Table ronde : transformation d’îlots historiques, nouveaux paradigmes urbains

Rédigé par Karine DANA
Publié le 01/10/2018

Dossier réalisé par Karine DANA
Dossier publié dans le d'A n°267

d’a : Peut-on revenir à la fonction fondamentale de l’îlot parisien, dans son pouvoir de porosité avec la ville, de puissance de plain-pied ?

 

Jean-François Cabestan : Pour comprendre la spécificité des îlots parisiens du centre de la capitale, constitués à partir d’un tissu urbain extrêmement morcelé, plusieurs points sont à considérer. Il faut d’abord se figurer la capillarité du réseau viaire et l’étroitesse des rues héritées de l’Ancien Régime, difficilement imaginable à l’heure actuelle, dans la mesure où la ville s’est depuis retournée comme un gant. Avant l’haussmannisation des tissus, l’espace public était extrêmement restreint, les rues ne faisaient que quelques mètres de large ; la rue Saint-Antoine était une exception absolue à cette règle. L’usage profane des édifices religieux et notamment des cathédrales est l’indice de cette parcimonie d’espaces publics que présentait la ville traditionnelle(...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
44      01
4502 03 04 05 06 07 08
4609 10 11 12 13 14 15
4716 17 18 19 20 21 22
4823 24 25 26 27 28 29
4930       

> Questions pro

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…

Le rôle déterminant et pourtant toujours menacé des Maisons de l’architecture

Par leur maillage territorial et leurs actions de sensibilisation et de diffusion, les Maisons de l’architecture contribuent activement à la…

Déconfiner sans déconfiture

Petites et grandes, les agences ont travaillé à distance pendant le confinement. Comment gèrent-elles la fin du télétravail ? La crise…