Théâtre d'Évreux (27)

Rédigé par les architectes
Publié le 10/12/2020

HISTORIQUE ET CONTEXTE DE L’OPÉRATION


Le Théâtre d’Evreux compte parmi les bâtiments les plus remarquables de la ville d’Evreux. Inauguré en 1903, édifice de style Beaux-Arts, il est signé de l’architecte Léon Legendre et présente, dans son écriture architecturale et son organisation, l’ensemble des caractéristiques d’un théâtre classique malgré sa superficie relativement réduite. Il se distingue par certains éléments marquants aussi bien dans le dessin des façades que dans sa conception intérieure. Le bâtiment est en effet inscrit en totalité à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 2002. Le bâtiment est fermé au public depuis 2006 en raison de dégradations constatées sur les maçonneries, les décors et de disfonctionnements portant sur la sécurité du public. 

Plusieurs projets se succèdent alors et s’interrompent prématurément suite notamment à des surcoûts liés à une nature de sols difficile. La ville d’Evreux lance une nouvelle consultation de maîtrise d’œuvre en juin 2013 et retient l’équipe dirigée par OPUS 5 Architectes. La façade sud du théâtre, dans un état ruiniforme, portant les traces d’éléments parasites a été restaurée en vue de gommer les modifications successives et lui redonner ses proportions d’origine en restituant les modénatures de briques et de silex et les percements initiaux. Les parements ont été entièrement nettoyés et les baies équipées de clôtures provisoires en polycarbonate alvéolaire en attente du projet d’extension du théâtre. Les toitures ont été révisées et le clocheton, composé d’éléments en acier, bois et zinc, restauré à l’identique. Les travaux envisagés sont décomposés en deux phases successives :

La première phase, ayant fait l’objet d’une première campagne de travaux entre septembre 2013 et avril 2014, consistait à réaliser des mesures de sauvegarde, à titre conservatoire, nécessaires pour limiter la dégradation du bâtiment et permettre de mener un diagnostic détaillé des dispositions en place portant sur les fondations, la nature des sols et le comportement structurel de l’édifice. La seconde phase de travaux consistait quant à elle à réaliser les travaux de confortement du bâtiment portant sur le sol d’assise et les fondations du théâtre, de restaurer les intérieurs du théâtre et leur adjoindre une extension neuve assurant une restructuration fonctionnelle en vue de la réouverture du théâtre au public dans les meilleurs conditions. Le programme intégrait la mise au norme du théâtre existant et l’adaptation nécessaire aux exigences scénographiques contemporaines.

RESTAURATION ET EXTENSION DU THÉATRE LEGENDRE

Le théâtre Legendre est implanté à l’angle de la rue de Grenoble et de l’allée des Soupirs, à proximité immédiate de l’Hôtel de Ville. Sa façade principale à l’ouest est orientée sur le square Georges Brassens qui dessert plusieurs équipements culturels, la Médiathèque, le Pavillon Fleury et la Maison des Arts. La mise aux normes de l’accès des personnes à mobilité réduite à l’équipement et la nécessité de créer de nouvelles surfaces pour les espaces servants du théâtre ont fait partie des enjeux essentiels mis en évidence dans le programme d’opération de restauration et extension du théâtre Legendre.

Les nouvelles fonctions du théâtre, à savoir les loges, foyers des artistes, bureaux dédiés au directeur et au régisseur ainsi qu’une salle de répétition, sont abritées dans un volume en extension au Sud du bâtiment existant. Volume simple qui se développe sur toute la longueur de la façade existante. Les proportions du volume en extension ont été étudiées pour être en harmonie avec celles du théâtre Legendre. L’étroitesse du volume en extension assure sa lecture en deuxième plan afin de ne pas « écraser » la façade historique du théâtre.

Cette extension est déportée du théâtre par l’interposition d’un vaste hall en retrait largement vitré, formant rue intérieure, laissant une parfaite lisibilité de la façade existante en briques et moellons. Trois passerelles métalliques délimitées verticalement par une maille légère en inox assurent les liaisons entre le théâtre historique et l’extension dans l’axe de la travée centrale des baies d’origine évitant de nouveaux percements dans la façade restituée. En parallèle, un volume en arrière scène a été ménagé pour augmenter la profondeur de scène très limitée initialement, assurer la liaison de cour à jardin pour les artistes et loger une plateforme élévatrice permettant l’acheminement des décors. La paroi de l’extension faisant face au théâtre existant et longeant le hall a été traitée comme un grand miroir parfaitement lisse dans lequel se reflètent les modénatures et les teintes des maçonneries de briques et moellons, créant un appel depuis la place de la mairie et favorisant un jeu d’illusions, propre au théâtre, dans lequel on ne sait distinguer la réalité et la fiction. Les lames du bardage localisées au droit des fenêtres et des grilles de ventilation des équipements techniques sont perforées pour assurer une continuité de matériau et assurer le passage de la lumière et de la ventilation.

Les façades ouest, sud et est des volumes en extension dédiés aux artistes sont traitées par un drapé en béton dont l’ondulation évoque le rideau de scène. Les panneaux de grand format sont réalisés en béton préfabriqué à géométrie variable et ont une teinte « ivoire » se rapprochant au maximum de la teinte des pierres du théâtre existant. Les 27 panneaux toute hauteur (2.28 m x 13.5 m) de béton fibré à hautes performances qui les composent ont été préfabriqués en atelier sur la base de 4 moules en contreplaqué enduit et de contre-moules pour limiter l’épaisseur courante et le poids des panneaux respectivement à 8 cm et 11.2 tonnes. Le hall d’accueil, élément de liaison entre l’extension sud et le théâtre est traité par des façades vitrées conçues de manière à limiter au maximum leur impact visuel : les raidisseurs en acier toute hauteur et sans traverse intermédiaire sont suspendus à la charpente métallique de la toiture du hall pour assurer la finesse des profilés. Les vitrages en verre diamant pour obtenir un maximum de transparence sont fixés par clameaux pris en feuillure et les interstices traités par des joints EPDM pour obtenir une surface lisse, la plus abstraite possible.

Les décors de la salle du théâtre Legendre ont été restaurés à l’identique. L’intégration des nouveaux équipements techniques (chauffage, ventilation, organes de sécurité…) et le nouveau dessin des sièges ainsi que leur implantation pour répondre aux normes en vigueur ont fait l’objet d’un soin particulier pour ne pas perturber la lecture de la salle historique et maintenir une jauge proche de celle d’origine (360 places). Le diagnostic sur les décors très dégradés du foyer historique n’ayant apporté aucune certitude sur les éléments en place, un nouveau décor a été imaginé et participe à la renaissance du lieu, à la nouvelle vie du théâtre Legendre fermé depuis si longtemps.



Maîtres d'ouvrages : Ville d’Evreux
Maîtres d'œuvres :  OPUS 5 Architectes , Bruno DECARIS, Agnès PONTREMOLI, Pierre TISSERAND
Entreprises : Luc Perrier , Batiserf Ingénierie , Impedance , Icegem , Batiss , Léon Grosse , ERTCM , JOLY , MGE , La Fraternelle , JPV , AIB , BTH , Bonaud ,  MORIN , Orona , Sovimef , Oisselec , Jezet Seating , Tambe , Azur Scénique , VTI , Lagoona , Auvisys , ENRRI , Matériel Location Service
Surface SHON : 2 500 m²
Cout : 8 000 000 € HT
Date de livraison : septembre 2019

Théâtre d'Évreux, Crédit photo Luc Boegly Théâtre d'Évreux, Crédit photo Luc Boegly Théâtre d'Évreux, Crédit photo Luc Boegly Théâtre d'Évreux, Crédit photo Luc Boegly Théâtre d'Évreux, Crédit photo Luc Boegly Théâtre d'Évreux, Crédit photo Luc Boegly Plan Théâtre d'Évreux Coupe Théâtre d'Évreux Coupe Théâtre d'Évreux

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Startup Lions Campus - Turkana, Kenya Publié le 30/06/2021

Maîtres d'ouvrages : Learning Lions gUG (haftungsbeschränkt), Geltendorf, GermanyMaîtres… [...]

De l'Ecole Nationale d'Arts Décoratifs à la Cité internationale de la Tapisserie, Aubusson Publié le 22/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Syndicat mixte de la Cité internationale de la tapisserieMaîtres… [...]

Groupe scolaire dans le quartier de l’Épine Publié le 21/05/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Lille - Hellemes Maîtres d'oeuvres : Sam architecture… [...]

Groupe Scolaire Antoine de Ruffi Publié le 30/04/2021

Maître d’ouvrage : Euroméditerranée, propriétaire : Ville de MarseilleMaîtres… [...]

Collège pour 700 élèves à Champier dans l'Isère Publié le 22/03/2021

Maîtres d'ouvrages : Département de l'IsèreMaîtres d'oeuvres : Coco architecture et Jean De… [...]

51 Logements et 1 local tertiaire, Charleville-Mézières (08) Publié le 08/12/2020

Maîtres d'ouvrages : Habitat 08Maîtres d'œuvres : ateliergadbois , Cabinet… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
4401 02 03 04 05 06 07
4508 09 10 11 12 13 14
4615 16 17 18 19 20 21
4722 23 24 25 26 27 28
4829 30      

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…