SIMPLE, C'EST PLUS - Réflexions sur une tendance de l'architecture en France

Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 09/01/2021

Dossier réalisé par Emmanuel CAILLE
Dossier publié dans le d'A n°286

Il y a un siècle, Siegfried Giedion définissait l’architecture française à l’aide de l’opposition entre culture d’ingénieurs et système Beaux-Arts. Si elle fut utile à l’éclosion du mouvement moderne, elle n’est plus opératoire aujourd’hui. Et peut-on encore opposer l’ossaturisme d’Auguste Perret au purisme de Le Corbusier ? À partir des années 1950, la production française est traversée par de multiples inspirations européennes, américaines et japonaises ensuite. Sous le joug des principes productifs et normatifs qui uniformisent désormais la commande tant publique que privée, le paysage des pratiques architecturales en France reste néanmoins d’une grande hétérogénéité, comme s’il était ouvert à toutes les influences. typologie est d’autant plus difficile que les architectes français, à la différence de certains de leurs confrères européens, ne théorisent pas plus aujourd’hui qu’il y a vingt-cinq ans. Nombre d’entre eux enseignent, mais ils n’ont pas fondé d’enseignement qui fasse école, comme l’UNO de l’École de Belleville ou les typo-morphologues de l’École de Versailles dans les années 1980. Faut-il voir dans cette absence un héritage de la tradition anti-intellectuelle des Beaux-Arts ? Certes, tous y vont de leurs manifestes, mais ceux-ci se résument généralement à un discours consensuel sur le bien-construire, la nécessité d’une démarche respectueuse de l’environnement et l’attention portée aux usages. Ce discours interchangeable s’applique à des pratiques parfois complètement opposées.

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
13   01 02 03 04
1405 06 07 08 09 10 11
1512 13 14 15 16 17 18
1619 20 21 22 23 24 25
1726 27 28 29 30   

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…