Sandrine Marc : la ville, le livre, le laboratoire

Rédigé par Anne FREMY
Publié le 29/04/2024

Pour ce numéro de d’a, Sandrine Marc a composé ces pages à partir de photos issues de deux de ses livres, Change plus vite que le cœur et Tout va bien maman. [ sandrinemarc.com ]

Article paru dans d'A n°316

Délicate et profonde, l’œuvre de Sandrine Marc couvre tout le processus photographique, de l’argentique au numérique, du laboratoire à l’édition. Elle revisite constamment l’histoire de la photographie et de ses techniques : enregistrement, révélation, développement, tirage et impression sont autant de sources de connaissance, d’inspiration et de création. À partir d’archives visuelles et de fascicules techniques, elle met à l’épreuve certains des procédés conçus par ses prédécesseurs et en invente de nouveaux.


Diplômée de l’Ensad de Paris en 2005, Sandrine Marc enseigne la photographie et l’édition depuis 2018 à l’École d’architecture de la ville et des territoires Paris-Est.

Les prises de vue de Sandrine Marc sont essentiellement consacrées au milieu urbain : interstices, chantiers, terrains vagues, matériaux, bricolages, agencements éphémères, motifs et trames. Ses images montrent une ville en transition, fragmentée et incertaine. Elle regarde la ville comme un milieu naturel, en marchant, glanant ici et là des fragments et des spécimens urbains, ces « choses que nous croyons à tort disjointes », écrivait Nicolas Bouvier1. Elle les réunit et les juxtapose dans ses accrochages ou les met en page dans les cahiers qu’elle confectionne elle-même, entre herbier et atlas. En connivence avec la pensée d’Aby Warburg (1866-1929), les mêmes images peuvent migrer d’un cahier ou d’un accrochage à l’autre, chaque agencement leur conférant une nouvelle valeur, comme dans un jeu de cartes. Pour André Rouillé2, historien de la photographie, quand « la photographie fragmente, l’album et l’archive recomposent des ensembles. Ils ordonnent ».

Certaines séries sont construites sur l’unité d’un lieu : « Archipels » est ainsi un récit visuel au long cours sur une friche agricole investie par les habitants. D’autres sont organisées par un thème, comme « Playground », qui associe des espaces de jeux qui n’en sont pas toujours, ou « Dispositifs », qui répertorie les aménagements construits aux coins des rues ou aux pieds des immeubles pour empêcher l’installation des sans-abris. Évoquons également « Les devantures », une série fantomatique qui montre les rues d’un Paris transfiguré par l’occultation des vitrines lors des manifestations des gilets jaunes en 2018. Toutes les séries sont présentées sous la forme de cahiers agrafés façon « écolière » ou cousus à la japonaise, ou bien en feuilles libres contenues dans des emboîtages. Les thèmes peuvent être très abstraits, comme « Fireworks Studies », dans lequel elle sublime les motifs graphiques de feux d’artifice en inversant les couleurs au moment du tirage. Cette recherche sur l’abstraction a conduit Sandrine Marc à produire des(...)

Les articles récents dans Photographes

Abelardo Morell - Écrire avec la lumière Publié le 01/04/2024

En 2001, le peintre anglais David Hockney publiait un ouvrage consacré à l’usage des appareils … [...]

Bertrand Stofleth, Géraldine Millo : le port de Gennevilliers, deux points de vue Publié le 11/03/2024

Le CAUE 92 de Nanterre accueille jusqu’au 16 mars 2024 une exposition intitulée «&nbs… [...]

Yves Marchand et Romain Meffre Les ruines de l’utopie Publié le 14/12/2023

L’école d’architecture de Nanterre, conçue en 1970 par Jacques Kalisz et Roger Salem, abandonn… [...]

Aglaia Konrad, des images agissantes Publié le 20/11/2023

Aglaia Konrad, née en 1960 à Salzbourg, est une photographe qui se consacre entièrement à l’ar… [...]

Maxime Delvaux, une posture rafraichissante Publié le 11/10/2023

Maxime Delvaux est un jeune photographe belge, adoubé par des architectes tels que Christian Kerez,… [...]

Harry Gruyaert, la couleur des sentiments Publié le 04/09/2023

Harry Gruyaert expose tout l’été au BAL, haut lieu parisien de la photographie, créé en 2010 p… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…