TECHNIQUES : Serres horticoles & fermes urbaines

Rédigé par Benoit JOLY
Publié le 04/05/2022

Projet Agrotopia à Roulers (Belgique), par l’agence META et Van Bergen Kolpa. Déployée sur 9 500 m2, c’est la plus grande ferme urbaine d’Europe.

Article paru dans d'A n°298

Chaque année, d’a consacre un dossier aux menuiseries, murs-rideaux et verrières, systèmes d’occultation et de contrôle solaire. Quoi de mieux qu’une serre horticole pour incarner à la fois tous ces enjeux techniques ? L’actualité de projets récemment livrés invite à décrypter l’évolution programmatique et morphologique de la serre. Largement employée et détournée depuis quarante ans, celle-ci reste un vecteur d’utopie sociale, surtout dans des contextes urbains synonymes de densification : pour être habitée individuellement ou collectivement, pour y cultiver son jardin, y faire de la recherche, voire devenir un nouveau modèle productiviste de maraîchage en ville. Les exemples de ce dossier démontrent que l’archétype de la serre devient intéressant dès lors que la greffe avec l’architecture opère, au-delà d’un simple effet de collage. Les questions d’usage et de constructions climatiques rejoignent à plus grande échelle celle de l’intégration du projet à son contexte, et donc d’échanges de flux et d’énergies.

LA SERRE : UN OUTIL DE TRANSFORMATION URBAINE 

Elle est désormais indissociable de la fabrique de la ville Nord-Européenne. Le modèle de la serre, quelle que soit son échelle, a été détourné de sa fonction initiale pour incarner une utopie sociale au service de programmes multiples et hybrides, souvent dans des contextes urbains denses. Ce dossier ne présente pas des projets d’immeubles tertiaires dont le rooftop aurait simplement été orné d’une serre décorative. Il expose plutôt des réalisations de grande échelle – pour du logement collectif ou de nouveaux modèles de maraîchage en ville. Celles-ci incarnent des mutations morphologiques qui questionnent la technique : ces « générateurs des climats » restent des concepts à manipuler avec précaution.

 

Les projets qui détournent les serres horti­coles de leur fonction initiale pour créer des lieux habités ne sont pas récents. Au début des années 1980, Gilles Perraudin fut l’un des premiers à reprendre cette idée, en construisant à Lyon Saint­Just une maison­serre : « l’originalité de notre réalisation provient d’une part du fait qu’il ne s’agit pas de l’utilisation de com­posants industriels assemblés mais d’un produit complet, et, d’autre part, du fait qu’elle est le résultat d’un accord avec les habitants sur un concept : construire un abri protecteur, définir les qualités d’un espace protégé, créer un microclimat habi­table [...] ». Les années 1990 sont marquées par plusieurs maisons individuelles neuves ou d’extensions par les architectes Lacaton & Vassal. Ils reprendront à bon compte ce moyen économe d’augmenter les surfaces habitables et d’y démultiplier les usages, en fonction des saisons et intersaisons. Trente années plus tard, la serre horticole – un modèle industriel développé par des serristes ou des fabricants spécialisés – continue à nourrir et à diversifier les pro­grammes architecturaux. D’ailleurs, deux projets franciliens retenus pour le prix Mies van der Rohe 2022 sont des serres urbaines : la Ferme du Rail à Paris par l’agence Grand Huit, et la Cité maraîchère de Romainville par l’agence Ilimelgo – un projet de ferme verticale, détaillé dans ce dossier. (...)

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

D'A LAB : Made in Japan

La jeune création japonaise était mise à…

PRODUITS UTILES :…

Mousses occultantesPanneaux pour volets…

DOSSIER TECHNIQUE :…

Chaque année en septembre, le salon Cersaie de…

D'A LAB : Savoir-faire…

Se définissant comme des ingénieurs-artisans,…

PRODUITS UTILES

Isolation biosourcée - KnaufGamme de poignées…

DOSSIER TECHNIQUE : Nouvel…

Le temps de l’architecture n’est pas celui des…

D'A LAB : Artisanat…

L’architecte designer franco-japonais anto- nin…

D'A LAB : LOW FACTORY

La production de…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Innovations
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Les produits de la rédaction

D'A LAB : Made in Japan Publié le 05/05/2022

La jeune création japonaise était mise à l’honneur lors des Rising Talent Awards du dernier… [...]

PRODUITS UTILES : Menuiseries et transparences Publié le 28/04/2022

Mousses occultantesPanneaux pour volets coulissants en mousse d’aluminium – Ehret… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Céramiques architecturales, le meilleur du Cersaie de Bologne Publié le 30/03/2022

Chaque année en septembre, le salon Cersaie de Bologne réunit les grands fabricants italiens de… [...]

D'A LAB : Savoir-faire high-tech Publié le 29/03/2022

Se définissant comme des ingénieurs-artisans, Sylvain Quidant et Olivier Mesplomb, qui ont… [...]

PRODUITS UTILES Publié le 29/03/2022

Isolation biosourcée - KnaufGamme de poignées design - WiconaMaille métallique sur mesure pour… [...]

DOSSIER TECHNIQUE : Nouvel hygiénisme. Systèmes et dispositifs anticovid : que nous vend-on ? Publié le 28/02/2022

Le temps de l’architecture n’est pas celui des pandémies. Cependant, la conjoncture bouscule… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
17      01
1802 03 04 05 06 07 08
1909 10 11 12 13 14 15
2016 17 18 19 20 21 22
2123 24 25 26 27 28 29
2230 31      

> Questions pro

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant…

Faire vivre le patrimoine. Entretien avec Benoît Melon, directeur de l’École de Chaillot.

L’entretien et les réhabilitations concernant 28,4 % des travaux d’architectes, la spécialisation en deux ans proposée …