Un dialogue avec Amos Gitaï

Rédigé par Jean-François CHEVRIER
Publié le 04/04/2014

Amos Gitaï lors de la présentation à la presse de l’exposition Las biografias de Amos Gitaï,

Article paru dans d'A n°225

Trois expositions, une rétrospective, des rendez-vous débats réguliers, un livre, un coffret de DVD consacrés à l'architecture en Israël et un nouveau film en mai : le cinéaste Amos Gitaï est en ce printemps très présent sur la scène culturelle européenne. L'historien et critique d'art Jean-François Chevrier – commissaire de l'exposition Las biografias de Amos Gitaï à Madrid – s'est entretenu avec cet ancien étudiant architecte.

Jean-François Chevrier : Tu as consacré récemment deux films à tes parents, Efratia et Munio : Carmel (2009) et Lullaby to My Father (2012). Le projet d’exposition pour le musée Reina Sofía est contemporain de cette entreprise de remémoration. Le matériau de Lullaby to My Father est la biographie de ton père, l’architecte Munio Weinraub, dont l’œuvre a déjà fait l’objet de plusieurs expositions et publications savantes. Tu es toi-même architecte de formation. Tu portes le nom, Gitaï, que ton père a tardivement pris, en Israël, quelques années avant sa mort, en 1970.


Lisez la suite de cet article dans : N° 225 - Avril 2014

Les articles récents dans Points de vue / Expos

L’architecture ou l’art de transformer le réel Publié le 10/12/2022

Et si nous partions de l’idée, ou plutôt prenions le pari, que ce tout jeune XXIe siècle, à pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. Par Philippe Prost Publié le 19/10/2022

Si hier encore, à la fin du XXe siècle, patrimoine rimait avec vieilles pierres et monuments hist… [...]

Exposition : Le double pouvoir de l’architecte et l’habitant Publié le 05/09/2022

Dirigé depuis avril 2021 par Fabrizio Gallanti, le centre d’architecture arc en rêve laisse pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (7/9) « Re » comme leitmotiv Publié le 05/09/2022

À la charnière des années 1970 et 1980, alors que fonctionnalisme et style international sont … [...]

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…