Réemploi 4/8 - Recyclage de portes palières : Crèche, Paris 20e, bFV architectes

Rédigé par Cyrille VÉRAN
Publié le 03/07/2021

Dossier réalisé par Cyrille VÉRAN
Dossier publié dans le d'A n°291

BFV architectes ne s’interdit aucune filière, aucun mode constructif, aucun matériau. Depuis l’immeuble Pulse, livré en 2019 à Saint-Denis, le réemploi a élargi leur palette. Pour cet ensemble de bureaux de 30 000 m2, les faux planchers techniques issus de chantiers de démolition de la région parisienne ont lancé la filière, ce marché de travaux conséquent ayant permis de lever les barrières techniques et assurantielles. La crèche, ouverte l’année suivante dans le 20e arrondissement de Paris, s’habille d’une résille de bois protectrice, réalisée à partir des portes palières de logements HBM tout proches qui faisaient l’objet d’une mise aux normes incendie. Une opération pilote là encore, réalisée à la faveur d’un concours de circonstances et portée par toute la chaîne des acteurs publics et les architectes. 

Dans la rue de la Justice à Paris, la crèche se distingue par une vêture filigrane de bois qui n’est pas sans rappeler celle du siège du Conseil européen et de l’Union européenne à Bruxelles1. Cette maille, qui enveloppe les étages et dont l’esthétique tranche avec la minéralité des immeubles alentour, a une fonction protectrice. Elle préserve l’intimité des enfants exposés aux regards des immeubles voisins et à l’espace public tout en protégeant de l’ensoleillement direct. L’équipement est en effet ramassé sur une étroite emprise au sol, parcimonieusement gagnée sur l’espace vert protégé d’un ensemble de logements sociaux de Paris Habitat. Cette configuration dicte sa situation en proue sur la rue et l’empilement des différentes unités sur quatre niveaux au-dessus du rez-de-chaussée. Une organisation atypique pour ce programme habituellement réparti dans un bâti plus bas pour être en prise avec des cours. L’exiguïté de la parcelle amène aussi à disséminer les espaces extérieurs : un petit jardin retranché derrière l’immeuble, de larges balcons au droit des unités et une terrasse plantée au dernier niveau. On comprend mieux alors les fonctions de cette résille protectrice.  

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Octobre 2021
 LunMarMerJeuVenSamDim
39    01 02 03
4004 05 06 07 08 09 10
4111 12 13 14 15 16 17
4218 19 20 21 22 23 24
4325 26 27 28 29 30 31

> Questions pro

Quels conseils donner aux jeunes diplômés ?

Boxeur professionnel à 17 ans, Tadao Ando voyageait pour combattre avant de se former en autodidacte à l’architecture, métier qu’il dit…

Les ABF, de la censure au dialogue constructif

Légitimes gardiens du temple, les architectes des bâtiments de France accompagnent souvent des architectes et des maîtres d’ouvrage éclairés…

Les effets pervers des marchés globaux 3/3

Alors que sa relation directe au maître d’ouvrage est mise à mal par les marchés globaux, l’architecte devient l’inespéré bouc émissaire…