Euralille : PCA-STREAM bâtira le lot 10.6

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 15/03/2017

La concurrence était rude pour remporter la construction de l'immeuble sur le lot 10.6, pierre angulaire de la nouvelle phase de développement d'Euralille. Plusieurs équipes avaient été retenues : l’association franco-néerlandaise de O Architecture avec MVRDV, le groupement 3XN - Coldefy&Associés - Topotek et l'agence OMA de Rem Koolhaas, à l'origine du plan directeur de l'opération lilloise dans les années 90. C'est finalement l'agence parisienne PCA-STREAM de Philippe Chiambaretta qui a été désignée lauréate.

Une nouvelle phase du développement du grand plan Euralille est en train de s'amorcer. Avec Euralille 3000, ce sont 250 000m2 de surfaces tertiaires, logements, commerces, services ou loisirs qui sont attendues, pour donner vie à la pointe sud du triangle des gares lilloises, encore vierge de construction.

 

Ce nouveau volet d'Euralille devait s'ouvrir avec la construction d'un immeuble de grande hauteur, qui aurait été le 4ème de la métropole lilloise après la Tour de Lille (117m, en 1995 par Christian de Portzamparc), la Tour Lille Europe (110m, en 1995 par Vasconi et Burdèse) et le futur siège de la MEL (130m pour l'horizon 2023). Déjà en 2010 avait été envisagée une première tour de 180 mètres par Herzog et De Meuron.

Finalement, sur une emprise foncière d'environ 6000m2 viendra s'implanter l’immeuble Shake, contraction de «share» et «work». Il sera, pour partie, dédié à accueillir le nouveau siège social de la Caisse d’Epargne ainsi que des espaces de co-working et des services ouverts sur la ville en rez-de-chaussée. La maîtrise d’ouvrage a attendu le salon MIPIM de Cannes pour dévoiler les visuels du projet.

 

L'agence PCA STREAM-Philippe Chiambaretta Architectes, avec le promoteur immobilier Nacarat, propose un immeuble de bureaux à la hauteur finalement modérée mais à la forme singulière, issue du traitement différencié des hauteurs sur chaque front selon son contexte. La toiture, successions de terrasses aux usages variées, sera entièrement accessible et constituera un prolongement, physique et visuel, au Parc des Dondaines.

 

La métropole lilloise entend, avec ce projet, inscrire une « nouvelle pièce majeure dans l'ambitieuse histoire architecturale de Euralille », «manifeste de la vitalité économique de la métropole » et nouvelle porte d’entrée du territoire.

 

L’agence PCA-STREAM a aussi récemment été retenue parmi les équipes finalistes de l’appel à projets «Inventons la Métropole du Grand Paris» pour le site des Ardoines de Vitry-Sur Seine, avec les promoteurs Linkcity, Ogic et Sogeprom.

Les articles récents dans Actus brèves

Melnikov s’installe à la Villa Savoye Publié le 21/04/2017

Le Centre des monuments nationaux organise l’exposition « Melnikov/le [...]

Quels chiffres pour la pratique des architectes ? Publié le 19/04/2017

Comme chaque année, la MAF (Mutuelle des Architectes Français assurances) [...]

Un toit commun pour Rotor + Rotor DC Publié le 14/04/2017

Le collectif belge Rotor, et son antenne dédiée à la [...]

Les rendez-vous dessinés de Frédéric Chaume #10 Publié le 13/04/2017

Lorsque beaucoup attendent de contempler l’objet fini, [...]

Cohen/Gehry au Collège de France Publié le 13/04/2017

L’architecte et historien Jean-Louis Cohen, titulaire [...]

La ville d’Angers se réinvente Publié le 12/04/2017

Fédérer des groupements d’acteurs spécifiques pour un renouvellement urbain [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.