Sou Fujimoto révèle sa vraie nature

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 04/09/2019

Sou Fujimoto, le 3 septembre 2019 chez RBC.

Pour accompagner la récente et médiatisée livraison de l’Arbre Blanc à Montpellier, l’architecte Sou Fujimoto bénéficie d’une exposition au Showroom RBC à Paris. Intitulée « Nature / People / Architecture », elle met l’accent sur une dizaine de projets, construits ou en cours de développement.

En quelques années, Sou Fujimoto a réussi à distiller dans le paysage architectural français des projets identifiables – construits ou non –, à la fois éthérés et faisant la part belle au végétal, comme les architectes japonais savent si bien le faire. Une dizaine de bâtiments fait actuellement l’objet d’une exposition en images et maquettes jusqu’au 4 octobre au showroom RBC, dans le 15e arrondissement parisien. On y redécouvre l’Arbre Blanc montpelliérain et ses fameux balcons en porte-à faux, réalisé en collaboration avec Nicolas Laisné, Dimitri Roussel et OXO Architectes. Déjà, en 2014 RBC Montpellier organisait une exposition consacrée à Sou Fujimoto, avant la naissance de l’Arbre blanc – projet désormais emblématique qui incarne l’ancrage de l’architecte japonais en France.

L’exposition revient également sur le bâtiment très attendu Mille Arbres dans le 17e arrondissement, projet issu du concours international « Réinventer Paris » en 2015 puis remporté en 2016. Également coconçu avec OXO Architectes, ce mastodonte surplombant le Boulevard périphérique vient tout juste d’obtenir son permis de construire, s’ouvrant par conséquent à la délicate étape des deux mois de recours possibles.  

« Sur ce terrain acheté 160 millions d’euros à la mairie de Paris, 1000 arbres seront bien plantés. D’ailleurs, 250 sujets ont déjà été pointés dans des pépinières. Ce projet s’annonce comme un condensé d’innovations – 12 millions ont déjà été investis en études, et il sera en Bepos partagé », annonce Philippe Journo à la tête de la Compagnie de Phalsbourg, et partenaire de Sou Fujimoto sur plusieurs opérations.

Pour cette exposition, les maquettes jouent sur les échelles, alternant bâtiments miniatures et scènes de vie disséquées à la loupe. Elles donnent l’occasion de mieux appréhender le Village vertical prévu à Rosny-sous-Bois. Ce bâtiment-paysage lauréat du concours « Inventons la Métropole du Grand Paris » (et imaginé en collaboration avec Nicolas Laisné et Dimitri Roussel) est une structure bois s’étirant sur 120 mètres de long et grimpant jusqu’à 50 mètres de haut.

En complément de cette collection de projets datant essentiellement de 2018 (Tour Merida à Nice, Docks des Alcools à Saint-Denis, Savyolovskaya à Moscou, Landscape à Amsterdam), une maquette abstraite a été suspendue sous la verrière : constituée de plateaux habités, elle dresse la synthèse de l’approche de Fujimoto, entre habitat, nature et architecture.


« Nature / People / Architecture »

L’architecte Sou Fujimoto à l’honneur

Du 5 septembre au 4 octobre 2019 – ouvert à tous

40, rue Violet, Paris 15e

Tél. : 01 45 75 10 00 


D’ARCHITECTURES reviendra plus en détails sur l’opération l’Arbre Blanc dans le numéro 275 d’octobre 2019.



Les articles récents dans Actus brèves

Prix d’architectures : les lauréats 2021 Publié le 16/09/2021

Les Prix d’architectures 10+1 ont été remis hier soir, jeudi 16 septembre, au Centre Pompidou.… [...]

Glenn Murcutt lauréat du Praemium Imperiale Publié le 14/09/2021

Initialement prévue en 2020, cette édition du « Nobel des Arts », créé en 1988 par… [...]

En Wallonie, construire le futur du logement social Publié le 07/09/2021

En septembre, l’Institut Culturel d’Architecture Wallonie-Bruxelles s’interroge sur… [...]

« Le noir en façade » : une conférence animée par D’A au Carreau du Temple Publié le 06/09/2021

Pour sa 7e édition, Materials & Light se tiendra les 13 et 14 septembre au Carreau du Temple à… [...]

Le Havre re-reconstruit au MuMa Publié le 03/09/2021

À l’invitation du MuMa - Musée d'art moderne André Malraux, le photographe et modéliste… [...]

Palacio Capanema : un chef-d’œuvre vendu à l’encan Publié le 01/09/2021

L’un des bâtiments les plus emblématiques de l’architecture du 20ème siècle est… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
35  01 02 03 04 05
3606 07 08 09 10 11 12
3713 14 15 16 17 18 19
3820 21 22 23 24 25 26
3927 28 29 30    

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…