Réemploi 3/8 - Identifier, acculturer, échanger - Entretien avec Hélène Schwoerer et Isabelle Quet-Hamon, Paris Habitat

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 04/07/2021

Dossier réalisé par Cyrille VÉRAN
Dossier publié dans le d'A n°291

Investi sur le sujet du réemploi, le bailleur social Paris Habitat a intégré le programme européen INTERREG CHARM (Circular Housing Asset Renovation and Management) suite à la mutation emblématique de la caserne de Reuilly à Paris. Un cadre qui lui permet d’initier des expérimentations et de pousser plus loin les actions et bonnes pratiques dans ses opérations. Retour d’expérience avec Hélène Schwoerer, directrice générale adjointe maîtrise d’ouvrage et développement, et Isabelle Quet-Hamon, responsable du service Habitat durable. 

D’a : La mutation de la caserne de Reuilly dans le 12e arrondissement de Paris, pour laquelle vous avez été aménageur et maître d’ouvrage unique, est incontestablement l’opération la plus emblématique de Paris Habitat en matière de réemploi. Depuis quand et dans quelles circonstances avez-vous intégré cette pratique ? 


Le sujet du réemploi a été amené chez Paris Habitat par celui de l’énergie grise, correspondant à l’extraction et à la fabrication des matériaux et l’un des premiers postes de consommation énergétique du bâtiment. Plutôt que de réduire ce poste par le biais de solutions technologiques parfois greenwashing, nous nous sommes positionnés sur la conservation du patrimoine bâti, qui découle du bon sens pour économiser la ressource, sous réserve de lui offrir les conditions à sa rénovation ou transformation. L’opération la plus symbolique de cette démarche est la tour Bois-le-Prêtre1. Elle a démontré la capacité de cette architecture moderniste à évoluer. 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
26   01 02 03 04
2705 06 07 08 09 10 11
2812 13 14 15 16 17 18
2919 20 21 22 23 24 25
3026 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…