Tour Hémêra - Berranger & Vincent architectes

Architecte : Berranger & Vincent architectes
Rédigé par les architectes
Publié le 10/03/2017

Une entrée au cœur de la métropole

A la confluence de la Loire et de l’Erdre, le projet de la tour Hémêra joue un rôle pivot dans la recomposition du tissu urbain : dans le périmètre Euronantes, entre la gare et l’île de Nantes, à équidistance du centre-ville et de Malakoff, il occupe une position intermédiaire. Emblématique, le nouveau pont Eric Tabarly relie depuis 2011 l’Île de Nantes à la ville ; il se situe aux pieds de la tour Hémêra.

Le projet s’inscrit dans un contexte bâti et paysager déjà très constitué. D’un côté, il borde la promenade des berges de la Loire, de l’autre il s’aligne au quai Malakoff et marque le rond-point depuis le pont Willy-Brandt. D’un point de vue urbain, le projet s’intègre dans un territoire qui s’étend bien au-delà du périmètre de sa parcelle. La tour s’inscrit dans la skyline nantaise en constituant un signal majeur au cœur de la métropole. Mais le projet dialogue aussi avec le rez-de-ville et les hauteurs disparates du quartier en tendant différents visages à son voisinage.

 

Une juxtaposition d’échelles en harmonie avec le quartier

Le programme propose un îlot composé de trois entités distinctes : un immeuble de logements sociaux le long du boulevard ; cinq maisons le long de la promenade des berges et, à l’angle sud-est de la parcelle, une tour de logements s’érigeant à 53 mètres, dialoguant avec l’ïlot Saupin et les tours du quartier Malakoff. Cette juxtaposition d’échelles disparates est fidèle au tissu constitué du quartier Pré Gaucher / Euronantes Gare.

 

Un socle ouvert et généreux

Le socle du programme dialogue avec son environnement. Les halls d’entrée et les locaux d’activités se développent en double hauteur et sont traversants. L’ensemble des stationnements se concentre en sous-sol, en périphérie de la parcelle, préservant ainsi un coeur d’îlot en pleine terre. La continuité du traitement de sol entre les différents locaux du rez-de chaussée atténue la transition de l’espace public à l’espace privé. L’implantation de quelques commerces ou activités en socle des bâtiments participera à l’animation du quartier ; un petit bistrot bien exposé s’y installera.

 

Habiter les paysages

Le rapport intérieur/extérieur crée une relation particulière au territoire avec une lumière, des paysages, des sensations de vide chaque fois différents selon l’étage habité. Les trois derniers niveaux de la tour bénéficient d’un rapport très fort au ciel et au paysage lointain. Du R+9 au R+13, les logements appartiennent au grand paysage ligérien et au centre-ville que l’on perçoit. Du R+2 au R+8, les habitations font partie du paysage du

vieux Malakoff, de Saupin et la Loire. Les cinq maisons individuelles groupées s’installent au sud, face à la Loire, de plain-pied avec le chemin de halage. Le collectif social se compose quant à lui de 13 logements du T2 au T5, offrant des vues sur plusieurs paysages, le coeur d’îlot et la Loire.

 

En pleine nature, de la Loire jusqu’au ciel

Le petit collectif et la tour vibrent et jouent avec la lumière. Ils affichent un bardage extérieur métallique de type Alucobond de teinte claire, dont les irisations génèrent des effets de lumière et de couleur. Les maisons forment un socle de bois et verre, lequel entretient un rapport plus domestique, plus tactile, à l’échelle du piéton… Des bords de Loire jusqu’au ciel, les espaces extérieurs forment un parcours de nature et d’usages dans le prolongement des logements. Les étages supérieurs de la tour accueillent des serres en toiture avec vue sur le ciel.

 

Des parties communes de qualité

Les halls communs constituent des extensions directes de l’espace public et de la rue. Sur ces grands plateaux interagissent les différents programmes que des cloisonnements légers et vitrés délimitent. La qualité des espaces, leur articulation, le choix des vues et la transparence conjugués à des paliers et des halls bien dimensionnés sont autant d’éléments qui participent au confort du logement et au plaisir d’habiter. Un réel soin est apporté au traitement des parties collectives, avec des volumes généreux, un éclairage naturel et des matériaux de grande qualité (ardoise naturelle, faïence, béton brut…). Une grande majorité des paliers de la tour propose une vue imprenable sur l’extérieur : une façon de redécouvrir la ville.

 

Une grande variété de logements pour plus de mixité sociale

La conception des logements tente d’anticiper les évolutions de la structure familiale : le simple vieillissement, le travail à domicile, le besoin d’indépendance d’un jeune adulte qui entreprend des études ou d’une personne âgée qui réintègre la structure familiale.

Les logements empruntent à la maison individuelle leur double hauteur dans la pièce de vie, l’individualisation des accès pour une partie du logement et un grand espace extérieur. La tour se structure à partir d’une circulation verticale autour de laquelle s’enroulent les logements, offrant une grande souplesse d’usage et d’évolutivité. Le programme propose une grande variété de logements du T2 au T4.

 

Les cinq maisons individuelles groupées développent une typologie d’habitation traversante. Orientées sur un jardin, elles s’ouvrent également sur un patio largement vitré autour duquel s’articulent les pièces de vie et une chambre. Ces petites maisons proposent des T3 et T5 en duplex. Le collectif social comprend 13 logements du T2 au T5 : de grands logements traversants ou de petits logements mono-orientés au sud. Des balcons filants sont orientés au sud versla Loire.

 

Un projet sobre et durable

Bioclimatisme, sobriété énergétique, récupération de chaleur, lumière naturelle, emploi de bois en bardage, enveloppe à haute performance acoustique, espaces paysagés, gestion alternative des eaux pluviales, tri sélectif des déchets, stationnements vélos couverts et sécurisés pour encourager l’usage de ce mode de déplacement doux : le projet est à la hauteur de l’ambition d’un aménagement durable de qualité pour le renouveau du quartier. 



Localisation : Euronantes, Îlot 9, Nantes (44)
Programme :
82 logements collectifs (dont 13 logements sociaux) et 5 maisons individuelles
Maîtres d'ouvrages : Ataraxia

Maîtres d'oeuvres : Berranger & Vincent architectes ; Quatuor (OPC) ; Praxys (paysage) ; PLBI (BET structure) ; Albdo (BET fluides) ; Ic-Tec (économiste)
Entreprises : Legendre, Pigeon TP, Dacquin (gros oeuvre) ; OMS (charpente métallique; métallerie) ; CMBS (charpente bois) ; Raimond (façades, couverture)
Surface SHON : 6933 m2 SP 
Coût : 10 225 450 € HT
Date de livraison : 2016

Tour Hémêra - Berranger & Vincent architectes<br/> Crédit photo : GRAZIA Sergio Plan masse du projet<br/> Crédit photo : DR  Axonométrie du projet <br/> Crédit photo : DR  Plan R+3<br/> Crédit photo : Berranger & Vincent architectes - Plan R+9<br/> Crédit photo : Berranger & Vincent architectes - Plan R+14<br/> Crédit photo : Berranger & Vincent architectes - Coupe sur le projet d'ensemble<br/> Crédit photo : Berranger & Vincent architectes - Coupe - Habiter la tour<br/> Crédit photo : Berranger & Vincent architectes - Le programme propose un îlot composé de trois entités distinctes : un immeuble de logements sociaux le long du boulevard ; cinq maisons le long des berges et, à l’angle sud-est de la parcelle, une tour de logements de 53 mètres.<br/> Crédit photo : GRAZIA Sergio Le projet dialogue avec le rez-de-ville et les hauteurs disparates du quartier en tendant différents visages à son voisinage.<br/> Crédit photo : GRAZIA Sergio Le petit collectif et la tour vibrent et jouent avec la lumière. Ils affichent un bardage extérieur métallique de type Alucobond de teinte claire, dont les irisations génèrent des effets de lumière et de couleur.<br/> Crédit photo : GRAZIA Sergio Les logements empruntent à la maison individuelle leur double hauteur dans la pièce de vie, l’individualisation des accès pour une partie du logement et un grand espace extérieur.<br/> Crédit photo : GRAZIA Sergio

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Logements et crèche associative, Paris 20e Publié le 01/08/2023

Lieu : Rue Buzenval, Paris (20) Maîtrise d’ouvrage : Elogie-Siemp Maîtrise d’œuvre : N… [...]

Centre culturel Clément David, Roquevaire (13) Publié le 05/07/2023

Maîtres d'ouvrages : Commune de RoquevaireMaîtres d'oeuvres : Huitetdemi (mandataires… [...]

Parcours couvert du forum antique de Bavay (59) Publié le 28/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Département du NordMaîtres d'œuvres : Explorations ArchitectureEn… [...]

CO’Met - Arena, centre de congrès et parc des expositions Publié le 06/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Orléans MétropoleMaîtres d'oeuvres : Ferrier Marchetti StudioEntr… [...]

Collège et gymnase, Saint-Julien-les-Villas (10) Publié le 12/03/2023

Programme : Construction du collège Saint Dominique Savio de 10 classes d’enseignement gén… [...]

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

« En décidant de ne pas tout transformer, tout change » - Entretien avec Alexandre Chemetoff

Réutiliser, transformer, restructurer, revaloriser… autant d’actions souvent recommandées quand les enjeux de l’époque incitent à retravai…

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…