Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°229

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. La Cigogne laborieuse : premier immeuble de bureaux partagés entre employés et échassiers migrateurs, siège d’une compagnie d’assurance alsacienne.
  2. Le siège de l’église des Libres Évangelistes environnementaux de Dieu (LEED) à Recife, Brésil. La façade serait entièrement réalisée en fragments de la vraie croix.
  3. La Maison du castor urbain à Aiguilles (Hautes-Alpes).
  4. Innovation : la première résille de façade en échasse pour le siège de la Caisse de retraite des bergers landais à Tréteaux (Allier).
  5. L’immeuble Murallumettes, un hommage aux maisons « murondins » de Le Corbusier.

Réponse : L’îlot T8, opération mixte de logement-bureaux-commerces, ZAC Paris-Rive Gauche, Rudy Ricciotti architecte, Nexity/Semapa Maîtrise d’ouvrage.

Est-il désormais possible de construire en allumettes ? Léger, le matériau a cependant un lourd passif. C’est en effet après s’être vanté d’avoir édifié une tour Eiffel avec 364424 de ces petits segments de bois paraffiné que François Pignon, employé du ministère des Finances, fut invité au fameux « Dîner de cons » mis en scène par Francis Veber. C’est sans doute parce qu’il ne voulait certainement pas laisser dire que l’architecture est un sport de cons bas que Rudolph Ricciotti a voulu relever le défi de ce concours parisien. Une première maquette fut rapidement édifiée avec des cure-dents d’un solide apéritif d’agence – louable souci du recyclage. Ce nid d’hirondelle pour cadres sup’ en goguette ne laissa pas de bois les autorités parisiennes, qui le choisirent pour le lot T8, resté vacant dans la ZAC Paris-Rive Gauche. La résille en tringles apportait un peu de diversité dans un secteur de l’avenue de France ayant épuisé toutes les ressources du catalogue VEC des fabricants homologués par le CSTB. Mais l’architecte ne s’est pas cantonné aux baguettes. L’îlot T8, c’est un peu trois bâtiments pour le prix d’un : une façade en verre ondulée façon mur-rideau sous acide à l’intérieur de l’îlot (auquel on accède par un portail à la Guimard made in Guangzhou) et une merveilleuse paroi de granit noir type mausolée de parrain palermitain grande époque sur l’un des petits côtés de l’îlot. Ce que remarque surtout l’oeil de l’architecte, ce sont les descentes d’eaux pluviales qui zèbrent ce cristal de pierre luisante, comme un bras d’honneur au bon goût bourgeois. Anticipant la désinvolture des entreprises de TP se refusant à ouvrir les plans d’exécution des architectes, Rudy propose au couvreur de magnifier l’erreur et la malfaçon suivant son propre dessin original conçu. Le « chameau » synonyme d’opprobre se mue dès lors en une héroïque stratégie ornementale.
On sait par ailleurs que l’architecte bandolais s’est fait le héraut des savoir-faire manuels en voie de disparition. Avec ses gouttières sinueuses, il offre une voie d’accès aux monte-en-l’air, corporation qui, depuis l’introduction des parois lisses et des verres fixes triples-vitrages et anti-effraction, en est réduite à mettre à sac les sam’suffit suburbain.
Car malgré les honneurs et la reconnaissance institutionnelle, Rudolph Ricciotti a gardé un cœur de pirate et distille la subversion jusque dans ses matériaux de façade. Des bergers landais s’en serviraient d’échasses pour observer les urbains moutonniers que ce serait déjà un beau pied de nez au jacobinisme. La section CGT de la direction de l’urbanisme, occupant les locaux depuis la livraison, s’est montrée plus rebelle encore que notre Rudolph. Dès 2011, elle avait demandé le démontage de la résille, oubliant qu’elle pourrait un jour, sans la permission de personne, s’en servir pour la construction de barricades ou de hampes à banderole de manifestation dont les slogans restent à écrire. En boîte ou en immeuble, l’allumette reste le meilleur instrument pour mettre le feu à la ville.

Olivier Namias

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…