Scoffier le tyran

Rédigé par Rudy RICCIOTI
Publié le 18/06/2012

Vue de la salle d'analyse depuis la bibiothèque.

Article paru dans d'A n°210

Oui, vous avez bien lu, ce n'est pas un article de Richard Scoffier sur le dernier bâtiment de Rudy Ricciotti mais bien une critique de Rudy Ricciotti sur une réalisation de l'un des plus célèbre critique de d'a. Richard Scoffier vient en effet de réaménager entièrement un appartement/cabinet de psychanalyste rue des Jeûneurs à Paris, il a proposé à l'architecte « réactionnaire » auto-proclamé de Bandol d'inverser pour une fois les rôles....



Mais dans quelle galère Richard Scoffier, architecte diplômé d'UP6 à Paris-La Villette, titulaire d'un diplôme d'études approfondies de philosophie à l'université Panthéon-Sorbonne de Paris, toujours professeur à l'école d'architecture de Versailles, membre du laboratoire de recherche de ladite école de Versailles, fondateur de l'université populaire du Pavillon de l'Arsenal, lauréat des Albums de la jeune architecture, commissaire du pavillon grec pour la huitième Biennale internationale d'architecture de Venise, critique dans plusieurs revues européennes d'architecture, auteur du catalogue de l'exposition de Portzamparc au centre Georges-Pompidou, auteur des Villes de la puissance aux éditions Jean-Michel Place, auteur de La Ville sans dehors aux éditions Futura ; ou encore auteur des Quatre Concepts fondamentaux de l'architecture contemporaine, édité chez Norma, et officier de réserve du deuxième régiment étranger de parachutistes de Calvi… Mais cependant commissaire politique et critique tyrannique chez d'a


Mais dans quelle galère Scoffier le tyran s'est-il embarqué ?

À quoi servent les galons, si le métier se réduisait à l'exercice du goupillon, c'est-à-dire à « l'archicool aux oreilles décollées » ? Le risque est entier. L'on ne peut, une vie entière, être cool et asexué au risque d'être convoqué au suicide. La culpabilité appelle un prix à payer, comme au tiercé.



Lisez la suite de cet article dans : N° 210 - Juillet 2012

Les articles récents dans Points de vue / Expos

Exposition : Le double pouvoir de l’architecte et l’habitant Publié le 05/09/2022

Dirigé depuis avril 2021 par Fabrizio Gallanti, le centre d’architecture arc en rêve laisse pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (7/9) « Re » comme leitmotiv Publié le 05/09/2022

À la charnière des années 1970 et 1980, alors que fonctionnalisme et style international sont … [...]

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

Une anamorphose éloquente Publié le 27/06/2022

De quelle situation la vingtaine de réalisations jugées les plus remarquables des vingt derniè… [...]

Étoiles et lucioles Publié le 26/06/2022

En miroir des édifices et architectes qu’il distingue, ce palmarès des « Vingt architectures … [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Septembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
35   01 02 03 04
3605 06 07 08 09 10 11
3712 13 14 15 16 17 18
3819 20 21 22 23 24 25
3926 27 28 29 30   

> Questions pro

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…

Renforcer le positionnement des architectes. Entretien avec Christine Leconte, présidente du CNOA

Comment les architectes peuvent-ils répondre aux enjeux de la transition écologique sans obérer la création architecturale et en se faisant re…