54 logements sociaux, résidence sociale de 25 logements, Paris (15e)

Architecte : Trévelo & Viger-Kohler (TVK)
Rédigé par les architectes
Publié le 21/05/2015

L'opération est située en plein cœur du 15e arrondissement de Paris, à l’angle des rues Lourmel et de l’église. Ancienne propriété de France Télécom, le terrain était auparavant occupé par un atelier désaffecté.
Aujourd'hui, le projet est constitué de trois édifices, chacun composé de deux programmes distincts, correspondant à une surface totale de près de 11 000m² SDP : 30 logements sociaux et un grand commerce ; une résidence sociale et 24 logements sociaux ; un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes avec un centre d'accueil de jour et une halte-garderie.
À travers ces trois édifices, le projet s’intéresse à la question du pittoresque. Non pas le pittoresque courant et pelliculaire, qui singe la complexité des métropoles contemporaines par des artifices formels ou des manières de façade. Le projet explore plutôt la capacité que des variations typologiques fortes ont à engendrer une complexité réelle, nécessaire pour une telle échelle de transformation. Le projet correspond donc à un travail poussé sur les éléments typologiques propres à chacun des édifices, puisés à la fois dans les différentes associations de programmes et dans la situation distincte de chaque construction.
Ce faisant, les trois édifices construisent un système pittoresque qui interagit fortement avec le caractère puissamment hétéroclite de cette partie du 15e arrondissement parisien.



À L'ANGLE : LOGEMENTS SOCIAUX & COMMERCE


Le projet de logements, implanté à l’angle, est visible sur ses quatre façades. sa réalisation vient dans la continuité de l'opération menée en cœur d’îlot.
Pour assurer la compacité de l’immeuble, densifier la parcelle et valoriser sa position sur rue, les espaces extérieurs ont été remplacés par une toiture terrasse collective accessible à tous les habitants. Les logements sont pourvus de très grandes baies vitrées : la taille des ouvertures apporte aux habitants un rapport privilégié avec l’extérieur et un ensoleillement généreux, rappelant l’expression des « bâtiments ateliers » parisiens, largement ouverts sur la ville.
Le travail sur les hauteurs marque l’édifice, réparti sur 8 niveaux et à la silhouette très spécifique. Le choix d’un revêtement en verre profilé autoportant donne une unité et une luminosité à ses façades monochromes. En bordure du passage menant au cœur d’îlot, le hall d’accès est abrité par un porte-à-faux qui amplifie la dimension urbaine de la construction.


30 logements sociaux


Volume compact et sculpté, le bâtiment d’angle est visible sur ses quatre façades. il accueille 30 logements sociaux et un commerce. Cet édifice annonce les deux autres bâtiments du cœur d’ilot. son écriture reste en lien avec l’esprit du cœur d’ilot.


Bâtiment prismatique


À partir de l’objectif du Plan Climat de la Ville de Paris et prenant en compte le souhait d’une surface élevée, le projet prend le parti d’offrir à chaque logement de très grandes baies vitrées, compensant ainsi l’absence de prolongements extérieurs. Ces baies peuvent s’ouvrir entièrement sur un séjour ou se répartir sur un séjour et une ou deux chambres selon les typologies. Ces grandes ouvertures apportent aux habitants un rapport privilégié avec l’extérieur. Les logements sont ainsi baignés de lumière tout en gardant la possibilité de se protéger du soleil par l’intermédiaire de stores extérieurs. Ce système est rendu possible par la compacité du bâtiment. L’esprit du projet rappelle l’expression des « bâtiments ateliers » parisiens généreusement ouverts sur la ville.


Répartition programmatique


La base presque carrée du bâtiment est dédiée majoritairement au commerce en rez-de-chaussée (qui possède également une réserve en sous-sol). Le hall d’accès des logements abrité par un porte-à-faux donne sur l’allée Marie skobtsov menant au cœur d’îlot. Le porte-à-faux amplifie la dimension urbaine et l’ouverture de l’allée. Dans les étages, les 30 logements se répartissent sur 8 niveaux autour d’une circulation centrale réduite au maximum. Un niveau courant se répète du niveau 1 au niveau 4. Le noyau central distribue en étoile des logements d’angle, offrant ainsi une double orientation à la majorité des appartements. Les plans des logements répondent à une organisation simple induite par la morphologie du bâtiment : entrées desservant les chambres et séjours en angle. Les cuisines ouvertes mais cloisonnables, viennent en complémentarité du séjour et augmentent son volume. Tous les logements disposent également d’une cave en sous-sol.


Terrasse Commune


La compacité du bâtiment, son positionnement sur rue et l’occupation commerciale du rez-de-chaussée privent le bâtiment d’une cour collective. C’est pourquoi les habitants peuvent profiter d’un espace extérieur partagé, protégé et accessible à tous au 7e étage.


Verre


Dans le cadre du Plan Climat de la Ville de Paris, la façade est isolée par l’extérieur (15 cm) et habillée d’une vêture. Le Profilith, matériau verrier, a été choisi pour sa résistance, ses jeux de transparence et sa profondeur. Durable, pérenne et recyclable, il est également très peu salissant.



AU CŒUR


Logements sociaux, résidence sociale, EHPAD avec centre d’accueil de jour, halte-garderie
Au cœur de l'îlot, le projet accueille un EHPAD avec centre d’accueil de jour, une halte-garderie, des logements et une résidence sociale. La logique globale d’implantation propose l’idée d’un paysage construit. Des espaces verts environnants aux jardins sur le toit, le bâti intègre la nature jusqu’au sommet des nouveaux édifices.
Le projet est composé de deux bâtiments. Le bâtiment Ouest, qui accueille l’EHPAD, le centre d’accueil de jour et la halte-garderie, est une superposition horizontale de bandes claires et lumineuses, revêtues de verre émaillé. Sa matérialité est importante car il offre clarté et reflets aux habitants et aux usagers des espaces verts. Le bâtiment Est, qui réunit les 24 logements et la résidence sociale, est un volume plus élancé, sculptural et revêtu de bois.
Bâti et jardin dialoguent entre eux, à différents niveaux, traversés par la lumière et les flux. L’absence de ruptures libère de nouvelles dynamiques visuelles, solaires, naturelles.



Résidence sociale et 24 logements


Situation urbaine


Le projet urbain propose de réunir en un même lieu, autour d’une place publique (non conçue par TVK), des usagers aux modes de vie différents. La situation urbaine est très spécifique : un cœur d’îlot très vaste réunissant les conditions de calme, de la végétation mais aussi un paysage et un skyline changeant composé d’architectures diverses et de vues lointaines. L’îlot et le quartier sont en effet marqués par deux caractères principaux. D’une part, un système de poches végétales est inscrit au cœur de cette densité avec des cours arborées, de petits jardins intérieurs et de grandes terrasses plantées. D’autre part, les structures bâties ont pour la plupart une présence assez forte, plusieurs immeubles hauts ou longs donnent son identité au quartier et des bâtiments de plus de 10 étages s’ouvrent directement sur le site. Les tours du Front de seine forment également un arrière-plan particulier.


Plusieurs programmes en deux bâtiments


Le bâtiment Ouest, horizontal, et lumineux, abrite l’EHPAD (établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes), le centre d’accueil de jour et la halte-garderie. Le bâtiment Est, sculpté et mat, réunit 24 logements sociaux et la résidence sociale de 25 logements. Ces deux bâtiments constituent deux architectures fortes, singulières et complémentaires qui se répondent et s’équilibrent. Ils offrent au projet une double présence qui contribue à en faire varier les ambiances et les reflets.


Ouvert et lumineux


Le bâtiment situé à l’Est de la place centrale regroupe 24 logements sociaux et la résidence sociale de 25 logements. À l’inverse du bâtiment Ouest, celui-ci héberge donc des populations adultes. Ces usagers jouissent tous d’une situation directement en rapport avec un espace vert, que ce soit vers la place centrale, vers le jardin intercalé entre le bâtiment de l’EHPAD et celui-ci, ou encore vers leurs propres jardins intérieurs et leurs propres terrasses-jardins non accessibles. Ce bâtiment s’ouvre aussi généreusement et prioritairement vers les façades claires, lumineuses et réfléchissantes de l’EHPAD, et profite ainsi d’une qualité lumineuse particulièrement intéressante.


Volume singulier


Ce bâtiment est un volume sculpté, composé à partir des bâtiments environnants. il possède une forme forte et identifiable. Unitaire, il possède trois parties, construites autour d’une bande longue d’environ 60 mètres et orientée en plan dans le sens nord-sud. Une première partie se développe à rez-de-chaussée et R+1 et occupe toute la longueur de cette bande du nord au sud et trouve deux extensions vers l’est : l’une au sud pour les logements, l’autre au nord pour la résidence sociale. La deuxième partie occupe les R+2 et R+3 en se superposant partiellement à la bande initiale et se décale en porte-à-faux vers le sud. La troisième partie forme un volume plus cubique s’élevant de R+4 à R+6 et disposé au centre de la bande initiale en porte-à-faux vers l’ouest et la place centrale.


Bois


Entièrement revêtu de bois, il est conçu pour être le plus efficace possible énergétiquement, de manière passive. Très compact, son enveloppe est performante avec 15 centimètres d’isolant extérieur. Le bois offre à la vue une matière sensible et chaleureuse. Le matériau est traité avec un procédé écologique – sous l'effet de la chaleur – pour devenir stable et pérenne. Le bois est mis en œuvre de manière lisse pour donner toute son expressivité au volume particulier du bâtiment. Les menuiseries extérieures sont également en bois et sont équipées de stores extérieurs verticaux en toile.


La résidence sociale


La résidence sociale est installée dans la moitié nord de l’édifice, au rez-de-chaussée et R+1. Elle occupe deux corps de bâtiments parallèles et séparés par un jardin. elle forme ainsi une intériorité protégée et calme. L’accès se fait juste avant l’angle nord-est de la place publique, par un porche traversant vers le jardin intérieur. Le rez-de-chaussée regroupe les fonctions d’accueil, les salles collectives et les bureaux, ainsi que 9 logements. Les logements sont desservis à rez-de-chaussée par le jardin et, à R+1, soit par une circulation intérieure, soit par une coursive extérieure.


Les logements sociaux


Les logements sont réunis dans la partie sud du bâtiment. Les circulations verticales sont doubles : d’une part une circulation intérieure complète – escalier-ascenseur – permettant d’atteindre le R+6 ; d’autre part, un escalier extérieur avec coursive reliant le R+3. L’accès au parking souterrain est séparé. Le bâtiment possède 24 logements presque tous en relation avec un espace extérieur. Les logements à partir du T3 disposent de loggias. Le niveau du rDC intègre la rampe d’accès au parking commun à toute l’opération, et regroupe les locaux communs et 2 logements. Les étages inférieurs jusqu’au R+3 se composent d’une bande centrale où sont regroupées les pièces humides, qui s’ouvrent pour certaines sur la coursive à l’est. Ainsi, la plupart de logements ont plusieurs orientations. Les logements des étages supérieurs R+4 à R+6 s’enroulent autour du noyau central. Chaque étage est néanmoins différent en raison des retraits successifs à l’est.




Réalisation de l'agence TVK 

Photographies de Julien Lanoo



Maîtrise d'ouvrage : SemPariSeine

Maîtrise d'oeuvre : TVK architectes urbanistes (mandataires) → Pierre Alain Trévelo & Antoine Viger-Kohler avec Aliette Chauchat, Victor Francisco, Felix Tönnis, et Marta Blazquez, Léonard Cattoni, Vincent Hertenberger, Hee-Won Jung, Rozenn Lagrée ; Berim (BET TCE) ; LASA (BET acoustique) ; Franck Boutté Consultants (BET HQE) ; BASE (paysagiste) ; ARC (consultant façade EHPAD) ; Prévention consultant (AMO HQE angle) ; Impact (AMO HQE cœur)

Entreprises générales : Lainé Delau (mandataire – angle + cœur d'ilot) ; Cegelec (cœur)

30 logements sociaux : Programme : 30 logements sociaux et 1 commerce ; Surface : 2 520 m² SDP ; Budget : 4,75 M€ HT ; Performance & certifications : H&E, BBC, Plan Climat

Résidence sociale et 24 logements : Programme : 24 logements sociaux , résidence sociale de 25 logements, EHPAD de 101 chambres avec centre d’accueil de jour, halte-garderie ; Surface : 8 252 m² SDP ; Budget : 19,4 M€ HT ; Performance & certifications : H&E, BBC, Plan Climat

54 logements sociaux, résidence sociale de 25 logements, rue de Lourmel, Paris (15e)<br/> Crédit photo : LANOO Julien Plan masse<br/> Crédit photo : DR  30 logements sociaux et commerce<br/> Crédit photo : LANOO Julien 30 logements sociaux et commerce<br/> Crédit photo : LANOO Julien 30 logements sociaux et commerce<br/> Crédit photo : LANOO Julien 30 logements sociaux et commerce<br/> Crédit photo : LANOO Julien Bâtiment de 24 logements sociaux + résidence sociale<br/> Crédit photo : LANOO Julien Bâtiment de 24 logements sociaux + résidence sociale<br/> Crédit photo : LANOO Julien Bâtiment de 24 logements sociaux + résidence sociale<br/> Crédit photo : LANOO Julien Bâtiment de 24 logements sociaux + résidence sociale<br/> Crédit photo : LANOO Julien Bâtiment de 24 logements sociaux + résidence sociale<br/> Crédit photo : LANOO Julien Plan RDC<br/> Crédit photo : DR  Plan étage courant<br/> Crédit photo : DR  Coupes<br/> Crédit photo : DR  Coupes<br/> Crédit photo : DR  Axonométrie bâtiment<br/> Crédit photo : DR  Axonométrie générale<br/> Crédit photo : DR

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de d'a

Centre culturel Clément David, Roquevaire (13) Publié le 05/07/2023

Maîtres d'ouvrages : Commune de RoquevaireMaîtres d'oeuvres : Huitetdemi (mandataires… [...]

Parcours couvert du forum antique de Bavay (59) Publié le 28/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Département du NordMaîtres d'œuvres : Explorations ArchitectureEn… [...]

CO’Met - Arena, centre de congrès et parc des expositions Publié le 06/06/2023

Maîtres d'ouvrages : Orléans MétropoleMaîtres d'oeuvres : Ferrier Marchetti StudioEntr… [...]

Extension et rénovation partielle d'une maison familiale à Mantes-la-Jolie Publié le 16/12/2022

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : Bérénice Curt Architecture, co-traitants : … [...]

Le Majestic - Scène de Montereau Publié le 23/11/2022

Maîtres d'ouvrages : Ville de Montereau-Fault-YonneMaîtres d'oeuvres : Atelier Novembre … [...]

CasArts - Grand Théâtre de Casablanca Publié le 23/06/2022

Maîtres d'ouvrages : Casablanca Aménagement S.A. / Egis Bâtiments InternationalMaîtres d'oeuvres… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Décembre 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
48    01 02 03
4904 05 06 07 08 09 10
5011 12 13 14 15 16 17
5118 19 20 21 22 23 24
5225 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quelle importance accorder au programme ? [suite]

C’est avec deux architectes aux pratiques forts différentes, Laurent Beaudouin et Marie-José Barthélémy, que nous poursuivons notre enquête sur…

Quelle importance accorder au programme ?

Avant tout projet, la programmation architecturale décrit son contenu afin que maître d’ouvrage et maître d’œuvre en cernent le sens et les en…

L’architecture au prisme des contraintes environnementales : le regard singulier de Gilles Perraud…

Si les questions environnementales sont de plus en plus prégnantes, les labels et les normes propres à l’univers de la construction garantissent…