Une maison à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or

Rédigé par les architectes
Publié le 11/03/2020

Depuis le début de sa formation, l’agence Tectoniques développe une technique de construction en filière sèche. Elle s’exprime sous de nombreuses formes, en particulier autour des solutions bois. Pour compléter cette expertise, les architectes explorent régulièrement de nouvelles expériences, parfois à l’opposé de leurs habitudes, à petite échelle, pour enrichir un travail de recherche sur les relations entre modes constructifs et expression architecturale.

C’est le cas de la Maison P., construite en béton coulé en place, à l’ancienne et à l’inverse des préceptes habituels des architectes. Nous sommes là face à une maison tellurique, qui émerge de la terre, suit fidèlement la pente du terrain et sa forte déclivité, utilise la matière, en épaisseur, dans une mise en œuvre traditionnelle.

Le propriétaire d’une maison bourgeoise de la fin du 19e siècle à Saint-Cyr-au-Mont-d’Or souhaitait changer de cadre de vie. Sur le même terrain, dominant les Monts du Lyonnais et à côté de l’ancienne bâtisse, il a fait construire une villa contemporaine dans laquelle il habite depuis peu.

 

Une maison tellurique

En contrepoint de la maison existante, dressée à l’aplomb de la rue, la construction neuve se fond dans la pente du terrain. Elle ne s’érige pas et n’est pas visible depuis la chaussée. Elle semble devenir un double inversé, comme si elle émergeait du sol et de la terre. Cette apparente « disparition » s’accompagne d’une forte matérialité. Elle est très singulière par sa forme et sa texture.

Sa géométrie est simple, brute, et présente un grand parallélépipède rectangle évidé de deux terrasses. Il n’y a aucun compromis ni intention décorative. Sa beauté plastique vient de cette sobriété. Le dépouillement accentue son caractère dense et massif. Son aspect rugueux et rustique complète le dispositif et confirme la minéralité tellurique de l’ensemble.

 

L’iceberg

Enchâssée dans le sol, c’est une maison iceberg dont le volume d’espace enterré est plus important que celui qui reste visible. Cette configuration aura nécessité des fondations spéciales, véritables travaux de génie civil, avec des berlinoises de 8 m de haut pour tenir la colline derrière le mur. In fine, le terrain reconstitué est maintenu le plus haut possible et passe au plus prés des fenêtres.

Malgré cette opération de ré-enterrement, l’édifice reste très ouvert sur le paysage, avec de belles vues à chaque niveau et des terrasses qui projettent les espaces vers le lointain. Il y a un effet inversement proportionnel entre la stratégie d’enfouissement et l’ambiance intérieure recherchée et obtenue.

 

Béton doré

La Maison P. est construite à l’ancienne. Le béton a fait l’objet d’une mise au point avec l’entreprise Lafarge. Il s’agit d’un béton blanc coloré de pigments ocrés, utilisant des agrégats plus gros, moins d’eau et vibré à la main, dans la recherche d’une matière épaisse et imparfaite. Des banches traditionnelles en bois de 50 cm de haut sont posées en couches verticales successives sur la périphérie complète de la maison. Un détail constructif : des clavettes ont été volontairement choisies en acier pour qu’elles forment des points de rouille lors du retrait des éclisses. Ces petites marques régulières ponctuent délicatement le béton et restituent l’histoire de cette construction.

Cette fabrication in situ a été longue, laborieuse avec beaucoup de main d’œuvre. Tout est hors norme : l’épaisseur des voiles, la masse de béton utilisée, le temps nécessaire.

 

La maison escalier

La maison se déploie sur quatre plateaux. De haut en bas, chacun est dédié à un usage : stationnements, suite parentale, chambres enfants, pièce de vie et dépendances.

Un grand escalier relie l’ensemble avec trois volées droites. La première, la plus haute, est extérieure. Les deux suivantes sont intérieures. L’escalier permet de passer de la rue au jardin en traversant toute la maison. Il offre une perspective et une promenade qui parcourt tous les espaces, de part en part et de haut en bas.

Des terrasses plantées accompagnent les deux niveaux intermédiaires qui semblent ainsi, depuis des cadrages choisis, être à hauteur de jardin alors que le « vrai » jardin est en fait tout en bas, dans le prolongement de la maison. La pièce principale est la pièce la plus éloignée de l’entrée, les voitures sont sur le toit. Au premier abord, depuis la rue, la maison n’existe pas. L’escalier est avant tout un espace de découverte à la descente, la colonne vertébrale de la maison et son cœur.

 

Extérieur rugueux, intérieur doux

La combinaison de matérialités très contrastées est l’essence même du projet. La maison est tout d’abord constituée d’un béton rustique, épais, texturé, qui semble juste sorti de terre. Sa couleur rappelle la pierre dorée du Beaujolais qui donne son nom aux Monts d’Or dans lesquels nous nous trouvons.

Ce brutalisme  est compensé par une ambiance intérieure très douce et très sophistiquée, avec des matériaux nobles soigneusement mis en œuvre. Les matériaux intérieurs sont peu nombreux et précieux. Le béton toujours brut et présent est accompagné de chêne pour les menuiseries et les parquets, d’épicéa blanchi pour les plafonds et d’acier ouvragé pour toute la serrurerie. D’un point de vue structurel, la maison est portée par ses deux façades et un grand voile intérieur.

 

Intensité intérieure

L’ambiance intérieure est lumineuse, claire et spacieuse. De grandes baies vitrées occupent toute la largeur de la façade Ouest. Le projet profite au maximum du site dans lequel il s’installe et tire parti de la pente vers la vallée. Les fenêtres sont dessinées sur un dispositif particulier : deux parties côte à côte  assurent distinctement la vue et l’éclairage ou la ventilation naturelle. La plus grande est vitrée et ne s’ouvre que verticalement pour ne pas encombrer l’espace. La plus petite, occultée par un volet de bois, s’ouvre dans l’épaisseur du mur.



Maîtres d'ouvrages : Privé
Maîtres d'oeuvres : Tectoniques architectes, Sandrine Ligonnet (paysagiste), Tectoniques ingénieurs
Entreprises : SC Bat (maçonnerie), Ferlay (menuiserie), Ceser (serrurerie), Michel (électricité), Loison (CVC), RPC (piscine)
Surface SHON : 226 m² SDP
Coût : NC
Date de livraison : automne 2019

Une maison à Saint-Cyr-au-Mont-d'Or<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Plan masse<br/> Crédit photo : dr - Coupe générale du projet<br/> Crédit photo : dr - Vue depuis le jardin<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Détail de la façade<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Vue de l'entrée<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome La maison escalier<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome L'intérieur, du chêne pour les menuiseries et les parquets, d'épicéa blanchi pour les plafonds<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome L'ambiance intérieure<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Le béton brut, rustique, épais et texturé<br/> Crédit photo : RICOLLEAU Jérome Des banches traditionnelles en bois de 50cm de haut posées sur la périphérie de la maison<br/> Crédit photo : dr - Plan du rez-de-chaussée<br/> Crédit photo : dr - Façade sud du projet<br/> Crédit photo : dr -

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de darchitectures.com

Logements et local tertiaire à Charleville-Mézières Publié le 22/03/2020

Maîtres d'ouvrages : Habitat 08Maîtres d'oeuvres : ateliergadbois (architecte… [...]

Centre de loisirs à Athis-Mons Publié le 19/03/2020

Maîtres d'ouvrages : Ville d'Athis-MonsMaîtres d'oeuvres : Graal (mandataire,… [...]

Garden Tennis de Cabourg Publié le 17/03/2020

Maîtres d'ouvrages : Ville de CabourgMaîtres d’œuvres : Lemoal Lemoal… [...]

Pôle médical de Taverny Publié le 10/03/2020

Maîtres d'ouvrages : Ville de TavernyMaîtres d'oeuvres : MAAJ ARCHITECTES (architecte… [...]

Le Pré aux Pierres Publié le 30/01/2020

Maître d'ouvrage : Client Privé Maître d'œuvre : David Apheceix Designer : Vincent Le … [...]

Crèche démontable et remontable en bois Publié le 27/01/2020

Maîtres d'ouvrages : Ville de Paris, Département de la famille et de la petite enfance (DFPE) … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
14  01 02 03 04 05
1506 07 08 09 10 11 12
1613 14 15 16 17 18 19
1720 21 22 23 24 25 26
1827 28 29 30    

> Questions pro

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…

Deux opportunités d’aide à la recherche

Face aux difficultés du métier d’architecte, une aide à la recherche est toujours une opportunité idéale pour orienter, confirmer ou même…

Assistance à maîtrise d’ouvrage : l’hypertrophie des équipes est-elle nécessaire ?

Assistant à maîtrise d’ouvrage (AMO), maître d’ouvrage délégué (MOD), bataillon de conseillers…, la maîtrise d’ouvrage s’évertue …