Réouvrir l’espace aux possibles - Le réaménagement de la place communale de Molenbeek

Rédigé par Richard SCOFFIER
Publié le 11/12/2015

La place communale de Molenbeek avait la réputation d’être colonisée par des voitures arrogantes qui l’avaient soumise. Devant la mairie de la commune s’étendait ainsi une mer de véhicules qui n’acceptaient de libérer l’espace de leur étreinte qu’une fois par semaine, les jours de marché. Les architectes de A practice ont trouvé une solution.



Les édiles ont demandé aux architectes de les aider à reconquérir un espace commun bloqué qu’une partie de la population s’était indûment approprié. Ensemble, ils ont cherché à définir un espace partagé dans lequel trafic automobile, flux de vélos et de piétons, jeux d’enfants, rassemblements de badauds, rencontres amoureuses et errance baudelairienne auraient enfin droit de cité et pourraient coexister sans heurt. En amont du projet, des infrastructures disponibles ont été systématiquement recensées afin de pouvoir concentrer dans des lieux appropriés ces parasites rendant l’espace public impropre à tout autre usage. Ainsi des places de stationnement ont-elles été libérées dans des constructions existantes ou créées de toutes pièces dans de nouvelles structures. De même le périmètre de l’intervention a été étendu à toute la rue ou plutôt à la succession de placettes et d’espaces atypiques qui, parallèlement au canal, vient relier les grands axes commerçants et les connecter au métro. 



FINES SCARIFICATIONS 

L’ancienne place était très fortement hiérarchisée en trois types d’espaces monofonctionnels. D’abord, la voie carrossable bitumée et tatouée de bande blanche, clairement dessinée par les caniveaux et des bordures de pierre. Ensuite, les étroits trottoirs réservés aux piétons et souvent hérissés de potelets métalliques. Enfin, le centre pavé de briques – planté çà et là de quelques arbres anémiques – indûment occupé par les véhicules. Le projet de l’agence A practice – fondée en 2011 par Cécile Chanvillard et Vincent Piroux – se propose au contraire comme un espace unitaire. Dénivelés, bornes, revêtements hétérogènes ont été congédiés au profit d’un espace lisse au vallonnement à peine perceptible. Ainsi les fontaines jaillissent au ras du sol et les caniveaux s’apparentent à de fines scarifications à peine perceptibles. Et l’intervention artistique de Joëlle Tuerlinckx, intitulée Moment – Point zéro, a consisté à enterrer, après un véritable rituel de fondation, un monolithe de pierre bleue du Hainaut, comme pour donner une consistance, une profondeur à cette pellicule de pavés. Ce cylindre de plus de 12 tonnes est enfoui en un point de la place baptisé « centre de gravité » et affleure à peine à la surface des pavés. Les seuls éléments émergents sont des blocs de pierre qui semblent léviter à quelques centimètres du sol en rappelant les formes organiques de Hans Arp. Ils font office de bancs et sont judicieusement placés de manière à définir des micro-espaces qui se voudraient des « salons urbains ». Ils parviennent aussi à orienter et à ralentir les flux automobiles qui traversent cette zone, qui a eu l’intelligence de ne pas être piétonne pour permettre, comme dans les villes africaines – comme Lomé et ses voies défoncées à l’avant-garde de notre contemporanéité –, un mélange maximal d’activités différenciées. L’intelligence de l’équipe de A practice aura été d’offrir à la population cosmopolite de la commune un espace à sa mesure, un outil capable à très long terme de lutter contre le communautarisme et le sectarisme qui gangrènent cette commune. Une opération en tout point exemplaire que le lecteur pourra s’amuser à comparer à celle de TVK place de la République à Paris. 



MAÎTRES D’OUVRAGE : BELIRIS, COMMUNE DE MOLENBEEK-SAINT-JEAN
MAÎTRES D’OEUVRE : A PRACTICE ; PIERRE VANDERSTRAETEN, CONSULTANT EN MATIÈRE D’ESPACE PUBLIC ; ATELIER RUIMTELIJK ADVIES, INGÉNIERIE DE L’ESPACE PUBLIC ET GESTION DES COÛTS

SHON : 6000 M2 –
COÛT : 1,5 MILLION D’EUROS HTVA

LIVRAISON : DÉCEMBRE 2015

Molenbeek a reçu le prix de la maîtrise d’ouvrage publique 2015 pour cet aménagement.<br/> Crédit photo : PLISSART Marie-Françoise Avant aménagement, la place servait de parking communal<br/> Crédit photo : dr - L’installation Moment – Point zéro, de Joëlle Tuerlinckx, est un monolithe de pierre bleue du Hainaut enterré sous la place.<br/> Crédit photo : PLISSART Marie-Françoise L’installation Moment – Point zéro, de Joëlle Tuerlinckx, est un monolithe de pierre bleue du Hainaut enterré sous la place.<br/> Crédit photo : PLISSART Marie-Françoise

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de darchitectures.com
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Maison unifamiliale, Lambersart, Nord Publié le 06/01/2021

Maîtres d'ouvrages : privéMaîtres d'oeuvres : HBAAT (Heleen Hart, Mathieu… [...]

Le funérarium dans la ZAC, magasin de pompes funèbres et espaces funéraires, Thionville Publié le 06/01/2021

Maîtres d'ouvrages : Marbrerie Pompes funèbres Henri BattavoineMaîtres d'oeuvres… [...]

Métamorphose d’une architecture sans qualités, reconversion d’un supermarché en espace multifonction, Finistère Publié le 06/01/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de ChâteaulinMaîtres d'oeuvres : Paul Vincent… [...]

De la caserne à la loggia 50, logements sociaux et un foyer de jeunes filles, Nantes Publié le 05/01/2021

Maîtres d'ouvrages : Nantes Métropole HabitatMaîtres d'oeuvres : 50 logements sociaux,… [...]

Valoriser un paysage, puis l’intensifier par l’architecture, internat de 150 places, Chelles Publié le 05/01/2021

Maîtres d'ouvrages : Région Île-de-France ; mandataire : Île-de-France… [...]

La beauté n’est plus ce qu’elle était, résidence étudiante et parking réversible, plateau de Saclay Publié le 05/01/2021

Maîtres d'ouvrages : 1001 Vies habitat + EPA Paris SaclayMaîtres d'oeuvres : : Bruther… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
53    01 02 03
0104 05 06 07 08 09 10
0211 12 13 14 15 16 17
0318 19 20 21 22 23 24
0425 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…