Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°232

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. Le Karénaoké : la Cité internationale du karaoké. Sur 12000 m2, 300 salles de 20 à 100 m2 qui consternent les musiciens mais soudent les amitiés et rapprochent les familles.
  2. En exclusivité pour d’a : la villa d’été de Dark Vador, photographiée clandestinement sur le set de Star Wars LXII.
  3. Préparons la RT 2086 : anticipant le remplacement des façades vitrées par des murs en paille dans les immeubles de bureau, cette casse pour mur-rideau vient d’être présentée au SIMI 2014.

Réponse : Les rivières se croisent, les cités trinquent. Les divagations hydrographiques perturbent les urbanistes et les élus français, à la dérive dès qu’un ruisseau amorce la moindre ramification. À l’est de Paris, la Marne rejoint la Seine ? On célèbre l’événement par Chinagora, une réplique en carton-pâte de la Cité interdite digne des aventures de Tintin et le Lotus bleu. Vous ne disposez pas de deux cours d’eau ? Peu importe, deux bras du même fleuve feront l’affaire. Un gymnase en selle de cheval ou en peau de cloporte orne la proue des îles de Saint-Denis et de Puteaux. Plus bas, toujours sur la Seine, la pointe de l’île Seguin donne tout pour la musique. Les chaînes bien peu harmoniques des ateliers automobiles et leurs concerts façon Kraftwerk cèdent la place à une cité musicale. Shigeru Ban, roi du recyclage des tubes pour rouleau de papier de traceur, est à la manoeuvre, déjà positionné pour l’obtention du « Quèsaco ? » d’avril 2017. Pourtant, ces situations d’exception pourraient être mises à profit pour des bâtiments utiles. À la jonction du Rhône et de l’Arve, les Genevois ont construit une petite centrale électrique. Plutôt que de s’inspirer de ce précédent rhodanien, les Lyonnais ont porté l’art de l’urbanisme de confluence à son pinacle, en édifiant à la rencontre de la Saône et du Rhône un musée qui « a pour vocation première de relier la science et les sociétés, c’est ce qui constitue son originalité et sa spécificité », explique le dossier de presse, qui poursuit : « Si nous avons choisi le nom de Confluences, c’est pour exprimer la confluence entre les savoirs. » Ce sont plutôt les mots « naufrage », « grande démence », voire « machin » qui viennent spontanément à l’esprit à la vue de son architecture. Prise de folie, la capitale des Gaules s’est rêvée en Guangzhou, en commandant à Coop Himmelb(l)au le clone d’un de ses projets chinois – l’effet Chinagora revisité – pour la modique somme de 265 millions d’euros, le musée des mauvaises influences.
La page Wikipédia du musée affiche la citation suivante : « À travers trois expositions de synthèse et de référence, le musée des Confluences tente de répondre à trois questions : “D’où venons-nous ?”, “qui sommes-nous ?” et “que faisons-nous ?” » Alors que la seule chose que le public veut savoir, c’est « qu’est-ce que c’est ? » ou à la rigueur « qu’avons-nous fait pour mériter ça ? » Au néolithique, personne n’aurait même osé faire un feu sur ce site, qui ne porte aucune trace d’habitat gaulois. Les chrétiens se gardèrent bien d’y édifier une cathédrale. Les aménageurs des années 1960, peu réputés pour faire dans la dentelle, s’abstinrent d’y implanter une barrière de péage. Il fallut le conseil général pour laisser atterrir ce vaisseau spatial périmé, si usé qu’il ne repartira jamais vers la lointaine galaxie qu’il n’aurait jamais dû quitter. Devant de telles outrances, il ne faudra pas s’étonner si les confluences deviennent demain les prochaines « zones à défendre », rassemblant les foules en colère au cri de « touche pas à mon spot » ! (O. N.)

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…