LABICS : Centre éducatif et sportif Jacarandà à Milan

Rédigé par les architectes
Publié le 22/03/2019

Le studio d’architecture Labics a conçu un nouvel espace pédagogique dans le centre de Milan, en Italie. Jacarandà est constitué d’une crèche et d’une maternelle, ainsi que d’un centre sportif avec trois piscines : une structure polyvalente qui n’est pas pensée comme un simple centre d’activités, mais qui se distingue par la cohabitation d’espaces publics, semi-publics et privés, réunis dans une remarquable structure en béton armé déjà présente sur place. Au centre, on retrouve l’agora : comme dans les petites villes, il s’agit du lieu où tous les habitants (enfants et éducateurs) se rencontrent et apprennent à se connaître, à vivre ensemble. Conçue en collaboration avec Reggio Children, l’école a été inaugurée en septembre 2018.



Sur les vestiges d’un ancien salon automobile


Les programmes pédagogiques et ludiques se déroulent dans un bâtiment des années 1950, construit à l’origine comme hall de vente de voitures avec un garage. Situé le long du Corso Sempione, dans une rue piétonne privée, l’école maternelle Jacarandà se trouve au centre de la ville de Milan et jouit de conditions particulières qui sont propices à la réalisation d’un projet architectural original.

 

Lorsque le bâtiment a été acquis, cela faisait un certain temps que la grande structure voûtée et les espaces attenants n’étaient plus utilisés. La décision de convertir ces espaces et de leur attribuer de nouvelles fonctions didactiques est le point de départ de cette rénovation unique. En effet, au-delà de la connotation industrielle du bâtiment d’origine, ce dernier possédait toutes les caractéristiques nécessaires à l’accueil d’une école maternelle. Le premier étage, ouvert et aéré, s’est révélé être un lieu parfaitement adapté aux nouvelles fonctions pédagogiques inspirées par le désir de réinterpréter le thème de l’espace public. La rénovation du sous-sol, autrefois utilisé comme atelier de réparation mécanique et garage, désormais dédié au sport, est tout aussi surprenante.

 


Pour un espace pédagogique participatif.


Issu de la collaboration entre Labics et Reggio Children, déjà éprouvée avec succès dans le cadre du projet MAST à Bologne, Jacarandà reflète les objectifs et les principes identifiés par l’institution spécialisée dans l’enseignement primaire. Les valeurs du partage et de la participation sont ainsi au centre de ce projet. “Il est nécessaire pour nous de pouvoir concevoir des environnements capables de stimuler une interprétation active de l’espace. En d’autres termes, nous devons imaginer des espaces pour expérimenter, des espaces pour se développer, les espaces les plus ouverts possible à différentes utilisations et interprétations.”

 

Le projet a abouti à une structure architecturale et pédagogique de grande ampleur. La rénovation initiée par Labics se fonde sur la volonté de proposer aux enfants âgés de 6 mois à 6 ans un nouvel espace de rencontre, de recherche et de découverte dans lequel ils peuvent mobiliser leurs connaissances, leur créativité et l’émerveillement de l’apprentissage dans un contexte pédagogique bilingue. L’ensemble de ces éléments constitue un environnement accueillant dédié à l’apprentissage participatif et axé sur les relations quotidiennes entre les enfants, les enseignants et les parents.

 

 

Le projet est structuré autour de l’agora

 

Caractérisé par la coexistence d’espaces publics, semi-publics et privés disposés en continuité les uns des autres, ce centre pour enfants intègre la structure d’une ville dont les habitants (enfants et éducateurs) se rencontrent et partagent les espaces.

 

Les différentes sections pédagogiques surplombent la grande agora lumineuse et transparente, véritable clou du projet : un volume à double hauteur au centre d’un ensemble de chemins horizontaux et verticaux qui occupent plus de 2 100 m2. L’agora est à la fois un atrium, un lieu de rencontre et de socialisation informel, et un lieu pour les projets collectifs. C’est un endroit où les enfants s’épanouissent. Depuis cet endroit, on peut voir tous les différents espaces du projet : les salles de classe, les laboratoires et les environnements didactiques le surplombent derrière de grandes surfaces vitrées qui laissent passer les regards et la lumière. Toutes les salles de classe sont équipées de vastes espaces où les enfants peuvent jouer et vivre des expériences pédagogiques à l’air libre, en contact avec la nature. “Normalement, lorsque des espaces sont transformés de manière si radicale, on conserve la structure : la structure morphologique et la structure porteuse. Ainsi ces transformations témoignent-elles de la cohérence et de la permanence de la structure, ce qui est notre principal domaine d’expertise.”

 

Guidé par la volonté de préserver l’identité du bâtiment d’origine, qui est principalement caractérisé par un environnement continu et très lumineux, Labics a choisi de placer les salles de classe de maternelle au premier étage, et de construire trois ponts suspendus qui suivent la structure constituée d’arches en béton armé. Ces ponts suspendus par des tirants constitués de plaques d’acier permettent à la lumière de pénétrer et témoignent de la configuration d’origine de cet espace. Le sous-sol accueille trois piscines accessibles au public depuis une entrée indépendante, qui peuvent également être utilisées par les écoliers sur certaines plages horaires. Les matériaux utilisés pour l’enveloppe répondent à la volonté de préserver et de mettre en évidence l’identité industrielle du bâtiment, une identité qui est fondée essentiellement sur la morphologie de l’espace, continu et très lumineux, et sur la coïncidence entre l’espace et la structure. En ce sens, les matériaux respectent un style particulier : sols en résine, murs en plâtre, fenêtres et portes en aluminium, structures en acier, grandes fenêtres ouvertes. À l’inverse, les meubles conçus par Labics en collaboration avec Play+ privilégiaient des matériaux moins abstraits, plus colorés et presque tactiles.



Un véritable système urbain.

 

Directement reliée aux salles de classe du premier étage, une terrasse de 600 m² recouvre une partie du toit. Elle sert de terrain de jeu et est équipée de mobilier amovible, de plantes et de petits jardins pédagogiques. Viennent s’ajouter à ces espaces, le long des chemins qui relient l’école maternelle au centre sportif, dans l’ordre : un petit théâtre en extérieur conçu pour être utilisé principalement par l’école maternelle, pour des représentations ou des activités collectives ; un espace couvert créé pour accueillir des tables et des chaises. Il s’agit du dernier espace public ouvert sur la ville et conduisant directement aux piscines. Deux grands trous circulaires raccordent cet espace à la terrasse de l’école maternelle, où deux arbres rappellent subtilement l’origine du nom donné au complexe : « Jacarandà », qui désigne en fait une plante tropicale qui pousse en Argentine, le pays d’origine de la famille qui a conçu l’ensemble du projet. Tous ces aménagements donnent naissance à un système continu d’espaces ouverts et recouverts, un véritable système urbain qui relie le Corso Sempione, où se trouve l’entrée de l’école maternelle, à la Via Procaccini, d’où il est possible d’accéder aux piscines.




Maîtres d'ouvrages : Scuola Innovativa Srl

Maîtres d'œuvres : Labics (Maria Claudia Clemente, Francesco Isidori)                                

Gestionnaire du projet : Sara Sosio,                                                                                                             

Suivi du chantier : Carlo Tonelli                                                                                                  

Mobilier : Play+                                                                                                                                           

Entreprises : Ingénieur de structures : Studio Speri - Ingénieur mécanique : Raffaele Gragnaniello

Surface SHON : 2000 m²                                                                                                                            

Date de livraison : septembre 2018


une salle de classe maternelle<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino axonométrie<br/> Crédit photo : dr - plan de situation<br/> Crédit photo : dr - les parois transparentes préservent la continuité de l'espace de l'ancienne halle<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino l'ancienne structure voûtée preservée<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino des espaces ouverts pour une pédagogie de l'autonomie<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino le rez-de-chaussée, sous les ponts suspendus<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino une pédagogie participative<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino l'ancienne structure permet des espaces ouverts et lumineux<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino le mobilier conçu par Labics et Play+<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino les espaces vitrés de l'étage, en balcon sur l'agora<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino l'agora<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino les piscines, situées au sous-sol<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino trois piscines accessibles aux élèves comme au public<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino vue de l'extérieur<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino prolongation des espaces pédagogiques à l'extérieur<br/> Crédit photo : CAPELLETTI Marco SISTO Delfino plan R-1<br/> Crédit photo : dr - plan RDC<br/> Crédit photo : dr - plan R+1<br/> Crédit photo : dr - coupe transversale<br/> Crédit photo : dr - coupe longitudinale<br/> Crédit photo : dr -

VOIR ÉGALEMENT

>> Publiés par d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Choix de darchitectures.com

Groupe scolaire Universalis et crèche l’Arche des Bambins, Louvres, France Publié le 29/03/2019

Maîtres d'ouvrages : Ville de Louvres Maîtres d'œuvres : Dietmar Feichtinger… [...]

Centre d’activités scolaires et périscolaires, Bonneuil-en-France Publié le 22/03/2019

Maîtres d'ouvrages : Ville de Bonneuil-en-FranceMaîtres d'oeuvres : NZI architectes… [...]

École Canta Lauseta, Villeneuve-Tolosane Publié le 18/03/2019

Maîtres d'ouvrages : Mairie de Villeneuve Tolosane et de RoquesMaîtres d'oeuvres : 360°… [...]

Complexe sportif de la Villette, Caudebec-les-Elbeuf Publié le 18/03/2019

Maîtres d'ouvrages : Métropole Rouen NormandieMaîtres d'oeuvres : Atelier Féret &… [...]

Centre sportif et culturel Oscar Niemeyer à Dieppe Publié le 23/01/2019

Maître d'ouvrage : Ville DieppeMaître d'oeuvre : La Soda (architecte mandataire) / Bureau… [...]

TRACKS - École maternelle de Perthes-en-Gâtinais Publié le 16/01/2019

Maîtres d'ouvrage : Ville de Perthes-en-GatinaisMaîtres d’œuvre : Tracks… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Avril 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
1401 02 03 04 05 06 07
1508 09 10 11 12 13 14
1615 16 17 18 19 20 21
1722 23 24 25 26 27 28
1829 30      

> Questions pro

Conception-réalisation : le conseil de l’Ordre des architectes des Pays de la Loire veille

En novembre dernier, statuant sur le non-respect des procédures de la commande publique, trois arrêts de la cour administrative d’appel de…

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…

L'architecte et les jurys

Qui juge et que juge-t-on dans les jurys ? La loi Elan récuse les concours pour les logements sociaux. Le Grand Prix national d’architecture…