Un sex-toy en plein Brexit !

Rédigé par Hiba EL OMARI
Publié le 03/04/2019

Si la ville de Londres a attendu le 2 avril pour annoncer l’approbation de la Tulip tower signée Foster + Partners, c’est bien pour ne laisser aucune place à l’incrédulité qu’aurait suscité une telle déclaration, le 1er du mois. Un édifice dont les atours rappellent une tulipe, paraît-il, érectera à 305 mètres de haut non loin du Gherkin (la tour "cornichon" que l’on doit au même Norman Foster) à Londres. Le bâtiment rivalisera avec le plus haut bâtiment d'Europe occidentale, The Shard (ou "fragment", de Renzo Piano) qui domine l’autre rive de la Tamise depuis 2013.


«Après un débat long et musclé, le comité a décidé d’approuver cette attraction touristique vraiment unique», a déclaré le président du comité de planification, Chris Hayward. 

Objet d’une controverse avant même son approbation, la tour attire plus encore de critiques depuis qu’elle est sûre de voir le jour à l’horizon 2025. Sara Fox, influente commanditaire du gratte-ciel voisin, le Gherkin, parle d’une « abomination » pendant que d’autres posent la question de la nécessité d’une nouvelle attraction touristique proposant des vues sur la ville. "Avec de nombreuses autres galeries d'observation à quelques centaines de mètres, la réponse est non.", insistent-ils.  


Pour atteindre le sommet de la tour dessiné pour rappeler les pétales d’une tulipe bulbeuse, des attractions se succèdent et accompagnent l’ascension des visiteurs le long d’une tige mince. À 300 mètres au-dessus du sol, les galeries d’observation de la tour contiendront des ponts aériens, des glissières en verre et plus étonnamment encore, des promenades verticales en nacelle sur la façade du bâtiment. Sans grande surprise, un restaurant offrira, comme il se doit, une vue à 360 degrés sur la ville. Un dispositif qu’on retrouve notamment au sommet de l’iconique BT Tower (qui compte parmi les plus hautes structures londoniennes depuis 1965).


Le projet comprendra également un volet éducatif avec une « classe dans le ciel » offrant 20 000 places gratuites par an aux enfants des écoles publiques de Londres. Les concepteurs n’hésitent pas à affirmer non sans optimisme qu’elle « offrira des avantages significatifs aux Londoniens et aux visiteurs en tant que monument culturel et social avec des ressources éducatives inégalées pour les générations futures."


Le début du chantier est prévu pour 2020. 


Les articles récents dans Actus brèves

Querelles de ménage au Palais de Justice, les déboires du PPP Publié le 14/06/2019

La vie du nouveau Palais de Justice, dessiné par Renzo Piano et livré en avril 2018 dans le… [...]

Manger franco-japonais Publié le 11/06/2019

[...]

Entre-deux sous la neige Publié le 11/06/2019

[...]

Dormir chez Muji Publié le 11/06/2019

[...]

Milan 2019 Publié le 11/06/2019

Le 58e Salon du Meuble s’est tenu à Milan du 9 au 14 avril dernier. Venus de 181 pays, quelque… [...]

Le Potager du Roi, une excursion dans la ville Publié le 10/06/2019

La Biennale d’Architecture et de Paysage d’Ile-de-France (Bap !) fraîchement inaugurée donne… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2019
 LunMarMerJeuVenSamDim
22     01 02
2303 04 05 06 07 08 09
2410 11 12 13 14 15 16
2517 18 19 20 21 22 23
2624 25 26 27 28 29 30

> Questions pro

PPP annulé pour les écoles marseillaises

Entre novembre 2018 et février 2019, la justice a donné raison par deux fois à des instances régionales et nationales de l’Ordre des…

Conception-réalisation : le conseil de l’Ordre des architectes des Pays de la Loire veille

En novembre dernier, statuant sur le non-respect des procédures de la commande publique, trois arrêts de la cour administrative d’appel de…

Transmettre ou ne pas transmettre son agence

En société ou libéral, quelles sont les questions qu’un architecte doit se poser en matière de transmission ? Daniel Seddiki, expert-comptable…