Assises nationales : « Transformer : interventions architecturales sur l’existant »

Rédigé par Aurélie REUTHER
Publié le 07/09/2020

L’organisation des premières assises nationales des écoles nationales supérieures d’architecture et de l’école de Chaillot, se tiendront les 4 et 5 février 2021 à l’ENSA Normandie. La date limite de dépôt des candidatures des enseignants-chercheurs qui souhaitent participer à cette manifestation est fixée au 18 septembre 2020. L’objectif de l’appel à manifestation d’intérêt du Ministère de la Culture est de recueillir des exemples de pratiques innovantes autour de la thématique de l’intervention architecturale sur le bâti existant, déjà à l’œuvre dans la pédagogie, dans les laboratoires ou en projet.

Le présent appel à manifestation d’intérêt s’inscrit dans les politiques en faveur du développement des territoires incluant les problématiques liées à la revitalisation des centres des villes moyennes et petites, mais aussi dans la Stratégie nationale pour l’architecture qui vise à renforcer la capacité d’intervention des architectes sur le bâti existant et à une meilleure prise en compte de l’héritage architectural des XXe et XXIe siècle. 

 

Ces assises nationales ont pour objectif de démontrer la diversité des champs de compétence des ENSA en matière de transformation de l’existant, compétences pour lesquelles leur mission d’expertise au service des politiques publiques peut être sollicitée par des collectivités ou autres acteurs dans les territoires. Il s’agit dans ce cadre de valoriser, selon les différentes modalités d’intervention sur l’existant, les modes de transformation (réhabilitation, requalification, restauration...) d’espaces construits « préexistants », où l’intervention de l’architecte a apporté, par ses propositions originales, une forte valeur ajoutée à l’opération.

 

Les assises pourront valoriser des projets opérationnels, portés par des acteurs de la construction, maîtres d’ouvrage ou collectivités locales, incluant la participation d’un établissement d’enseignement supérieur ou d’une ENSA. Les propositions seront sélectionnées par le comité de pilotage en vue d’une présentation d’une participation à une table ronde lors des Assises des ENSA et de l’École de Chaillot.



« Lors de ces Assises, trois axes seront étudiés :

 

Axe 1

Patrimoines excentrés. La valeur culturelle peut-elle être un levier de projet dans l’espace rural et les villes moyennes ?

Cette session porte sur les territoires en dépression foncière à forte valeur patrimoniale. Les dispositifs de protection du patrimoine, conçus essentiellement pour protéger les édifices des interventions lourdes, semblent inopérants face à l’absence d’investissements. Pourtant la valeur culturelle des édifices peut se révéler un levier de redynamisation, y compris économique, de ces communes. Les démarches présentées dans cette session devront mettre en valeur l’expertise des équipes en appui des politiques publiques dans ce domaine.

Cette session serait organisée en collaboration avec l’ANCT, Agence Nationale de Cohésion des Territoires.

 

Axe 2

Nouveaux usages, nouvelles pratiques de projet. L’architecture du XXe siècle, massification ou appropriation ?

Cette session interroge les changements d’usages qui s’opèrent dans les architectures jugées obsolètes au regard de leurs fonctions d’origine. Elle s’intéressee plus particulièrement aux architectures du XXe siècle, dont les degrés de valeur patrimoniale sont très divers. Face à la masse bâtie du siècle précédent, il est nécessaire de renouveler les méthodes de connaissances et d’intervention, en particulier en s’appuyant sur les usagers de ces architectures. Les démarches présentées dans cette session devront proposer des approches innovantes intégrant l’appropriation des qualités de l’existant par les usagers dans la démarche de projet.

Cette session serait organisée avec l’ANRU et l’ANAH

 

Axe 3

Les enjeux environnementaux de la réhabilitation de l’existant : quels nouveaux modèles de transition décarbonée ?

Cette session aborde les enjeux environnementaux de la réhabilitation. Les architectures existantes constituent un panel très large de solutions environnementales, mais souvent méconnues, pour les économies d’énergie, la gestion des ambiances, la provenance ou le réusage des matériaux de construction. Le projet d’intervention constitue, quant à lui, une opportunité pour innover au-delà des contraintes normatives et favoriser l’émergence de nouveaux modèles dans la construction frugale. Les démarches présentées dans cette session devront mettre en relief les nouvelles connaissances acquises sur les dispositifs environnementaux de l’architecture existante ou des perspectives d’interventions innovantes en matière de performance environnementale.

Cette session serait organisée avec le PUCA et l’ADEME »

 

< www.rouen.archi.fr >



 

Les articles récents dans Actus brèves

Exposition et jeu de piste : Territoires invisibles, histoires d’architectures et de paysages quotidiens – CAUE Rhône Métropole Publié le 15/06/2021

Plongez au cœur de l’histoire des territoires et des paysages quotidiens en venant découvrir… [...]

Christine Leconte élue Présidente de l'Ordre des Architectes Publié le 11/06/2021

Unanimement élue Présidente du Conseil national de l'Ordre des architectes, Christine Leconte… [...]

Explorations créatives des lauréats Agora du Design Publié le 09/06/2021

Du 10 juin au 18 juillet, Le Pavillon de l’Arsenal accueille les lauréats des bourses décernées… [...]

Notre-Dame au-delà de ses murs Publié le 04/06/2021

Il y a déjà trois ans, un incendie ravageur touchait la cathédrale Notre-Dame. Au-delà du… [...]

Esthétique urbaine parisienne : l’éternelle controverse Publié le 03/06/2021

« Chaque projet devra s’appuyer sur le Manifeste pour une nouvelle esthétique parisienne… [...]

Boutique : Piquant Publié le 02/06/2021

Comment aurait réagi Walter Benjamin si, tiré de ses passages couverts, il avait emprunté… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
22 01 02 03 04 05 06
2307 08 09 10 11 12 13
2414 15 16 17 18 19 20
2521 22 23 24 25 26 27
2628 29 30     

> Questions pro

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…

Une initiative exceptionnelle pour endiguer l’inexorable transformation du logement social en…

Le 15 janvier 2021 a été remis le rapport sur la qualité d’usage et la qualité architecturale du logement social. Pour la première fois ce…