Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°254

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. Sarcophage d’un oeuf de facehugger pour Alien 6 Laponity, le prochain film de Ridley Scott.
  2. Mars Attacks ! 2. Stupeur : les Martiens ne sont plus des petits bonshommes verts, mais des autruches.
  3. Les SDF parisiens ont leur tente Quechua. Mais en Laponie, pour protéger leurs SDF des températures atteignant jusqu’à - 43 °C, les Sámis ont construit ces abris parfaitement isolés.

Réponse : Solar Egg, un sauna réalisé par les artistes suédois Bigert & Bergström à Kiruna, en Suède. Commande de la coopérative immobilière Riksbyggen.

L’exploitation de la mine de fer de Kiruna, ville la plus au nord de Suède, est symptomatique de la manière dont l’industrie moderne a utilisé sans complexe les ressources naturelles du sol et dénié les droits des populations autochtones. La présence du fer était connue depuis le XVIIe siècle. Il a cependant fallu attendre le début du XXe siècle et l’électricité pour que soit rendue possible l’extraction du minerai dans ces conditions extrêmes et pour faire de cette mine la plus grande du monde à ciel ouvert. Le peuple Sámi savait, lui – depuis près de 9 000 ans qu’il occupait ces terres –, qu’il y avait du fer, mais se contentait de chasser le renne et de pêcher. Les Sámis (que les Scandinaves ont appelés « Lapons », soit « le peuple en haillons ») ont progressivement été dépossédés de leurs terres. Dernier peuple autochtone d’Europe, il lutte contre l’État suédois qui, en 1993, leur avait dénié leurs droits fonciers. Il y a un siècle, personne ne leur avait demandé leur avis lorsque fut ouverte la mine et qu’une ville nouvelle y fut bâtie. Mais la nature est parfois rancunière et cette ville de 18 000 habitants est aujourd’hui menacée d’effondrement, car les titanesques excavations ont fragilisé le sol.
La société LKAB, qui a fondé la ville et exploite encore aujourd’hui le filon, a donc décidé de reconstruire entièrement le bourg, avec ses 3 000 maisons, 3 kilomètres plus loin. L’agence White, en charge du plan directeur, assure que désormais la ville atteindra l’objectif d’émissions zéro carbone, sachant que la mine reste la plus grosse consommatrice d’énergie fossile du pays. Pour adoucir le traumatisme social et culturel de ce vaste déménagement, une oeuvre rédemptrice a été commandée aux artistes Bigert & Bergström. Ils ont imaginé ce sauna en forme d’oeuf, où chacun pourra trouver le réconfort à 85 °C quand le thermomètre atteint dehors - 43°. Il est formé de 69 facettes d’acier poli miroir en titane, montées sur une structure en bois. Les artistes le voient comme un incubateur, un lieu d’échange sur les enjeux environnementaux. Sudation et nudité pour apaiser les tensions communautaires et favoriser un retour aux bonnes pratiques : une méthode que l’on pourrait suggérer à notre nouveau président de la République, lui qui souhaite déjà emprunter à la Suède son principe de la flexisécurité ?

E. C.

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
35     01 02
3603 04 05 06 07 08 09
3710 11 12 13 14 15 16
3817 18 19 20 21 22 23
3924 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

Loi ELAN: Les jeunes architectes se mobilisent

Face aux incertitudes sur l’exercice de la profession et aux débats parlementaires sur la loi Elan, de jeunes architectes ont engagé une…

Architecte de copropriété, une piste à ne pas négliger

Les architectes se tournent parfois vers des activités considérées comme marginales, soit par goût, soit par défaut de commande traditionnelle.…

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…