TECHNIQUES - Mille Façades

Rédigé par Olivier NAMIAS
Publié le 07/03/2016

Article paru dans le d'A n°242

On aurait pu craindre que les réglementations thermiques normalisent la façade et réduisent drastiquement matériaux possibles et solutions disponibles. Or, c’est le contraire qui semble se produire. D’une part, les fabricants se lancent dans une course à l’originalité, cherchant à faire tout leur possible pour tirer leur épingle du jeu dans un secteur très concurrentiel. Les matériaux existants élargissent leur gamme de coloris, de texture, passent éventuellement de la deuxième à la troisième dimension en prenant de l’épaisseur et du relief. Une autre bataille se joue au niveau des systèmes de pose : quand la pose sur ossature avec lame d’air a les faveurs de nombreux fabricants, d’autres imaginent des

moyens d’accélérer la mise en place des revêtements, et certains vont jusqu’à rechercher de nouveaux procédés de construction incluant isolants et parement intérieur. Le défi est audacieux et ne sera relevé que si le produit rencontre son marché, ses prescripteurs et ses entreprises. Dans le champ des possibles, on aurait pu aussi parier sur l’essor des matériaux écologiques, ou plutôt des matériaux naturels, chaque produit commercialisé répondant désormais à des contraintes environnementales toujours plus draconiennes. La pertinence d’une solution au regard du développement durable s’évalue d’abord par sa destination, son usage, avant d’être mesurée par les matériaux. Le bois, par exemple, semble légèrement en retrait, la faute à un vieillissement aléatoire qui a pu décourager certains maîtres d’oeuvre et maîtres d’ouvrage. Mais ce n’est que partie remise. Des solutions prévieillies ou colorées, un travail de développement des profils vont remettre le matériau dans la course, d’autant que les questions des filières, de l’énergie grise, du recyclage et de la provenance restent pendantes.




VAGUES VERTICALES

Les façades de cet ensemble mixte de commerces et bureaux sont doublées d’une peau tridimensionnelle réalisée en Krion, la solid surface développée par Porcelanosa. Les pièces ajoutées à la façade sont particulièrement complexes. Leur épaisseur peut atteindre près de 1 mètre, leur dessin suit des lignes torsadées et incurvées sur de grandes longueurs et une hauteur de 160 mètres. Mises au point en Espagne dans le département d’ingénierie de Butech, où elles ont également été fabriquées, les pièces longues de 6 mètres sont arrivées prêtes à être montées en Chine. Une fois installés, les éléments assemblés ne présentent plus aucun joint apparent, la réalisation de raccords en Krion permettant la reconstitution d’éléments continus.

Krion
PORCELANOSA
www.porcelanosa.com


LES PHOTOVOLTAÏQUES VOUS PARLENT

Lancés par un spécialiste de l’intégration architecturale des systèmes solaires photovoltaïques, ces panneaux photovoltaïques de façade présentent la particularité de pouvoir être imprimés pour recevoir tout type de logos ou de textures, au prix d’une perte de production de 7 à 20 % selon l’image – celles en couleurs vives étant les plus défavorables. Des tests de mesure sont effectués afin d’optimiser la performance de l’installation. Les panneaux montés sur cassettes sont posés à joints ouverts sur des profilés U ménageant une circulation d’air sur la façade arrière. Compatible avec le neuf et la réhabilitation, sur parois aveugles ou percées. À noter, les panneaux posés à l’horizontale n’atteignent que 70 % du rendement d’un panneau incliné. Des continuités toitures-façades sont envisageables.

Enveloppe Iconique Ultra performante
ISSOL
www.issol.eu


MARBRE LIQUIDE

Employé pour la première fois à grande échelle sur les façades du pavillon de l’Italie à l’Expo 2015 de Milan, ce nouveau béton a donné un aperçu ostentatoire de ses possibilités. Fruit de 12 500 heures de recherche, il présente un mix ultra fluide s’injectant facilement dans des moules aux géométries complexes, autorisant la réalisation de motifs en tout genre dans des panneaux non structurels. Il intègre dans sa composition des principes photocatalytiques lui conférant des propriétés autonettoyantes. S’y ajoute de la poudre de marbre, donnant à ce béton à la texture très douce une blancheur éclatante. Afin d’éviter les déformations lors de la fabrication, le coulage à la verticale est préconisé. La rigidité des panneaux comportant des sections très fines peut être renforcée par l’emploi de fibres métalliques amorphes. Pour obtenir une texture optimale, les parois des moules doivent être revêtues d’un matériau dont l’état de surface ne doit pas dépasser une rugosité de 50 nm.

i.active BIODYNAMIC
Ciments Calcia/Italcementi
ITALCEMENTI
www.ciments-calcia.fr


VITRE PLUME

Applicable en toiture comme en façade, le matériau allie la légèreté du polycarbonate à la transparence du verre. Il se pose sur des connecteurs permettant la mise en oeuvre de panneaux de 12 mètres cintrables à froid suivant un rayon miminum de 10 mètres. Un relevé sur les bords de chaque panneau assure une étanchéité parfaite à l’ouvrage. Thermoformable, il est disponible dans une large gamme de couleurs. Dimensions max (mm) : 12 000 x 600/605 ; ép. : 4 mm ; poids : 4,90 kg/m2. Marron, ou en huit coloris.

Danpalite
EVERLITE
www.everliteconcept.com


VITRO-PUDDING

Constitué quasiment à 100 % de produits verriers recyclés provenant des usines de production de vitrage ou de fabrication de bouteilles, ce matériau est présenté par son fabricant comme une sorte de céramique translucide. Conditionné sous forme de plaques de grandes dimensions, il peut être utilisé en revêtement de façade ou en intérieur pour tout type d’agencement. Laissant passer la lumière, il peut être placé devant un vitrage ou être rétroéclairé. Il se fixe sur une ossature aluminium au moyen de chevilles FZP. Il est disponible en six coloris (blanc, crème, jade, bleu, brun, vert), en finition matte ou poli. Dimensions (mm) : 2 700 x 1 200 (H x l) ; ép. : 21 mm.

Structuran et Decoran
MAGNA GLASKERAMIK
www.magna-galskeramik.com


LA REVANCHE DES LANDES

Solution de bardage sur mesure à claire-voie en pin des landes abouté sans noeud, traité autoclave classe 3 et brossé sur les deux faces. L’utilisation d’une essence habituellement considérée comme impropre à la construction est une première.

Solution sur mesure pour l’architecture
FPBOIS
www.fpbois.com


BOOGIE-WOODIE

Larges de 25 cm, les lames de ce bardage produisent une impression de revêtement multilame et multilargeur au moyen de deux rainures de grandes dimensions. Réalisé en lamellé-collé, disponible en douglas naturel gris ou marron, ou en huit coloris.

Legato
PIVETEAU BOIS
www.piveteaubois.com


PLUG’IN CITY

Cette solution complète d’extension pour l’habitat collectif est pensée pour les architectes et maîtres d’ouvrage. Le système transpose dans le logement vertical un système d’extension pensé pour l’individuel. Il bénéficie également de l’expérience acquise lors du développement d’un système de fenêtre-balcon mobile, le bloomframe. Outre la menuiserie, le fabricant livre la structure et les finitions, avec des variantes éventuelles. Chaque solution s’étudie au cas par cas, en fonction du projet.

Extens’k compact
KAWNEER
www.kawneer-france.com


PLUS BELLE LA VITRE

Cette menuiserie aluminium est basée sur un module de 62 mm, calculé pour maximiser les trames des bâtiments tertiaires en neuf ou rénovation. Sont envisageables des surfaces vitrées allant jusqu’à 10,5 m2 sans menuiserie, mais aussi des traverses inclinées entre 4 et 45°, ou l’ajout de pattes de fixation supportant un poids de 150 kg chacune – pour des protections solaires, par exemple. Compatibles avec les triples-vitrages, autorisant l’intégration de vitrages acoustiques, les menuiseries sont complétées d’une gamme de capots de finitions donnant une identité propre à chaque façade – en U, en saillie, en plat, etc. Performance visée, Ucw : 0,6 W/m2.K.

Spinal
TECHNAL
www.technal.com


CAVITÉ CLIMATIQUE

Ce module de façade étanche à cavité fermée offre les avantages d’une double peau dans un encombrement réduit. Les vitrages scellés et étanches forment un espace tampon au sein duquel la pression et l’humidité de l’air sont parfaitement contrôlés afin d’éviter la formation de buée. Les modules préfabriqués en atelier intègrent un store à lame ou en toile. Verre extérieur : simple vitrage. Verre intérieur : double ou triple vitrage. Épaisseur du complexe : jusqu’à 400 mm. Uw : 0,7 W/(m2.K). Rw : 48 dB. Dimension des modules (mm) : 2 400 x 4 200 (H x L).

CCF
WICONA
www.wicona.com


MODULATIONS INFINIES

Murs rideaux aluminium tridimensionnels personnalisables. Six modules en reliefs, quatre rectangulaires et deux triangulaires, sont les éléments de base du système. Au coeur de ce vitrage, une structure tubulaire découpée par commande numérique, intercalée entre les profilés portant le vitrage et un profilé assurant la finition intérieure. Des plug-ins compatibles avec les logiciels de conception et 3D importent les règles du jeu autorisant la déformation de cette structure tubulaire, que l’on peut déformer dans toutes les directions : déplacement des arêtes des triangles ou des rectangles, repositionnement des parties arêtes saillantes, etc. Les informations de paramétrage sont transmises directement à la fabrication via le fichier numérique, ce qui permet de s’affranchir des problèmes d’interface et de garantir l’unicité des données entre les différents intervenants du projet.

Système Paramétrique
SCHÜCO
www.schueco.fr/parametrique


LE SOUFFLE DE LA LAME

Façade double couche constituée d’un double vitrage sur sa face intérieure et d’un simple vitrage sur sa face externe. L’écart entre ces deux pans de verre définit une cavité ventilée exempte de condensation. Protégée de la poussière, la lame d’air ne nécessite qu’un entretien réduit et peu recevoir un store jusqu’à 35 mm.

CW 86-BR
REYNAERS
www.reynaers.fr


DALLE EN PENTE

Ce parement béton réalisé en mortier très haute performance permet la création de panneaux de 2 m2 de surface. Équipé de fixations discrètes compatibles avec une ossature réglable en aluminium, le panneau peut recevoir une texture matricée, ou rester lisse, en coloris blancs ou teintés à la demande par des pigments minéraux. Une formulation spécifique ajoute des propriétés autonettoyantes, bactériostatiques et dépolluantes. Avec des joints creux ou fermés.

i.design EFFIX ARCHITECTURE
CIMENT CALCIA
www.ciments-calcia.fr
www.i-nova.net


RAVALÉ, ÇA S’IRISE

Cette solution ITE est constituée de minéral composite. Présent sur le marché depuis 35 ans, le fabricant du produit fait évoluer ses gammes au grès des tendances, en s’appuyant sur son propre département de R&D. Pour 2016, il lance de nouvelles couleurs iridescentes, dont l’aspect se modifie avec la luminosité. Quatre teintes (or, lilas, vert, bleu) sont disponibles en bardage, vêture et vêlage. En parallèle, une plaque aux reliefs évoquant des cratères vient enrichir les gammes.

Iridescence LILAS-9932, OCEAN-9934,
TROPICAL FOREST-9933, SUNSET-9931
3D : Moon
CAREA
www.carea-facade.fr


MOUCHARABIEHS CÂBLÉS

Suspendues à un réseau de câbles métalliques, les plaquettes de céramique composant ce revêtement reconstituent une surface ajourée pouvant se poser avec la flexibilité d’un tissu, en vertical ou horizontal. Les pièces céramiques sont choisies en fonction du projet.

FLEXBRICK
www.flexbrick.net


REFLETS DANS UNE TUILE D’ARGENT

Cette tuile à grand moule pour toiture et façade est dotée de facettes multiples orientées dans six directions. Elle produit un jeu de reflets multiples animant les surfaces sur lesquelles elle est appliquée. Réalisée en argile de Beauvais, disponible en version vernissé noire ou en flammé rustique. Emboîtement double, pose à joints croisés. Dimensions (mm) : 450 x 304. Poids unitaire : 4,3 kg, soit 43 kg au m2.

Diamant argentique (noire vernissée)
IMERYS
www.imerys-toiture.com


MOUCHARABIEHS ARMÉS

La réalisation de parois ajourées en terre cuite est facilitée par cette brique massive. Celle-ci est percée de deux cavités près de ses extrémités. Des fers à béton ou des tubes inox placés dans ces perforations solidarisent les briques, autorisant leur montage maçonné ou à sec. Ils permettent également la réalisation de parois droites ou courbes, ou en lignes brisées. Dimensions (mm) : 290 x 90 x 54. Plusieurs nuances de briques, émaillage en version mate, satinée ou engobée possible sur une, deux ou trois faces, dans 200 coloris proches du nuancier RAL.

Brique Moucharabieh
RAIRIES MONTRIEUX
www.rairies.com


PANNEAUX BRIQUES

Mur-rideau en brique véritable, compatible avec les solutions d’ITE. Montés sur une ossature fixée directement sur la paroi, ou derrière un isolant, les panneaux de briques minces donnent à la façade l’aspect d’une maçonnerie traditionnelle, tout en présentant une cavité de ventilation. Le rejointement restitue l’impression d’un mur de brique continu. Ces panneaux reçoivent toutes les briques minces du commerce. Rapide à installer, ce système a été posé sur plusieurs chantiers au nord de l’Europe (Finlande, Norvège, Royaume-Uni). Dimension (mm) : 1200 x 600 (0,72 m2). Poids par panneau : entre 25 et 29 kg, soit environ 35 à 40 kg/m2. Joints de dilatation tous les 7,5 m pour les hauteurs supérieures à 12 mètres. Compatible avec des épaisseurs d’isolant jusqu’à 300 mm.

STOFIX
www.stofix.com


AZENGAR

Ce revêtement de zinc engravé est constitué d’une pellicule déposée à la surface du métal qui produit des aspérités à la fois claires et mates, offrant une grande variété de reflets. Différent des produits prépatinés par ses reliefs millimétriques, ce produit doit évoquer le temps – au sens météorologique comme au sens chronologique –, répondant ainsi à la demande émergeant d’une enquête auprès de 400 architectes. Disponible en rouleaux, cassettes et profils à emboîtement, en version lisse ou ondulée.

Azengar
VM ZINC
www.vmzinc.fr


L’ATTRAIT DU CAISSON

Système constructif de façade revendiquant une isolation très performante. À la base du système, des caissons de 300 ou 600 mm de largeur, réalisés en matériau composite à base de résine thermodurcissable renforcée de fibres de verre, que l’on remplit de l’isolant de son choix. Solidarisés entre eux en atelier ou sur chantier, les caissons forment une façade légère qui peut recevoir un revêtement classique ou un système de panneaux solaires photovoltaïques. Dans ce cas, l’air chauffé par les panneaux suit un mécanisme de convection entraînant sa circulation dans le vide entre la paroi et le caisson.

Wall E+
SOLUTIONS COMPOSITES
www.solutionscomposites.fr


VAGUES NETTES

Mittal présente un bardage métallique à ondes asymétriques. De formes géométriques variables, les reliefs sont obtenus par un profilage qui fournit des plaques de longueur virtuellement illimitée. Disponibles dans toutes les finitions du nuancier du fabricant, qui propose de variations, en teintes, textures et brillances. De nouvelles variantes de géométrie enrichiront la gamme au fil du temps. Largeur : 700 mm ; ép. : 50 mm.

Eclectic
ARVAL BY ARCELORMITTAL
www.arcelormittal.com/construction/france


CADRE EN SANDWICH

Développé en partenariat avec ArcelorMittal, ce précadre facilite la pose de fenêtres dans les panneaux de sandwich de bardage de la gamme Promisol S et V. Constitué d’un cadre et d’un contre-cadre, il intègre un appui et un rupteur de pont thermique. Il est livré prêt à poser et s’installe en applique par vissage. Il reçoit tout type de fenêtre en bois, alu, PVC ou acier. Perméabilité à l’air de A*4, étanchéité à l’eau de E*8A et pont thermique de 0,207 W/mK. Dimensions (mm) sur mesure entre 400 < H < 2 250 et 400 < L < 2 600. RAL au choix.

DEYA
www.groupe-deya.com


VERT SUIVI

Cinq éléments composent ce système de végétalisation pour parois verticales. Une ossature métallique décollée du mur ménage une circulation d’air entre la paroi de l’édifice et les modules qu’elle soutient. Réalisés en PEHD ou en tôle d’aluminium anodisé pour les dimensions non standard, les modules reçoivent un substrat emballé dans une nappe synthétique imputrescible, ultra résistante, qui répartit l’eau et prévient du dessèchement en période estivale. Enfin, une grille en acier assure le maintien à la verticale du substrat et des végétaux. Chaque module porte une dizaine de plants, portant la végétalisation à 35 plants par mètre carré. La végétalisation est étudiée au cas par cas. Un contrat d’entretien entre le fabricant et le maître d’ouvrage permet un suivi de projet, avec contrôle de l’irrigation à distance et désherbage régulier.

Vertipack Fiabilis
LE PRIEURÉ
www.vegetalid.fr


PRÉCADRÉ

Ce précadre à rupture de pont thermique permet un gain de 80 % les pertes de calories. Fabriqué en fonction des exigences de chaque projet, il présente de nombreuses possibilités de customisation : ajout d’un garde-corps, intégration de rails pour volets coulissants, de coffre de volets roulant, thermolaquage et définition de pentes personnalisées, système d’assemblage par une structure rigide limitant au maximum le nombre de vis apparentes, etc. Il peut aussi être fourni avec des anneaux de levage pour sa mise en place sur le chantier.

LOUINEAU
www.louineau.com

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

DOSSIER TECHNIQUE :…

Au regard des évolutions réglementaires sur les…

DOSSIER TECHNIQUE :…

« On cherche à maximiser le rendement…

DOSSIER TECHNIQUE :…

Deux agences, deux points de vue, mais un constat…

DOSSIER TECHNIQUE :…

Retour d'expérience sur le groupe scolaire…

DOSSIER TECHNIQUE :…

« Le problème, c’est la part…

D'A LAB : Échappée…

Dans ce deuxième volet, l’univers…

PRODUITS UTILES - Métal…

Campaver Select 3.0 finition Métal…

PRODUITS UTILES -…

Cartoon Novalux  <www…

PRODUITS UTILES -…

SLX Pure SieMaticSieMatic<www.siematic…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Les produits de la rédaction

DOSSIER TECHNIQUE : Bétons en transition, 1/5 L'avenir des bétons en question Publié le 04/04/2021

Au regard des évolutions réglementaires sur les émissions de CO2 et l’économie circulaire… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Bétons en transition, 2/5 Entretien avec le bureau d'études Batiserf Publié le 03/04/2021

« On cherche à maximiser le rendement structurel du béton afin de diminuer les quantités… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Bétons en transition, 3/5 Regards croisés : entretien avec les agences Graal et Scalene Publié le 02/04/2021

Deux agences, deux points de vue, mais un constat qui vaut d’être entendu, celui de la… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Bétons en transition, 4/5 Béton de Marseille Publié le 01/04/2021

Retour d'expérience sur le groupe scolaire Antoine-de-Ruffi (Tautem Architecture, … [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Bétons en transition, 5/5 Entretien avec Guillaume Meunier, responsable environnement chez Elioth Publié le 31/03/2021

« Le problème, c’est la part hégémonique du béton qui représente 90 ou 95 % de la… [...]

D'A LAB : Échappée digitale 2/2 Publié le 30/03/2021

Dans ce deuxième volet, l’univers digital en recherche de sensorialité entretient une… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
13   01 02 03 04
1405 06 07 08 09 10 11
1512 13 14 15 16 17 18
1619 20 21 22 23 24 25
1726 27 28 29 30   

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…

À quoi forment nos écoles d’architecture ?

En 2018, la réforme des études d’architecture transformait les Écoles nationales supérieures d’architecture en « établissements…