Par art et par nature. Architectures de guerre

Rédigé par Emmanuel CAILLE
Publié le 09/12/2020

Par art et par nature. Architectures de guerre

La première œuvre de l’architecte Philippe Prost fut la restauration et la mise en valeur de la citadelle de Vauban de Belle-Île-en-Mer. Il interviendra ensuite plusieurs fois sur d’autres ouvrages militaires de l’ingénieur et en tira un livre passionnant Vauban : Le style de l’intelligence en 2007. Ce nouvel essai aborde le paysage et l’architecture à travers ce que la guerre leur impose sans considérations esthétiques. L’impérieuse nécessité de se défendre détermine des stratégies radicales : il faut par économie faire avec la topographie existante, les matériaux locaux et le climat, il faut se faire discret, voire disparaître à la vue. Des impératifs qui évoquent évidemment ceux auxquels se soumettent les architectes engagés pour des constructions plus écologiques. Philippe Prost est enseignant et ce court essai est aussi une magnifique leçon d’architecture. EC

 

Par art et par nature. Architectures de guerre, Philippe Prost, Éditions Les Édifiantes, 24 x 18 cm, 63 p., 17 euros.


Les articles récents dans Livres

« C’était la première fois que je lisais un écrivain qui parlait aussi bien d’architecture » Publié le 06/02/2023

Entretien avec Louis PaillardLe 2 novembre 2022, l’architecte Louis Paillard publiait son adaptati… [...]

Anna Heringer: Essential Beauty Publié le 02/12/2022

[...]

Le choix de la librairie Mollat Publié le 02/12/2022

Implantée sur 2 700 m2 au cœur de Bordeaux, la librairie Mollat consacre depuis de nombreuses ann… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…