Bruther-Baukunst : Une équipe franco-belge pour l'Université de Lausanne

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 07/02/2017

L'agence d'architecture bruxelloise Baukunst et le bureau parisien Bruther sont lauréats du concours pour un nouveau bâtiment des sciences de la vie dans le département scientifique de l'Université de Lausanne (UNIL). Proche de l'EPFL et son Rolex Learning Centre, le bâtiment a semble-t-il convaincu pour « son caractère affirmé et son architecture flexible ».

Etudiants et chercheurs en manque d'espace, effectifs grandissants… le campus scientifique de Lausanne avait besoin d'une nouvelle structure d'accueil pour les sciences de la vie. C'est sur cette idée qu'a été lancé, en Mai 2016, un concours d'architecture, pour lequel 23 projets ont été soumis.

Après examen des candidatures, c'est finalement les agences Baukunst et Bruther qui sont choisies.

Le groupement des deux agences est de nouveau salué, quelques mois après avoir remporté un concours pour 185 logements sociaux étudiants au sein du campus urbain Paris-Saclay.


A Lausanne, le projet se nomme «23071933». L'hommage au Centre Pompidou de Piano et Rogers est aussi lisible dans la proposition architecturale que dans son nom, suite de chiffres évoquant la date de naissance de l'architecte britannique.

Le parallélépipède d'environ 16 000 mètres carrés articulera deux pôles : l'un consacré aux travaux pratiques des étudiants en biologie et chimie ; l'autre aux activités de formation et recherche en neuroscience et microbiologie fondamentale. Des espaces communs, de détente et de conférence, complètent le programme.

L'architecture compacte et fonctionnelle proposée par Baukunst et Bruther n'en reste pas moins flexible. Une trame structurelle claire et des circulations concentrées en coeur et en façade laissent la possibilité à un réaménagement intérieur, en adéquation avec le domaine des sciences en évolution constante et de plus en plus rapide. L'attention est mise sur l'apport de lumière naturelle et le rapport à l'environnement naturel proche, grâce à un système de coursives périphériques.

Le financement pour ce nouveau bâtiment, dont le budget global est de 128 millions d'euros, est assuré par l'Etat de Vaud (78 millions), l'EPFL (26 millions) et par des subventions fédérales (24 millions). Le chantier devrait démarrer à l'horizon 2019 pour une sortie de terre entre 2021 et 2023.


Après les projets de SANAA, de Dominique Perrault, de Kengo Kuma and Associates ou de l'Office Kersten Geers David Van Severen, pour le compte de l'EPFL, le campus de Lausanne continue d'asseoir sa volonté d'être le terrain de jeu d'une architecture d'excellence.

Les articles récents dans Actus brèves

Germe&JAM pour la maîtrise d'oeuvre urbaine du projet Freyssinet Publié le 23/02/2017

L’EPA Paris-Saclay en collaboration avec la Communauté [...]

Huit architectes en compétition pour le siège d’ArcelorMittal à Luxembourg Publié le 23/02/2017

Le Fonds d'Urbanisation et d'Aménagement du Plateau de Kirchberg et [...]

Le Prix Agora Caisse des Dépôts dévoilé ! Publié le 21/02/2017

La biennale [...]

uapS pour le campus Paris-Saclay Publié le 17/02/2017

Face à des équipes menées par OBRAS, Atelier Ruelle Architecture, Bruno Fortier ou KCAP [...]

La 14ème édition du concours d'idées EUROPAN est lancée ! Publié le 13/02/2017

Depuis 1988, EUROPAN donne la parole à la jeune génération d'architectes, urbanistes, [...]

Le Paris haussmannien peut-il être contemporain ? Publié le 06/02/2017

Les architectes Umberto Napolitano et Benoit Jallon (agence LAN) ainsi que l'architecte-ingénieur [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.