Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ? - D'A n°262

Mais à quel usage ce bâtiment est-il destiné ?
  1. Za Zdorovie, centre de dégrisement pour ivres morts à Vodkograd (Russie, oblast de Vladimir).
  2. ISOH (Institut supérieur de oula-hop) à Oulan-Bator (Mongolie).
  3. Raqs sharqi, école de danse du ventre contemporaine à Villetaneuse (9-3).
  4. Clinique de la scoliose en plaques à Saint-Guy (canton des Grisons).

restaurant Vespertine, Waffle Building, Culver City, Los Angeles, Eric Owen Moss architecte, 2017.

À Culver City, penser qu’un restaurant est un lieu où prendre un repas relève, au mieux, de la naïveté, au pire, de l’idiotie, en tout cas d’un incurable prosaïsme. Vespertine est en effet une vision, celle du chef Jordan Kahn, qui se propose « de ré-imaginer et d’explorer l’expérience du dîner ». Rien moins que « la convergence de la nourriture, de l’art, de l’architecture, de la musique et de la sculpture, conjugués pour créer un événement multisensoriel et immersif ». Une sorte de Gesamtkunstwerk, une œuvre d’art totale, à la manière de Richard Wagner, pourrait-on comprendre. Erreur ! Pas question de tétralogie mais de tératologie ! Il s’agit en fait d’une disruption, laquelle n’a « aucune racine dans le passé ». Car le restaurant « possède sa propre gravité », est « un artefact issu d’une autre planète, une machine laissée il y a un milliard d’années (à ce compte, ce n’est plus le passé) par une espèce extraterrestre d’adorateurs de la lune ». Le chef, en veine de com’, assure avoir flashé devant le bâtiment de Moss en construction et n’avoir eu de cesse de s’y installer : « J’ai été bouleversé, comme la première fois que l’on rencontre un séquoia géant (sic). Pendant un mois, toutes les nuits, je venais là, je sautais par-dessus la palissade pour me recueillir à l’intérieur. Puis j’ai remué ciel et terre pour convaincre Eric Owen Moss d’y créer mon restaurant. » Bien entendu, manger est à l’avenant : on picore, pour quelques centaines de dollars, de petits trucs chichiteux et innommables (au sens propre), des créations présentées dans des œuvres d’artistes de renom – à moins que ce ne soit l’inverse. Dès lors, il n’est pas question de menu, mais de « narration visuelle » (et non gustative, car tout est dans l’apparence). Vespertine, vespéral, le nom du restaurant vient d’un album de Björk dont le titre phare est « Hidden Place », le lieu caché (encore un « fait alternatif »). Le bâtiment est quant à lui nommé Waffle Building. Waffle qui veut dire une gaufre (et pas un millefeuille un peu branlé) ou, au sens figuré, un verbiage. Voici que tout prend non sens : c’est Alice au pays des bullshits. JPR

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
01 01 02 03 04 05 06
0207 08 09 10 11 12 13
0314 15 16 17 18 19 20
0421 22 23 24 25 26 27
0528 29 30 31    

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…