Short stories / Europan : nouvelles de la ville fragmentée

Rédigé par CATHERINE BRETRAM, VIGINIE LAPIERRE, LUCAS MONSAINGEON ET CATHERINE SEYLER
Publié le 20/11/2023

©Vis-À-Vis architectes / Marion Lacas et Jacques Ippoliti

Dossier réalisé par CATHERINE BRETRAM, VIGINIE LAPIERRE, LUCAS MONSAINGEON ET CATHERINE SEYLER
Dossier publié dans le d'A n°312

En 2021, la communauté d’agglomération de La Porte du Hainaut a proposé de réfléchir à une stratégie urbaine pour faire « de la treille minière un patrimoine organique inclusif » dans le cadre du concours d’idées Europan 16. Le projet lauréat propose une méthode d’analyse et de projet adaptée à ce territoire multipolaire, à travers une typologie de situations et de propositions localisées capables de fabriquer un projet à plus grande échelle.
Cette proposition tire parti du caractère morcelé du territoire – une juxtaposition de sites en friche, d’infrastructures de transports, de quartiers de logements isolés des centres urbains, d’emprises agricoles et de zones industrielles et d’activités – pour s’attacher aux qualités propres à chaque fragment et considérer l’attractivité du grand territoire à partir de la multiplicité des « petites » dynamiques locales.
Le projet prend la forme de quatre nouvelles microterritoriales issues de l’observation d’usages spécifiques et de modes de vies situées, pour dessiner le développement de centralités « faibles » et pour en retracer les implications à grande échelle. Par une approche en dé-zoom, le projet propose d’intensifier les qualités propres à chaque fragment et d’en dégager les implications régionales. À l’échelle du territoire, ces actions s’appuient sur le systématisme de l’urbanisme minier et se répètent en fonction des opportunités, pour engager la transformation du bassin vers un nouveau type de ville, diffuse et écologique.

Wallers-Arenberg, école
La reconfiguration d’une école minière est l’occasion de créer une boucle en mobilité douce, de relier les différents attracteurs du territoire et d’initier des collaborations intercommunales. Les bâtiments dispersés de l’école sont rassemblés en un tout pour en faire un pavillon dans un parc équipé, un learning (diffuse) center sur le parcours d’une nouvelle structure territoriale faible.
 
Escaudain, parc agricole communal
La réhabilitation d’une cité minière propose de restituer des liens avec la ville voisine autour d’un parc agricole communal qui ouvre les franges de la ville à ses habitants. Un nouvel équipement juxtapose une école à une ferme pédagogique pour créer une pierre angulaire à la croisée des chemins, entre ville et cité.
 
Escautpont, logement/équipement
Un grand terrain aux abords de la place d’Escautpont et à deux pas du tramway évolue en un type de logement adapté, comme une maison de retraite. Les équipements nécessaires au fonctionnement de l’établissement sont mutualisés et ouvrent directement sur la place, tandis que des espaces verts privatifs séparent les différents corps d’habitations.
 
Raismes, parc à thème
La forêt de Raismes-Saint-Amand-Wallers est la destination de loisirs majeure de la région. L’aménagement de ses abords et la valorisation des points attracteurs en fait un aimant à l’échelle du territoire, tirant parti de l’ensemble de ses équipements périphériques.
 

Short Stories, Nouvelles de la ville fragmentée
Cadre : concours Europan 16 – projet lauréat
MOE : Vis-À-Vis / Marion Lacas et Jacques Ippoliti
Lieu : communauté d’agglomération de La Porte du Hainaut (59)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…