Une technique ancestrale pour inventer l’avenir

Rédigé par DOMINIQUE GAUZIN-MULLER ET MATTHIEU FUCHS
Publié le 05/11/2020

Tulou, Fujian, Chine

Dossier réalisé par DOMINIQUE GAUZIN-MULLER ET MATTHIEU FUCHS
Dossier publié dans le d'A n°285

Le pisé résulte du compactage de fines couches de terre pulvérulente entre des banches, qui permet d’élever des murs massifs de 40 à 50 cm d’épaisseur pouvant être porteurs. Les strates, épaisses d’une dizaine de centimètres, restent visibles, et la surface a une texture riche par son grain et sa couleur. Le pisé est plus récent que l’adobe, la bauge ou le torchis, inventés au néolithique, car l’usage du coffrage demande plus de technicité.

Des vestiges datant du IXe siècle avant notre ère ont été découverts en Tunisie, et de nombreux monuments en pisé sont inscrits au patrimoine mondial de l’Unesco : tronçons de la Grande Muraille de Chine, palais du Potala au Tibet et de l’Alhambra à Grenade, ksar d’Aït-Ben-Haddou au Maroc, etc. Les tulous du peuple Hakka, érigés au sud-est de la Chine entre le XVe et le XXe siècle, font partie des constructions les plus spectaculaires : ces maisons communautaires de plan circulaire, dont le diamètre peut atteindre 80 m, ont des murs d’enceinte d’environ 20 m de hauteur. (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…