Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°236

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. Radical : les contrôleurs du ciel bétonnent les avions pour empêcher les décollages en période de grève.
  2. Pragmatique : pour combler un vide sur son chantier, un entrepreneur a utilisé les plans de la maquette d’un A320 en Lego offerte à son fils pour Noël.
  3. Scientifique : première greffe réussie d’un cœur d’îlot sur deux ailes de Boeing, à Avion (Pas-de-Calais).

Emirates Training College, à Dubaï, Brewer Smith Brewer Gulf architectes.

Dès que les industriels ont commencé à produire des voitures à la chaîne, les architectes ont rêvé d’appliquer leurs méthodes à la maison individuelle. La promesse technologique a vite tourné à la bérézina. Le pavillon Sam Suffit orné d’une cigale en porcelaine, qui est à la villa moderne ce que la caisse à savon est à la Citroën SM, a rapidement supplanté la villa Citrohan. Bien chanceux celui qui retrouvera, au hasard d’une casse auto, ne fut-ce le boulon arrière gauche du prototype de logis corbuséen. Le résultat, osons le dire, fut décevant et cataclysmique. Le public aura beau jeu de couvrir d’opprobre une profession : dans leur impatience, les architectes s’étaient juste trompés de véhicule. Il fallait construire la maison non comme une voiture, mais comme un avion, d’abord pour la rime et, ensuite, pour les qualités d’habitabilité des aéronefs, qui disposent de toilettes, d’une cuisine et d’un service à la place, d’un pilote capable d’amener l’usager à bon port. Les États à la pointe de l’innovation architecturale tels que les Émirats arabes unis, débarrassés des tabous et des habitudes qui grèvent ici notre imagination, l’ont bien compris et donnent désormais à leurs immeubles l’aspect d’Airbus dessiné avec des moufles.

Les esprits sarcastiques diront que dans la catégorie oiseaux, l’édifice doit plus au canard colvert qu’à l’A380, mais l’ironie ne suffira pas à marquer le déclin et le conservatisme d’une civilisation épuisée. Nos écoles d’architecture possèdent encore d’archaïques sections d’architecture navale, alors qu’elles négligent l’enseignement de l’architecture aéronautique, aux possibilités immenses en neuf comme en réhabilitation. L’architecture populaire teste déjà le recyclage d’avions déclassées : Bruce Campbell a eu l’idée de racheter un ancien Boeing 727 pour y habiter. « Désormais trône dans son jardin (à Bruce) un somptueux avion à la retraite, aménagé en lieu de vie », (selon le site www.gentside.com). Et le tout, pour la modique somme de 160 000 euros. On espère que le salon est de classe business. L’avion serait selon lui « la parfaite maison possible, même si, il le concède, tout le monde ne pourrait pas vivre à l’intérieur. Pour lui, il était hors de question d’habiter une maison en bois, comme la plupart des habitants de sa ville, car ce matériau est une proie pour les « thermites » (sic, un insecte qui mange les matériaux encore chauds), le feu, etc. L’avion est l’endroit le plus sûr au monde pour lui ». Et, à l’inverse, la maison est l’avion le plus sûr pour les passagers : hors zone sismique, il y a eu beaucoup moins de crashs d’immeubles que d’aéroplanes. Dans un édifice, le pilote peut aller aux toilettes sans craindre que son second ne perturbe le chamois par un atterrissage à flanc de montagne. Si l’aéroplane ne fait pas un logis pour monsieur Tout-le-Monde, il y a donc urgence à concevoir les avions comme des maisons, c’est-à-dire immobiles. Que celui qui prétend que l’on n’y gagnerait pas en sûreté et en réduction de GES nous jette sa carte d’embarquement en first ! (Olivier Namias)

Crédit Photo : DR

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…