres agences d’architecture telles que Benoy, Sheppard Robson, Scott Brownrigg et Atkins ont également mis leur équipe en congé. Environ 32% des architectes interrogés ont déclaré que leur agence envisageait de se rabattre sur le programme de maintien de l'emploi du gouvernement. L’enquête a également dévoilé que 13% des quelque 400 architectes ont répondu avoir été mis en congé.

Les articles récents dans Actus brèves

La restructuration de l’École du Louvre confiée à Hart Berteloot Publié le 03/07/2020

À l’aune des grandes réflexions autour de l’enseignement supérieur et des mutations… [...]

« Pour la recherche en architecture et paysage » : les 12 lauréats Publié le 29/06/2020

Le mécénat de la Caisse des Dépôts divulgue le nom des 12 lauréats de l’appel à… [...]

L'extension de la mairie de Biot sauvée de la destruction Publié le 24/06/2020

Alors que le chantier de l’extension de la mairie de Biot touche à sa fin, le nouveau maire… [...]

Le monde d’après selon les architectes Publié le 24/06/2020

La Cité de l’architecture et du patrimoine lance une série de débats consacrés aux défis… [...]

Exposition du mobilier iconique de la Villa Malaparte à Londres Publié le 17/06/2020

L’exposition Casa Malaparte Furniture, qui se tiendra à Londres du 15 juin au 19 septembre 2020… [...]

Photographies de Stefan Tuchila : "Paris vide" Publié le 09/06/2020

La série des photos “Paris vide” a commencé par une envie d’exploration et de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
27  01 02 03 04 05
2806 07 08 09 10 11 12
2913 14 15 16 17 18 19
3020 21 22 23 24 25 26
3127 28 29 30 31   

> Questions pro

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…

Deux opportunités d’aide à la recherche

Face aux difficultés du métier d’architecte, une aide à la recherche est toujours une opportunité idéale pour orienter, confirmer ou même…