Rendez-vous en bauge optimisée

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 26/08/2020

Article paru dans le d'A n°283

Comparée au pisé ou aux adobes qui ont fait l’objet de nombreuses recherches et applications en région toulousaine et en Rhône-Alpes, la bauge traditionnelle faisait jusqu’alors figure d’oubliée de l’écoconstruction. Initié en 2017, le projet franco-britannique CobBauge entend élargir le corpus de connaissances acquises sur la construction en terre grâce à deux prototypes tout juste édifiés de part et d’autre de la Manche. À l’aide de capteurs et d’une station météo, les bâtiments construits à partir de mélanges spéciaux de bauge allégée et de bauge structurelle feront l’objet d’analyses jusqu’en 2023. À terme, l’idée est de moderniser et d’adapter cette technique aux contraintes de la réglementation thermique actuelle et, par la même occasion, de servir à la restauration d’un important patrimoine rural.

 

« Pour mémoire, la technique traditionnelle de la bauge est un mélange de terre, de fibre naturelle et d’eau, malaxé à pied d’homme ou d’animal, puis monté sans coffrage à la fourche, rappelle François Streiff, architecte du parc naturel régional des Marais du Cotentin et du Bessin. (...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

Impression 3D : La…

Depuis la petite dizaine d’années que…

Réemploi in situ : Une…

Quand en 1992 l’agence SCAU remporte le…

De la tuile solaire à…

Après des décennies de développement, la…

Bétons immergés : des…

Le 21 septembre dernier, dans la rade de…

Des ailes pour…

Est-il révolu, le temps où il fallait, dans…

Design itératif : «…

La récente exposition consacrée à…

L’UHPS : un composite…

Vous connaissez l’UHPC – le béton fibré…

Questionner la massivité…

« Comment exprimer la massivité du…

Du mur renard au mur…

Depuis 2014, les architectes de l’agence Vous…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

Impression 3D : La fabrication additive, toujours d'actualité ? Publié le 23/03/2021

Depuis la petite dizaine d’années que l’impression 3D fait des émules sur le marché… [...]

Réemploi in situ : Une façade en granite transformée en terrazzos Publié le 28/02/2021

Quand en 1992 l’agence SCAU remporte le concours pour la construction du siège de… [...]

De la tuile solaire à l'enveloppe du bâtiment : "Le moment est venu" Publié le 06/01/2021

Après des décennies de développement, la production d’énergie solaire est en train de faire… [...]

Bétons immergés : des infrastructures portuaires biomimétiques Publié le 09/11/2020

Le 21 septembre dernier, dans la rade de Cherbourg, on pouvait assister à l’immersion de… [...]

Des ailes pour Roland-Garros Publié le 12/10/2020

Est-il révolu, le temps où il fallait, dans la précipitation, dérouler une bâche pour… [...]

Design itératif : « s’approprier les technologies plutôt que les subir » Publié le 01/07/2020

La récente exposition consacrée à l’intelligence artificielle au Pavillon de l’Arsenal a… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
26   01 02 03 04
2705 06 07 08 09 10 11
2812 13 14 15 16 17 18
2919 20 21 22 23 24 25
3026 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…