Snøhetta réhabilitera le théâtre Nanterre-Amandier

Rédigé par Agathe VIGUIER
Publié le 18/10/2018

Le projet pour le théâtre Nanterre-Amandier de l’équipe Snøhetta a été choisi par le conseil municipal de la Ville de Nanterre ce mardi 16 octobre. En juillet 2017, l’ensemble des partenaires ont lancé un dialogue compétitif pour la réhabilitation de ce Centre dramatique national dirigé par Philippe Quesne.

Inauguré pendant l’essor des grands théâtres de banlieue (Créteil, Bobigny..), Nanterre-Amandier a successivement été dirigé par de grands metteurs en scène comme Patrick Chéreau ou Jean-Pierre Vincent. Il est situé à Nanterre à côté de la préfecture conçue par André Wogenscky. Pour renouveler la dynamique du lieu, les partenaires ont lancé l’année dernière un appel à rénovation. La Ville de Nanterre, l’État, le Département des Hauts-de-Seine et la Région Ile-de-France veulent maintenir le rayonnement et l’attractivité de cet équipement culturel qui depuis un demi-siècle, appartient à l’histoire du théâtre français.


C’est Snøhetta qui a remporté le concours pour la réhabilitation, l’agence Norvégienne est notamment l’auteur de la nouvelle bibliothèque d’Alexandrie, de Lascaux 4 et du futur siège du journal Le Monde. Leur travail est fondé sur une synergie entre architecture et paysage. Basée à Paris et dans cinq autres pays, l’agence a proposé de rendre le théâtre Nanterre-Amandier plus flexible pour optimiser son caractère expérimental. Accessible à pied depuis le Parc André Malraux et bientôt par le tramway. Les surfaces actuelles seront agrandies tandis que le restaurant et la librairie seront réorganisés. Au-delà de sa nécessaire mise aux normes, la réhabilitation de ce bâtiment sera aussi l’occasion de répondre aux exigences environnementales.


L’agence Snøhetta est accompagnée par SRA Architectes, le scénographe Kanju et l’Unité Départemental de l’architecture et du patrimoine dans la conduite de ce projet de rénovation. Les travaux devraient commencer en Janvier 2020 pour une livraison normalement prévue pour 2022.

 

Réhabilitation : Grande salle / salle transformable

Construction : Petite salle de 200 places / Trois studios de répétitions / Une dizaine de résidences d’artistes / Espaces de vie et d’accueil

 

https://snohetta.com/

Les articles récents dans Actus brèves

Prix Mies van der Rohe : dix-neuf réalisations situées en France Publié le 17/12/2018

Les projets retenus pour le Prix d’architecture Mies van der Rohe 2019 ont été dévoilés… [...]

Valorisation de la terre cuite : de l’architecture avant tout Publié le 14/12/2018

Depuis 2012, avec le soutien du Réseau des Maisons de l’Architecture, la Fédération… [...]

Stefano Boeri au CAUE Rhône métropole Publié le 12/12/2018

Du 29 janvier au 14 avril 2019, l’exposition « Forêts verticales et métropoles bio… [...]

Les derniers souffles de Divisare Publié le 11/12/2018

L’annonce a fait l’effet d’une petite bombe : le très célèbre site Internet italien… [...]

Approbation du projet « Faciliter la mise en circulation des éléments de construction de réemploi » Publié le 10/12/2018

Approuvé depuis novembre 2018, le projet « Facilitating the Circulation of Reclaimed… [...]

Le chantier pour les nuls Publié le 27/11/2018

Le chantier est un vrai casse-tête pour une grande partie des maîtres d’œuvre qui sont… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
48     01 02
4903 04 05 06 07 08 09
5010 11 12 13 14 15 16
5117 18 19 20 21 22 23
5224 25 26 27 28 29 30
0131       

> Questions pro

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…

Spécial logement: La quête de la qualité architecturale de l'habitat social est-elle menacée?

La loi ELAN suscite de grandes inquiétudes au sein de la profession. Trois jeunes architectes, praticiens et enseignants, expriment leur crainte…

Loi ELAN: comment produire un habitat frugal dont la valeur perçue ne soit pas celle du low cost?

Bernard blanc est directeur général d’aquitanis, l’office public de l’habitat de bordeaux métropole. Ce bailleur très engagé a déjà…