Une terrasse collective meublée à Paris (14e )

Rédigé par Maryse QUINTON
Publié le 01/04/2024

vue de la terrasse partagée installée en toiture, dont le mobilier a été réalisé par Martial Marquet © E. Caille

Dossier réalisé par Maryse QUINTON
Dossier publié dans le d'A n°315

Dans une rue parisienne atypique du 14e arrondissement, l’agence BFV a transformé et agrandi un ancien bâtiment de bureaux pour y aménager 20 logements. En guise d’espace extérieur, une grande terrasse partagée prend place en toiture.

Il aura fallu dix années et beaucoup de ténacité pour que cette opération de transformation1-extension d’un bâtiment emblématique de l’éclectique rue Boissonade – sorte de Flat Iron parisien – ne s’achève. « Respecter un bâtiment existant, c’est parfois le transformer, le compléter, le finir », résume l’agence BFV, en charge de l’opération. Dans ces anciens bureaux ont pris place 20 logements sociaux et un local d’activité qui abrite l’antenne de la DPE (Direction de la propreté et de l’eau), présente durant ce chantier mené en site occupé et en trois phases. À l’édifice existant de forme triangulaire, les architectes ont adjoint une extension qui complète cette figure singulière et lui offre une nouvelle proue. Les deux cages d’escalier ont été conservées tandis que les logements profitent de très belles hauteurs sous plafond : 3,20 mètres pour les étages courants, 3,80 mètres pour le dernier. L’extension repose sur un système constructif associant des poteaux/poutres en bois, des dalles béton coulées en place et des façades en ossature bois fixées sur les nez de dalles. Les appartements adressés sur le nouveau pignon profitent de vues sur le jardin du monastère de la Visitation. L’extrême compacité du bâtiment ne permettant pas de créer d’espaces extérieurs privatifs, la toiture au R+5 a donc été aménagée en une vaste terrasse partagée et accessible à tous les habitants. La vue sur le panorama parisien, son orientation plein sud et l’absence de vis-à-vis confèrent un caractère exceptionnel à ce lieu que la RIVP va activer en accompagnant les locataires.

Pour penser cet espace, Jean Bocabeille a puisé dans sa 

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2024
 LunMarMerJeuVenSamDim
1401 02 03 04 05 06 07
1508 09 10 11 12 13 14
1615 16 17 18 19 20 21
1722 23 24 25 26 27 28
1829 30      

> Questions pro

Vous avez aimé Chorus? Vous adorerez la facture électronique!

Depuis quelques années, les architectes qui interviennent sur des marchés publics doivent envoyer leurs factures en PDF sur la plateforme Chorus, …

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…