Un bois à l’épreuve du temps

Rédigé par Olivier NAMIAS
Publié le 06/11/2012

Le théatre de Cournouialles, après réfection.

Article paru dans le d'A n°213

La forêt Noire, oui ; la façade noircie, non ! Un industriel spécialisé dans la protection des surfaces du bâtiment – pierre, béton, bois, au sol et en façade – vient de tester un produit de sa gamme bois sur les 2 465 mètres carrés de parois en Ipé du théâtre de Cornouailles, à Quimper. Adaptée à la rénovation, cette lasure d'imprégnation peut également être appliquée sur les immeubles neufs.

« La façade bois prendra une patine gris argenté en vieillissant. » Qui n'a jamais entendu cet argumentaire face aux teintes déjà incertaines d'un bardage pourtant fraîchement posé ? Il se peut qu'au bout de un siècle, le bois arbore cette teinte sombre et uniforme des chalets alpins, mais dans l'intervalle, les bavettes de façades, les appuis de fenêtres, les couvertines, les aboutages des clins donneront au bâtiment en bois un aspect des plus incertains. La pollution et l'air marin s'ajoutent aux intempéries pour malmener les architectures en bois apparent. Le théâtre de Cornouaille en avait fait la douloureuse expérience : quatorze ans après son inauguration, l'enveloppe tout Ipé voulue par l'agence Labfac était loin d'avoir grisé uniformément. Elle présentait des traînées noires sur son couronnement, chaque étage avait un degré de vieillissement particulier, une dégradation due à des mousses et à des champignons.

Le ravalement de cet équipement public de première importance était une priorité pour la Ville. La maîtrise d'ouvrage a opté pour une campagne de décapage et de traitement du revêtement bois et a consulté plusieurs industriels. Après une série de tests auprès du FCPA, elle a sélectionné l'entreprise Guard Industrie, spécialisée dans la protection des surfaces du bâtiment : pierre, béton et bois. Celle-ci compte de nombreuses références, dont les façades et les intérieurs du musée Ibere Caramgo de Porto Alegre réalisé par Álvaro Siza, ou le musée d'Art moderne de Villeneuve-d'Ascq de Manuelle Gautrand.

Des recherches préalables ont été nécessaires à la mise au point d'une formule adaptée à cette essence tropicale dont la caractéristique est d'être très peu poreuse. De plus, en raison de l'origine exotique de ce bois, très peu d'information sur le vieillissement était disponible. La rénovation s'est effectuée en deux étapes : un décapage, suivi de l'application d'un produit de protection antitache et antisalissure assurant également la finition de surface.

Mi-vernis, mi-peinture, ce produit est pulvérisé depuis une nacelle, ce mode de pose garantissant sa répartition uniforme. Il imprègne les pores du bois qu'il rend hydrophobe et porte des pigments anti-UV qui évitent le grisaillement du bois. Il n'est pas transparent, mais peut être teinté dans la couleur du bois : le ton sur ton contribue à le rendre plus discret. Le résultat du traitement est spectaculaire et est garanti dix ans par l'industriel. Dans une décennie, on pourra juger sur pièces de la tenue du produit dans le temps.


> Guard Industrie

7, rue Gutenberg, 93108 Montreuil Cedex, France.

Tél. +33 (0)1 55 86 17 60 - Fax +33 (0)1 48 58 16 89.

www.guardindustrie.com

Produit : WoodGuard Color® Professionnel, teinte Ipé grade 140.

> Photos

> Autres produits dans la même catégorie

À Croissy-Beaubourg, le…

Les autoconstructeurs et bâtisseurs de maisons…

Béton de chanvre :…

Lorsqu’ils conçoivent ce projet en 2015 pour…

Impression 3D : La…

Depuis la petite dizaine d’années que…

Réemploi in situ : Une…

Quand en 1992 l’agence SCAU remporte le…

De la tuile solaire à…

Après des décennies de développement, la…

Bétons immergés : des…

Le 21 septembre dernier, dans la rade de…

Des ailes pour…

Est-il révolu, le temps où il fallait, dans…

Rendez-vous en bauge…

Comparée au pisé ou aux adobes qui ont fait …

Design itératif : «…

La récente exposition consacrée à…

VOIR ÉGALEMENT

>> Actus brèves
>> Parcours
>> Photographes
>> Livres
>> Points de vue / Expos
>> Concours
>> Le dossier du mois
>> Le Grand Entretien
>> Les produits de la rédaction
>> Questions pro
>> Feuilleton
>> Design
>> Techniques

Les articles récents dans Innovations

À Croissy-Beaubourg, le premier ERP en parpaing de chanvre Publié le 18/10/2021

Les autoconstructeurs et bâtisseurs de maisons écologiques sont porteurs d’innovation et de… [...]

Béton de chanvre : l’isolation comme acte d’architecture Publié le 03/09/2021

Lorsqu’ils conçoivent ce projet en 2015 pour Paris Habitat, les architectes Thibaut Barrault et… [...]

Impression 3D : La fabrication additive, toujours d'actualité ? Publié le 23/03/2021

Depuis la petite dizaine d’années que l’impression 3D fait des émules sur le marché… [...]

Réemploi in situ : Une façade en granite transformée en terrazzos Publié le 28/02/2021

Quand en 1992 l’agence SCAU remporte le concours pour la construction du siège de… [...]

De la tuile solaire à l'enveloppe du bâtiment : "Le moment est venu" Publié le 06/01/2021

Après des décennies de développement, la production d’énergie solaire est en train de faire… [...]

Bétons immergés : des infrastructures portuaires biomimétiques Publié le 09/11/2020

Le 21 septembre dernier, dans la rade de Cherbourg, on pouvait assister à l’immersion de… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…