Quelle architecture post-mortem ?

Rédigé par Pierre CHABARD et Marie-Anne DUCROCQ .
Publié le 02/10/2019

Dossier réalisé par Pierre CHABARD et Marie-Anne DUCROCQ .
Dossier publié dans le d'A n°275 Si, comme l’affirmait Loos, il n’y aurait d’architecture que celle du tombeau, quels sont, pour les architectes contemporains, les programmes, les objets ou les lieux funéraires d’aujourd’hui ? Alors que la mort, combattue par notre médecine, repoussée comme une ultime frontière, semble l’ennemie de notre civilisation du bonheur et du bien-être, quel sort réservons-nous à nos défunts ? De quelles pratiques, de quels rituels sont-ils l’objet ? En France comme dans les autres pays occidentaux, la crémation est en passe de remplacer l’inhumation comme rituel funéraire dominant. Répondant à la massification de nos sociétés, de moins en moins sédentaires, et à la pénurie de foncier dans nos villes, cette pratique archaïque, un temps déconsidéré par l’église, devient une alternative sérieuse au cimetière traditionnel. Comment les architectes contemporains abordent-ils ce programme du crématorium, lui-même en évolution, tendu entre rationalisation industrielle de la mort et réinvention d’une sacralité funéraire œcuménique ? Comment, à travers l’Europe, certains s’en saisissent comme terrain d’exercice pour re-sacraliser l’architecture elle-même, pour l’arracher à sa banalisation généralisée ?

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
26   01 02 03 04
2705 06 07 08 09 10 11
2812 13 14 15 16 17 18
2919 20 21 22 23 24 25
3026 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…