Quand Piranèse s’invite chez Staline : Institut Mines-Télécom, université Paris-Saclay, Palaiseau

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 02/04/2021

Avec ses panneaux ocre en béton préfabriqué et sa façade de 200 mètres de long, l’Institut Mines-Télécom, bien qu’à peine livré, semble toujours avoir été là et appartenir comme l’École polytechnique d’Henri Pottier aux vestiges archéologiques du plateau de Saclay. 


Il fait gris en cette fin décembre, et la longue façade ocre jaune paraît interminable. En sortant de l’aérienne résidence-parking de Bruther & Baukunst qui est à quelques mètres de là, nous avons le sentiment que l’on nous inflige une punition. Pourtant les rythmes rapides des panneaux préfabriqués se superposent sans les masquer sur ceux plus lents des piliers, parfois les blocs vitrés se soulèvent ou des escaliers et des coursives serpentent en s’agrippant à l’ossature, mais nous ne le voyons pas encore, comme aveuglé par la masse de cet énorme bâtiment presque soviétique… 


Une construction qui semble à l’image de l’École des mines, aujourd’hui associée à l’École des télécom. Fondée à la fin du XVIIIe siècle pour former des ingénieurs spécialisés dans l’extraction du charbon – au moment où la France s’apprêtait à devenir une puissance industrielle – et devenue, avec l’abandon du charbonnage, garante de l’appartenance à un corps d’ingénieurs surtout caractérisé par ses réseaux spécifiques composés de cadres ou de dirigeants de grandes entreprises.(...) 



Maîtres d'ouvrages : Institut Mines-Télécom
Maîtres d'oeuvres : Grafton Architects et Vigneu & Zilio Architectes, Atelier Moabi (paysagistes)
Entreprises : BET, structure, fluides, OTEIS ; environnement, Chapman BDSP et Green Affaure ; cuisine, EFC ; économiste, Alayrac ; acousticien, Groupe Gamba ; signalétique, Locomotion 
Surface SHON : 40 000 m2 
Cout : 88 millions d’euros HT
Date de livraison : 2020

L'entrée, sur la place Marguerite-Perey La cour d'entrée, vers la bibliothèque RDC Coupes du projet Le puit central Axonométries des façades

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Cinéma municipal, Marcq-en-Baroeul Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Marcq-en-Barœul  Maîtres d'oeuvres : HBAAT mandataire,… [...]

Restauration d’une halle et d’un beffroi, Saint-Lô Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Saint-Lô Maîtres d'oeuvres : HBAAT, mandataire avec… [...]

Entre deux mondes : Résidence étudiante et ascenseur public, Marseille Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ametis PACA, Logis Méditerranée, Fac-Habitat Maîtres d'oeuvres… [...]

Grandes demeures : Deux villas, Aix-en-Provence Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : privéMaîtres d'oeuvres : Atelier Stéphane FernandezEntreprises… [...]

Imaginer l’existant : Réunion de deux maisons individuelles, Toulouse Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : BASTSurface : 140 m2Cout… [...]

Habiter le sol : 20 logements collectifs, rue de la Cour-des-Noues, Paris 20e Publié le 04/05/2021

 Maîtrise d’ouvrage : Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP)Maîtrise… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…