Massimo. Maxime Ketoff, Parcours entre architecture, art et technique avec Marie Petit

Rédigé par Jean-Paul ROBERT
Publié le 09/12/2020

Massimo. Maxime Ketoff, Parcours entre architecture, art et technique avec Marie Petit

Cet ouvrage se présente comme un tombeau littéraire érigé à la mémoire de Maxime Ketoff (Milan, 1954-Paris, 2014). Il réunit témoignages et contributions d’amis, de confrères, de commanditaires, de critiques. Ceux-ci retracent la formation, l’itinéraire et la production d’un architecte héritier de cultures russes, italiennes et françaises. Au croisement de l’inventivité technique, du radicalisme artistique et de l’élégance esthétique, ce créateur a déployé une démarche à la fois raffinée, rigoureuse et cohérente. Acteur et témoin d’une époque où l’architecture a dû se réinventer au sortir des Glorieuses, Maxime Ketoff a exercé dans les domaines de la muséographie, de l’architecture et de l’urbanisme. Paradoxalement, ce « tombeau » très illustré, qui parcourt une œuvre singulière et serre au plus près une pratique projectuelle, est extrêmement instructif et formidablement vivant. JPR

 

Massimo. Maxime Ketoff, Parcours entre architecture, art et technique avec Marie Petit, Gangemi Editore, 21 x 30 cm, 272 p., 40 euros.


Les articles récents dans Livres

Anna Heringer: Essential Beauty Publié le 02/12/2022

[...]

Le choix de la librairie Mollat Publié le 02/12/2022

Implantée sur 2 700 m2 au cœur de Bordeaux, la librairie Mollat consacre depuis de nombreuses ann… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Janvier 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
52      01
0102 03 04 05 06 07 08
0209 10 11 12 13 14 15
0316 17 18 19 20 21 22
0423 24 25 26 27 28 29
0530 31      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…