Louis Kahn : le pouvoir de l’architecture

Rédigé par Valéry DIDELON
Publié le 16/11/2012

Louis Kahn et Jonas Salk devant la maquette de la City Tower en 1958.© Collection Sue Ann Kahn

Article paru dans d'A n°213

Cet automne au NAI à Rotterdam, et à partir du printemps prochain au Vitra Design Museum à Weil am Rhein, se tient, sous le titre « The Power of Architecture », une remarquable exposition consacrée à Louis I. Kahn. Deux occasions de s'interroger sur ce que l'œuvre de l'architecte américain dit ou ne dit pas de l'architecture contemporaine.

Beaucoup a déjà été écrit sur Louis Kahn et son architecture. D'éminents historiens et critiques ont décortiqué ses paroles et ses projets depuis son décès dans d'étranges circonstances en 1974, à New York. Mais à l'issue d'une visite de l'exposition qui lui est actuellement consacrée, on peut se demander sans malice à quoi sert aujourd'hui Louis Kahn. Car si la production contemporaine semble devoir si peu à ce que prônait l'architecte de Philadelphie, comment comprendre l'admiration qu'on lui porte communément ? Est-elle liée à un horizon lointain que nous indiquerait son œuvre ou $a contrario$ à la nostalgie que suscite la manière qui fut la sienne de faire de l'architecture et qui tend à disparaître inéluctablement ? Bref, Louis Kahn est-il pour nous un homme du passé ou une figure d'avenir ?


Lisez la suite de cet article dans : N° 213 - Novembre 2012

Les articles récents dans Points de vue / Expos

L'architecture ou l'art de transformer le réel. Par Philippe Prost Publié le 19/10/2022

Si hier encore, à la fin du XXe siècle, patrimoine rimait avec vieilles pierres et monuments hist… [...]

Exposition : Le double pouvoir de l’architecte et l’habitant Publié le 05/09/2022

Dirigé depuis avril 2021 par Fabrizio Gallanti, le centre d’architecture arc en rêve laisse pe… [...]

L'architecture ou l'art de transformer le réel. (7/9) « Re » comme leitmotiv Publié le 05/09/2022

À la charnière des années 1970 et 1980, alors que fonctionnalisme et style international sont … [...]

Vingt ans pour un bouleversement Publié le 29/06/2022

Sélectionner vingt architectures parmi des milliers d’autres, c’est générer plus de frustr… [...]

Vingt architectures entre singularité et exemplarité Publié le 28/06/2022

Les palmarès sont toujours pris entre deux impératifs contradictoires : couronner l’exception … [...]

Une anamorphose éloquente Publié le 27/06/2022

De quelle situation la vingtaine de réalisations jugées les plus remarquables des vingt derniè… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Novembre 2022
 LunMarMerJeuVenSamDim
44 01 02 03 04 05 06
4507 08 09 10 11 12 13
4614 15 16 17 18 19 20
4721 22 23 24 25 26 27
4828 29 30     

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…