Résidence pour chercheurs de l'IEA de l'ENS Lyon

Architecte : François Scali
Rédigé par les architectes
Publié le 27/10/2015

Contexte

La résidence de l’institut d’études avancées (IEA), se trouve en bordure du parc de l’École Nationale Supérieure de Lyon mis en oeuvre par Gilles Clément. Elle est la dernière tranche d’un ensemble de bâtiments universitaires réalisés par Henri et Bruno Gaudin entre 1980 et 2008 : le campus de l’ENS (avenue Jean-Jaurès à Lyon 7e). L’immeuble situé allée de Fontenay rempli la fonction de résidence pour chercheurs. La programmation de la consultation (remportée en 2010) précisait le rôle signalétique qu’il devait avoir dans le quartier Gerland en pleine mutation urbaine. L’identité forte et emblématique de cette résidence s’exprime par une géométrie simple de deux blocs de nature différente, superposés sans se toucher, donnant l’impression d’être détachés l’un de l’autre. L’un des enjeux majeurs lors de la conception fut de répondre au problème de définition d’un objet urbain mixte, à la fois inséré dans un maillage et un parcellaire de rue, isolé au bout d’un parc, posant la question soustendue de lectures à plusieurs échelles. Le volume du bas est un parallélépipède en béton double mur orné d’une courbe à l’Est et recouvert d’un parement de pierre « griffée » disposé verticalement. Ce volume, qui reprend la géométrie des percements des immeubles voisin (restaurant et bibliothèque), inscrit ainsi le rez-de-chaussée dans la continuité urbaine et architecturale de l’allée de Fontenay

Le rez-de-chaussée abrite toutes les fonctions communes de l’établissement : hall, salon de rencontre, buanderie, garage à vélo, salle d’informatique, régisseur, etc. Le volume du haut rompt avec cette quiétude urbaine par une forme asymétrique, courbée vers le parc et habillée d’aluminium. Celui-ci abrite les logements organisés en quatorze appartements sur cinq étages enveloppés par un treillage horizontal de lames d’aluminium ajourées formant protection solaire et protection de l’intimité des espaces extérieurs. Ces lames sont destinées à conduire une végétalisation future en façade Est et Sud et forment une double peau protégeant le parement primaire stratifié des façades des murs à ossature bois. Formé de ses trois matériaux principaux de finition, pierre, stratifié et tôle d’aluminium, l’immeuble est dans des tons de blanc/gris qui changent de couleur et d’aspect selon les éclairages puisque aussi bien la laque de l’aluminium, le stratifié, et la pierre contribuent à l’émergence de scintillements. L’effet de lévitation obtenu par le décollement des deux blocs de nature différente, l’un sur l’autre, est obtenu par un porte-à-faux structurel de plus de six mètres camouflé dans une forme de carène en aluminium. Le déhanchement commandé par la conjugaison d’alignements contradictoires (entre la rue, la place et la voie pompier), donne une impression d’indépendance voire de rotation.

Principes architecturaux

Les façades sont protégées du soleil par des lames aluminium peint qui font partie d’un ensemble de double peau faisant également office de garde-corps et d’appuis précaire. Ces lames et tôles sont ajourées par des percements au diamètre variable selon une progression arithmétique et un perçage digital. Ces percements allègent la perception des lames, produisent des ombres graphiquement sophistiquées, et la variation des diamètres produisent un effet d’ondulation sur les longueurs des lames et tôle. L’aménagement intérieur est l’objet de choix dictés par un souci de simplicité et de réduction des matières et des couleurs : - Les dessous des dalles et les voiles béton sont laissés brut avec une lasure légère, autant pour la qualité plastique du matériau que pour des raisons de confort thermique (inertie). - Tous les sols, meubles et placards sont en bambou, ainsi que l’intégralité de l’aménagement du hall et du salon de rencontre (portes et mobilier compris) - Le sol du hall est un Granito « sur mesure » fait avec des agrégats choisis par la maîtrise d’oeuvre - La cage d’escalier est habillée de tôles d’aluminium ajourées afin de permettre la disposition cachée de luminaires verticaux à source fluorescente projetant une lumière chaude, tandis que les marches sont éclairées par des diodes cachées dans la main courante, produisant une lumière plutôt froide. Cette disposition de l’éclairage de la cage d’escalier mêle une ambiance douce à l’efficacité réglementaire de l’éclairage des marches.

Structure et façades

La structure est constituée de quatre voiles parallèles deux à deux dans le sens longitudinal et dans le sens transversal. Cette disposition assure le contreventement général de l’ensemble et contribue à la descente des charges qui est également reprise, étage par étage, par huit poteaux en façade nord et sud reposant sur des cadres de béton assurant la répartition du transfert et la rigidité horizontale ; le cadre du niveau 1 repose sur huit équerres assurant le porte-à-faux de 6 mètres. Ces équerres reposent sur les piles de fortes sections, solidaires des voiles évoqués ci-dessus. Les murs de façades sont de type façade légère, constitués d’une ossature bois fixée par bastaings en nez de plancher, à l’extérieur du cadre pour éviter les ponts thermiques, et remplissage entre les éléments d’ossature bois de laine de roche avant parement extérieur en stratifié. La façade nord est en stratifié noir afin de refléter les arbres de la place attenante.

Terrasses

Les logements sont équipés de terrasses et balcons en façade, d’une largeur supérieure à 1,50 mètres. La façade ouest, où ne donnent que des chambres, est munie de petits balcons de 1 mètre de profondeur, ponctuellement au droit des fenêtres. En façade est, les terrasses sont les planchers hauts des étages inférieurs et donc décaissés, pour permettre au niveau des terrasses d’être de plain-pied avec les séjours (cf coupe technique). Ces terrasses et balcons sont recouverts de platelage bambou posé sur des dalles de balcons par l’intermédiaire de fixations à rupteurs de ponts thermiques. Ce platelage reprend le calepinage des planchers intérieurs. Les lames horizontales, brise-soleil sur les trois façades exposées, deviennent appuis précaires et éléments de garde-corps pour les terrasse de la façade Est. Ces lames sont fixées sur des montants verticaux en aluminium cintré.



Maîtres d'ouvrages : Le grand Lyon
Maîtres d'oeuvres : François Scali architecte
Entreprises : T-PFI Lyon
Surface SHON : 1 450 m2
Cout : 3M €
Date de livraison : Septembre 2015

Bar<br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Terrasse du 4e étage sud.<br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Façade sud-est<br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Angle sud-est<br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Salon de rencontre<br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Cage d'escalier <br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Plan masse<br/> Crédit photo : AYMARD Gilles Plan RDC<br/> Crédit photo : DR  Plan sur chambres<br/> Crédit photo : DR  Coupe transversale<br/> Crédit photo : DR  Coupe longitudinale<br/> Crédit photo : DR

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Logements et crèche associative, Paris 20e Publié le 01/08/2023

Lieu : Rue Buzenval, Paris (20) Maîtrise d’ouvrage : Elogie-Siemp Maîtrise d’œuvre : N… [...]

Centre culturel Clément David, Roquevaire (13) Publié le 05/07/2023

Maîtres d'ouvrages : Commune de RoquevaireMaîtres d'oeuvres : Huitetdemi (mandataires… [...]

Parcours couvert du forum antique de Bavay (59) Publié le 28/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Département du NordMaîtres d'œuvres : Explorations ArchitectureEn… [...]

CO’Met - Arena, centre de congrès et parc des expositions Publié le 06/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Orléans MétropoleMaîtres d'oeuvres : Ferrier Marchetti StudioEntr… [...]

Collège et gymnase, Saint-Julien-les-Villas (10) Publié le 12/03/2023

Programme : Construction du collège Saint Dominique Savio de 10 classes d’enseignement gén… [...]

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
1401 02 03 04 05 06 07
1508 09 10 11 12 13 14
1615 16 17 18 19 20 21
1722 23 24 25 26 27 28
1829 30      

> Questions pro

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…