Architectes-promoteurs, un mariage délicat

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 05/09/2019

Dossier réalisé par Cyrille VÉRAN
Dossier publié dans le d'A n°274 La commande privée de logements aurait-elle généré un système corrosif dans lequel les architectes se retrouvent corsetés ? Nombreux le pensent et ne cachent pas leur inquiétude. D’autres prennent plus de précautions, voyant dans le monde de la promotion immobilière un milieu qui serait plus diversifié qu’on ne le croit. Dans tous les cas, certains promoteurs tiennent à développer leur image de marque et sont prêts à initier des opérations innovantes pour se distinguer. Un affichage qui cache la forêt d’une production nivelée par le bas… le patrimoine de demain.

Bon gré mal gré, les architectes sont désormais tenus d’œuvrer avec les promoteurs, devenus incontournables dans la production du cadre bâti et du logement en particulier. Un carnet de commandes qu’ils doivent honorer pour continuer à subsister, mais qui donne le sentiment à certains, élevés dans la culture de la loi MOP, de se voir dépossédés de la mission d’intérêt général énoncée dans la loi sur l’architecture. (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
26   01 02 03 04
2705 06 07 08 09 10 11
2812 13 14 15 16 17 18
2919 20 21 22 23 24 25
3026 27 28 29 30 31  

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…