Sans contenu ?

Rédigé par Soline NIVET
Publié le 02/11/2012

Article paru dans le d'A n°213

L'exposition « Architecture without content » montée cet automne au Pavillon de l'Arsenal présente les travaux élaborés à l'Académie d'architecture de Mendrisio sous la direction de Kersten Geers (agence OFFICE, avec David Van Severen), assisté de Andrea Zanderigo et Carola Daldoss. Exposés conjointement à ceux de l'École spéciale*, ces projets s'en distinguent par la puissance de leur expression, qu'ils semblent puiser dans l'héritage refoulé du premier âge de la postmodernité. Loin d'être rétrograde, cette pédagogie alternative enjoint les étudiants à abandonner les logiciels de modélisation au profit du dessin d'architecture afin de s'affranchir du carcan de l'imagerie contemporaine.

Kersten Geers a proposé à ses étudiants d'imaginer des bâtiments à l'échelle de la métropole parisienne – comme le furent en leur temps Beaubourg, le Palacio d'Abraxas ou la BNF –, mais qui ne seraient ni des logements, ni des équipements publics ou culturels : plutôt ces « machineries » de la vie contemporaine que sont les data centers ou les plateformes logistiques. Refoulés de plus en plus loin, ces programmes ne font appel à aucun art particulier du plan et se résument habituellement en une enveloppe sommairement conçue autour d'un plan neutre. Le postulat pour ce studio consistait à faire de ces Big Boxes les futurs monuments du Grand Paris, sans chercher pour autant à les rendre plus attractives. Pas question d'hybrider ces programmes avec d'autres activités humaines : ces hangars XXL devaient tirer leur force de leur simple présence.


Lisez la suite de cet article dans : N° 213 - Novembre 2012

Les articles récents dans Points de vue / Expos

La politique de l’architecture après la Covid-19 Publié le 12/10/2020

Nombreux sont ceux qui naturellement ont imaginé que l’architecture devait proposer ses… [...]

Si l’échec est un but, la transition écologique du BTP pourrait être un chef-d’œuvre Publié le 12/10/2020

Des conflits d’intérêts, Une « task force », Un rapport secret, Une… [...]

« Frémissements » : Susanna Fritscher au Centre Pompidou-Metz Publié le 25/08/2020

L’installation de Susanna Fritscher investit de ses fils blancs l’intérieur de l’un des … [...]

L’habitat collectif en zugzwang Publié le 25/08/2020

Le zugzwang est une situation du jeu d’échecs dans laquelle le joueur est contraint de jouer… [...]

Miroir grossissant Publié le 30/06/2020

Le confinement fut propice aux imaginaires du monde d’après. Avec le déconfinement, c’est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
40   01 02 03 04
4105 06 07 08 09 10 11
4212 13 14 15 16 17 18
4319 20 21 22 23 24 25
4426 27 28 29 30 31  

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…