Une nouvelle typologie funéraire ?

Rédigé par Marie-Anne DUCROCQ
Publié le 02/10/2019

Dossier réalisé par Marie-Anne DUCROCQ
Dossier publié dans le d'A n°275

L’histoire du crématorium en Europe est vieille d’un peu plus d’un siècle. S’inscrivant à ses débuts dans des styles historicistes choisis pour leur dimension symbolique, l’architecture des crématoriums a ensuite suivi les divers courants de la modernité, se dépouillant peu à peu pour ériger aujourd’hui la neutralité comme premier critère formel. Cette exigence a-t-elle donné lieu à des récurrences typologiques, esthétiques, formelles dans les crématoriums contemporains ? A-t-on trouvé un langage architectural qui évoque la mort d’une manière universelle ?

La mort rationalisée

Si la crémation a été pratiquée en Europe jusqu’au IIe siècle, le crématorium comme édifice à proprement parler n’apparaît qu’au XIXe siècle. L’émergence de ce programme témoigne d’une vision nouvelle de la mort. Alors que, dans son caractère mystérieux, elle était jusque-là laissée au domaine religieux qui lui donnait sens par des mythes et des croyances, la mort passe sous la lumière de la science. Ce changement est déjà amorcé au XVIIIe siècle (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2020
 LunMarMerJeuVenSamDim
18    01 02 03
1904 05 06 07 08 09 10
2011 12 13 14 15 16 17
2118 19 20 21 22 23 24
2225 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

L’architecte face au confinement

Agences vides, gestion d’affaires par visioconférence, chômage partiel, télétravail… Les problèmes sanitaires posés par l’épidémie de…

Retraite, les questions en jeu

Face à l’opposition suscitée par la réforme des retraites, que ce soit dans la rue ou à l’Assemblée nationale où le projet de loi a…

Deux opportunités d’aide à la recherche

Face aux difficultés du métier d’architecte, une aide à la recherche est toujours une opportunité idéale pour orienter, confirmer ou même…