1789-1979, l’art moderne de bâtir en terre crue : une saga universelle initiée en France - 7. dès 1945 en Égypte et au-delà : Hassan Fathy, le deuxième « grand pionnier »

Rédigé par Jean DETHIER
Publié le 16/06/2017

Dossier réalisé par Jean DETHIER
Dossier publié dans le d'A n°255

Au fil de l’histoire mondiale de l’architecture revisitée pour en détecter les lacunes et oublis, François Cointeraux apparaît dès 1789 comme le premier grand pionnier de la modernisation de l’art de bâtir en terre crue. Chronologiquement parlant, c’est l’architecte égyptien Hassan Fathy qui, un siècle et demi plus tard, au cours des années 1940-1970, s’avère être le deuxième grand pionnier du renouveau de cette stratégie culturelle et technologique. 

 

Parentés des logiques d’action entre François Cointeraux et Hassan Fathy

 

De nombreuses parentés existent entre les parcours de Cointeraux et de Fathy. Leurs rares différences sont toutefois évidentes (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 255 - Juillet 2017

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Mai 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
18 01 02 03 04 05 06
1907 08 09 10 11 12 13
2014 15 16 17 18 19 20
2121 22 23 24 25 26 27
2228 29 30 31    

> Questions pro

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…

Qu'est devenu le « permis de faire »?

À la loi LCAP du 27 janvier 2017 ne manque que la promulgation d’un ultime décret qui doit entériner …