Alerte destruction !

Rédigé par Alison GOREL LE PENNEC
Publié le 24/06/2015

Plus d'un an et demi après la décision de démolition de ses logements de Courcouronnes (1984), deux autres bâtiments de Paul Chemetov sont menacés. La Caisse Primaire d'Assurance Maladie (CPAM, 1972) et un bâtiment d'habitation R+9 au 9 rue de la Commune : ils appartiennent à l'ensemble des Briques Rouges à Vigneux (Essonne) construit par l'architecte avec l'Atelier d'urbanisme et d'architecture (AUA) de 1964 à 1967. Pour le premier édifice, un arrêté de démolition a déjà été délivré par la mairie afin de construire à la place un ensemble de logements ; pour le second, le bailleur social Opievoy envisagerait de tout détruire sans que l'on sache ce qu'il espère édifier ensuite.

Chemetov entend mobiliser le monde de l'architecture : confrères, historiens, journalistes et défenseurs du patrimoine moderne. Prévenue par l'agence de Paul Chemetov, Agnès Vince, adjointe au directeur général des patrimoines, en charge de l'architecture, s'est engagée à contacter au plus vite les services de la DRAC. Cette démolition arrive à un moment inopportun puisqu'une exposition consacrée à l'AUA sera présentée à la Cité de l'architecture et du patrimoine d'octobre à février prochains. Cet évènement sera l'occasion de revenir sur les différentes opérations de l'ensemble des Briques Rouges.

Dans la lettre que nous publions ci-dessous, Paul Chemetov nous appelle à réagir.





« Les Briques Rouges » à Vigneux labellisées et menacées

par Paul Chemetov


Un permis de construire et de démolir (N° 0916571410026) a été délivré par la mairie de Vigneux le 18/06/2015 dont le bénéficiaire est : SAS France-Pierre 2 ZI les Graviers 94 194 Villeneuve St Georges. Sur ce site se trouve un bâtiment de Paul Chemetov et Jean Deroche, la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (1972).


L’ensemble dit des Briques Rouges, c’est-à-dire les 273 logements HLM répartis en plusieurs bâtiments et édifiés de 1964 à 1967 à Vigneux, a été labellisé patrimoine du 20e siècle - avec les équipements qui les accompagnent dont le centre commercial, le foyer des vieux (1963) et le centre de sécurité sociale CPAM (1972) - en décembre 2008 par le Ministère de la Culture. Le centre de sécurité sociale figure en outre à l’inventaire général du patrimoine culturel de l’Île-de-France, référence IA91000924. Le récent arrêté de la mairie de Vigneux porte sur la destruction de ce dernier qui, outre ses qualités propres, se distingue par une fresque murale en céramique de Paul Foujino (1925-1982) dont une partie de l’œuvre vient d’être acceptée par le Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris pour faire partie de son fonds. En outre, les douze arbres de l’espace paysager doivent être abattus.


D’autre part, des informations concordantes font état des intentions de l’Opievoy de démolir un bâtiment de l’ensemble des Briques Rouges situé 9 rue de la Commune (R+ 9). L’OPHLM de Seine-et-Oise maître d’ouvrage premier de cet ensemble avait déjà badigeonné une fresque de Paul Foujino qui figurait dans le hall, recouvert les pignons en meulière des bâtiments bas et avait substitué des portes en aluminium aux menuiseries en bois massif d’origine.


Les différentes opérations de l’ensemble dit des Briques Rouges (6 bâtiments R+ 4, 1 bâtiment R+ 9, le centre commercial et la CPAM) vont faire l’objet d’une publication et d’une exposition à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, consacrée à l’AUA (l’Atelier d’Urbanisme et d’Architecture) du 29 octobre 2015 au 29 février 2016.


Nous allons consulter les arrêtés des permis de construction et démolition. En tout état, tous ceux qui ont intérêt à réagir et le Ministère de la Culture en premier ont deux mois a partir du 18.06, c’est-à-dire jusqu’au 18 août prochain. Nous allons faire constater par huissier la pose du panneau d’affichage des arrêtés incriminés.


Les articles récents dans Actus brèves

AGORA : Bordeaux, capitale du paysage Publié le 20/09/2017

À Bordeaux… [...]

Un jardin sur le toit pour la tour Montparnasse Publié le 19/09/2017

Sans surprise, les architectes Franklin Azzi, Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan… [...]

Réinvention perpétuelle ? Publié le 20/07/2017

Après l’annonce des 164 finalistes… [...]

Form Follows Aktion : Bellastock part à Berlin Publié le 07/07/2017

L’association… [...]

Ornements et béton : Ando dévoile son projet pour la collection Pinault Publié le 27/06/2017

La Bourse du Commerce de Paris, emblématique … [...]

Du Street Art à la Cité U Publié le 27/06/2017

À la Cité Universitaire (Paris 14e), une centaine de street artists… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
39      01
4002 03 04 05 06 07 08
4109 10 11 12 13 14 15
4216 17 18 19 20 21 22
4323 24 25 26 27 28 29
4430 31      

> Questions pro

Comment « assurer » sur le chantier ?

Dans un milieu professionnel qui a connu une crise sévère, des évolutions normatives et technologiques et l’avènement du BIM, peut-on faire…

Guide : L'ingénierie française : Enjeux et tendances + les 200 premiers BET classés par chiffres…

Pour la troisième année, d’a présente un dossier consacré à l’ingénierie, accompagné par le panorama des 200 premiers BET classés…

Le PLU, des enjeux à la mise en œuvre (volet 1)

Fruit de la loi SRU, le PLU est un outil d’urbanisme qui, malgré ses ambitions louables, suscite des interrogations et des difficultés de mise…