Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°231

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. Le nouveau hangar à zeppelins de Prince, hommage de l’artiste à l’aviation gonflable et l’esthétique Flower Power, Minneapolis, États-Unis.
  2. La fondation Lidl, le leader du hard-discount alimentaire, inaugurée récemment pour abriter sa collection de 200 boîtes Cambell’s Soup d’AndyWarhol. Dans cinquante ans, le bâtiment sera rétrocédé à la commune de Bouzillé (Maine-et-Loire), qui a d’ores et déjà refusé le don.
  3. Siège de la FIFSAFFAC, Fédération internationale des fabricants de saucisse et fabricants de fer à cheval, premier exemple d’un regroupement de deux syndicats professionnels, Francfort-sur-le-Main.

Réponse : Markthal Rotterdam, ensemble mixte halle de marché/logements, Rotterdam. MVRDV architecte, Provas maître d’ouvrage. Décor mural : Arno Coenen et Iris Roskam.

Dans une Europe en crise dont on déplore l’uniformisation et l’apathie, l’architecture est le dernier refuge de l’expression nationale, et c’est à travers la pierre et le béton que perce encore un semblant d’identité locale. Le logement social français est élégant avec ce qu’il faut de débridé, comme un costume de grand couturier, les immeubles de bureaux allemands sont robustes et sobres comme un rasoir Braun, les logements de luxe anglais ont l’outrance d’un trousseau de clés suspendu à une grosse chaîne en or, mais si vous cherchez dans tous les programmes de l’étrange et de l’audace, c’est bien aux Pays-Bas qu’il faut aller. Normal, puisque le pape de l’architecture est actuellement batave et que le sigle NL évoque bien plus que l’autre pays du fromage aux yeux des architectes. Les anciennes provinces orangistes nous abreuvent d’architectures étonnantes en continu. Nous avions souri devant l’Inntel hôtel de Zaandam (WAM architectes), entassement de maisons traditionnelles, nous avions applaudi aux bouquins empilés de la tour de Rem Koolhaas à Rotterdam. Mais, il faut bien le dire, la baignoire géante posée par Benthem et Crouwel devant le Stedelijk Museum à Amsterdam nous avait désorientés un instant, rien cependant par rapport au grand matelas roulé abritant le nouveau marché de Rotterdam, une sorte de sac à main décoré géant qui nous laisse totalement désemparé. Y aurait-il quelque chose de pourri au royaume de Hollande ?
Le 1er octobre dernier, la reine Maxima a pourtant inauguré sans mollir ce marché XXL totalement innovant, puisqu’il mêle commerces et logements. À Rotterdam, poireaux et pékins sont désormais logés sous un même toit, séparés par un double vitrage fixe interdisant le ravitaillement par panier pendu au bout d’une cordelette. L’hygiène et l’étouffement des cris des vendeurs de batavias sont à ce prix. Les résidents des 228 appartements se consoleront en contemplant « Cornucopia », fantaisie fruit-et-légumière se référant à la corne d’abondance. Ses 11000 m2 en font la plus grande fresque d’Europe. Au marché de Rotterdam, le spectacle est dans les étals et sur les murs : pour rendre enfin attractif son centre détruit pendant la guerre, la ville compte énormément sur cet hybride architectural exaltant la beauté des dindes et des saucisses.
Cette course à l’échalote est risquée : comment peut-on s’assurer qu’une fois passé l’effet de nouveauté, la surprise d’hier ne devienne pas la verrue de demain ? Au début des années 1980, l’architecte Piet Blom attirait les regards du monde entier avec son Kubuswoningen, ensemble d’habitations dont les logements triplex étaient placés dans des cubes posés sur leurs pointes. Il est facile d’apercevoir cette opération depuis l’une des deux fenêtres monumentales du new Market. Visiblement, l’effet WOW de ces artichauts transgéniques à l’habitabilité douteuse a dépassé sa date de péremption depuis belle lurette. Souhaitons à Winy et ses amis de meilleurs agents conservateurs de fraîcheur architectonique : l’industrie agroalimentaire doit bien ça aux auteurs du premier temple glorifiant le concombre et la courgette ! (O. N.)

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…