Un été à l'heure japonaise

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 09/06/2017

Barbican Centre, Pavillon de l’Arsenal, Centre Pompidou-Metz… L’actualité est jalonnée d’expositions consacrées à l’architecture nippone. La “tendance” se confirmera à Paris en 2018 avec un grand rendez-vous qui fera de la capitale une vitrine de la culture japonaise.

En Mai 2016, et dans la perspective de marquer le 160ème anniversaire des relations diplomatiques entre France et Japon, le premier ministre Shinzo Abe et François Hollande s’accordent sur l’organisation d’un évènement à grande échelle afin de promouvoir la culture japonaise à Paris. L’initiative « Japonismes 2018 : les âmes en résonnance » se déroulera de juillet 2018 à février 2019, explorant un large éventail disciplinaire. L’architecture y trouvera assurément une place de choix !


L’exposition qui s’ouvre au Pavillon de l’Arsenal ce mardi 27 Juin fait alors figure de prélude à ce panel d’évènements. « Architectures Japonaises à Paris, 1897-2017 » permet une relecture de l’histoire urbaine de Paris au travers de la pratique des architectes japonais dans la capitale. Deux sensibilités, deux cultures se croisent pour répondre à des enjeux communs, depuis les pavillons d’exposition universelle jusqu’aux grands projets métropolitains.


En ce moment même, l’exposition “Junzô Sakakura, une architecture pour l’homme” met en lumière l'un des architectes nippons les plus importants du mouvement moderne et ce jusqu’au 8 Juillet à la Maison de la Culture du Japon de Paris.


On vivra également au rythme japonais à Metz. Le Centre Pompidou messin consacre une “saison culturelle” au Japon à travers deux grandes expositions. La première, du 9 Septembre 2017 au 8 Janvier 2018, explore l’architecture et l’urbanisme japonais, du traumatisme de Hiroshima et Nagasaki en 1945 aux expressions les plus contemporaines. Un second volet, entre Novembre et Mars, analysera la production liée aux arts visuels japonais depuis 1970. L’architecte nippon Sou Fujimoto et le duo SANAA sont scénographes. Fujimoto a imaginé un foisonnement de supports suspendus tandis que Sejima et Nishizawa partitionnent l’espace sur le modèle des bulles de verre du Rolex Center ou du Louvre Lens.


Rappelons que depuis le 23 Mars, et jusqu’au 25 Juin, le Barbican Center à Londres propose une ambitieuse exposition sur l’architecture domestique au Japon, pendant la même période charnière de l’après-guerre. “The Japanese House : Architecture and Life after 1945” décrit le caractère minimaliste et transitoire de l’habitat japonais, à travers une riche collection de dessins, maquettes, photographies et films. L’usager est invité à l’immersion dans une reproduction à l’échelle 1 de l’une des teahouses de Fujimori ainsi que de la Moriyama House de Nishizawa. Celle-ci est également montrée par l’œil des vidéastes Bêka & Lemoine dans le film « Moriyama-San ».


A défaut de pratiquer la maison japonaise in vivo, vous pouvez toujours vous plonger dans la découverte de l’art de vivre japonais par la lecture de Façons d’habiter au Japon, Maisons, villes et seuils de Philippe BONNIN et Jacques PEZEU-MASSABUAU. L’ouvrage est désormais en librairie, aux éditions du CNRS.

Les articles récents dans Actus brèves

Concours international pour la flèche de Notre-Dame Publié le 17/04/2019

Edouard Phillipe a annoncé ce mercredi le lancement d’un concours international… [...]

OMA et le Laboratorio Permanente, lauréats du « Concours Farini » à Milan Publié le 12/04/2019

OMA remporte la compétition pour le plan directeur de transformation et de régénérations… [...]

Prix Mies van der Rohe 2019 : Le doublet français Publié le 11/04/2019

Le Prix Mies van der Rohe et le Prix Architecte émergeant, ont été décernés à deux… [...]

FAIRE 2019, troisième édition Publié le 10/04/2019

Après deux premières sessions très remarquées, le Pavillon de l’Arsenal et la Ville de Paris… [...]

Materials & Light, acte V : rendez-vous les 25 et 25 avril prochain Publié le 09/04/2019

Pour sa 5e édition, Materials & Light s’installe les 24 et 25 avril 2019 au Carreau du… [...]

Un sex-toy en plein Brexit ! Publié le 03/04/2019

Si la ville de Londres a attendu le 2 avril pour annoncer l’approbation de la Tulip tower signée… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
18  01 02 03 04 05
1906 07 08 09 10 11 12
2013 14 15 16 17 18 19
2120 21 22 23 24 25 26
2227 28 29 30 31   

> Questions pro

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…

Conception-réalisation : le conseil de l’Ordre des architectes des Pays de la Loire veille

En novembre dernier, statuant sur le non-respect des procédures de la commande publique, trois arrêts de la cour administrative d’appel de…

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…