1789-1979, l’art moderne de bâtir en terre crue : une saga universelle initiée en France - 7. dès 1945 en Égypte et au-delà : Hassan Fathy, le deuxième « grand pionnier »

Rédigé par Jean DETHIER
Publié le 16/06/2017

Dossier réalisé par Jean DETHIER
Dossier publié dans le d'A n°255

Au fil de l’histoire mondiale de l’architecture revisitée pour en détecter les lacunes et oublis, François Cointeraux apparaît dès 1789 comme le premier grand pionnier de la modernisation de l’art de bâtir en terre crue. Chronologiquement parlant, c’est l’architecte égyptien Hassan Fathy qui, un siècle et demi plus tard, au cours des années 1940-1970, s’avère être le deuxième grand pionnier du renouveau de cette stratégie culturelle et technologique. 

 

Parentés des logiques d’action entre François Cointeraux et Hassan Fathy

 

De nombreuses parentés existent entre les parcours de Cointeraux et de Fathy. Leurs rares différences sont toutefois évidentes (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 255 - Juillet 2017

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
26     01 02
2703 04 05 06 07 08 09
2810 11 12 13 14 15 16
2917 18 19 20 21 22 23
3024 25 26 27 28 29 30
3131       

> Questions pro

Le PLU, des enjeux à la mise en œuvre (volet 1)

Fruit de la loi SRU, le PLU est un outil d’urbanisme qui, malgré ses ambitions louables, suscite des interrogations et des difficultés de mise…

Les architectes menacés de phobie administrative

Comment les architectes s’organisent-ils face à la complexité croissante de la gestion des projets,…

Et si on parlait de Culture ?

À quelques jours d’une échéance présidentielle incertaine, François de Mazières, député-maire Les…