Partie prenante

Rédigé par Soline NIVET
Publié le 31/03/2020

Deux projets de logements récemment livrés à Paris par Charles-Henri Tachon nous invitent à en regarder attentivement les dessins : en plans comme en façade, ils investissent le travail géométrique comme la matrice première de toute architecture de l’habitation.


L’énoncé de ce deuxième projet confié à Charles-Henri Tachon est tout autre. Inséré dans la ZAC qui transforme en logements l’ancienne caserne de Reuilly, dans le 12e arrondissement, son gabarit extérieur était prédéfini par les architectes urbanistes de l’agence h2o. Au seuil de l’ancienne place d’armes devenue square, et dépourvu de tout mitoyen, il constitue une sorte de nouveau pavillon d’entrée, à l’articulation entre la rue de Chaligny et le cœur de l’îlot. L’occasion est rare à Paris de travailler sur ce type de gabarit en plot – peu épais et à plan carré – bénéficiant de quatre orientations ; aussi fallait-il s’en saisir depuis l’intérieur, comme depuis l’extérieur.

La façade, avec ses ouvertures et ses vues, sert ainsi de fil (rouge !) pour déployer une distribution intérieure en enfilade de pièce en pièce. Un hommage aux dispositifs haussmanniens permis par l’assentiment de la maîtrise d’ouvrage à sortir des conventions habituelles du logement social. (...)



Maîtres d'ouvrages : Paris Habitat OPH
Maîtres d'oeuvres : Charles-Henri Tachon, architecte mandataire avec Julien Colom

BET : ALTO Ingénierie (fluides), EVP Ingénierie (structure)

Économiste : VPEAS

SPS : Présents

Bureau de contrôle : Risk Control

Certifications : Plan Climat Paris, H&E, Qualitel

Surface SHON : 1 640 m2 SDP

Coût : 3 131 000 euros HT
Date de livraison : septembre 2019 

Façade ouest sur la rue de Chaligny<br/> Crédit photo : Bretin Gilles Pignon latéral et façade sur l'intérieur d'îlot<br/> Crédit photo : Bretin Gilles La loggia constitue une pièce supplémentaire dont la façade équivaut à celle d'une chambre<br/> Crédit photo : Bretin Gilles Contrechamp depuis la loggia vers la cuisine, la vue traverse tout l'appartement d'est en ouest<br/> Crédit photo : Bretin Gilles

VOIR ÉGALEMENT

>> Choix de d'a
>> Projets des abonnés

Les articles récents dans Publiés par d'a

Cinéma municipal, Marcq-en-Baroeul Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Marcq-en-Barœul  Maîtres d'oeuvres : HBAAT mandataire,… [...]

Restauration d’une halle et d’un beffroi, Saint-Lô Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ville de Saint-Lô Maîtres d'oeuvres : HBAAT, mandataire avec… [...]

Entre deux mondes : Résidence étudiante et ascenseur public, Marseille Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : Ametis PACA, Logis Méditerranée, Fac-Habitat Maîtres d'oeuvres… [...]

Grandes demeures : Deux villas, Aix-en-Provence Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : privéMaîtres d'oeuvres : Atelier Stéphane FernandezEntreprises… [...]

Imaginer l’existant : Réunion de deux maisons individuelles, Toulouse Publié le 06/07/2021

Maîtres d'ouvrages : privéeMaîtres d'oeuvres : BASTSurface : 140 m2Cout… [...]

Habiter le sol : 20 logements collectifs, rue de la Cour-des-Noues, Paris 20e Publié le 04/05/2021

 Maîtrise d’ouvrage : Régie immobilière de la ville de Paris (RIVP)Maîtrise… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
30      01
3102 03 04 05 06 07 08
3209 10 11 12 13 14 15
3316 17 18 19 20 21 22
3423 24 25 26 27 28 29
3530 31      

> Questions pro

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°2

Certains représentants de la FFB ne cachent pas leur volonté de se débarrasser des architectes. Avec les marchés, globaux, les entreprises sont en…

Visées et effets pervers des marchés globaux n°1

Passés en un lot unique en dérogeant au principe d’allotissement, les marchés globaux mettent l’entreprise mandataire au premier plan. S’ils…