Euralille : PCA-STREAM bâtira le lot 10.6

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 15/03/2017

La concurrence était rude pour remporter la construction de l'immeuble sur le lot 10.6, pierre angulaire de la nouvelle phase de développement d'Euralille. Plusieurs équipes avaient été retenues : l’association franco-néerlandaise de O Architecture avec MVRDV, le groupement 3XN - Coldefy&Associés - Topotek et l'agence OMA de Rem Koolhaas, à l'origine du plan directeur de l'opération lilloise dans les années 90. C'est finalement l'agence parisienne PCA-STREAM de Philippe Chiambaretta qui a été désignée lauréate.

Une nouvelle phase du développement du grand plan Euralille est en train de s'amorcer. Avec Euralille 3000, ce sont 250 000m2 de surfaces tertiaires, logements, commerces, services ou loisirs qui sont attendues, pour donner vie à la pointe sud du triangle des gares lilloises, encore vierge de construction.

 

Ce nouveau volet d'Euralille devait s'ouvrir avec la construction d'un immeuble de grande hauteur, qui aurait été le 4ème de la métropole lilloise après la Tour de Lille (117m, en 1995 par Christian de Portzamparc), la Tour Lille Europe (110m, en 1995 par Vasconi et Burdèse) et le futur siège de la MEL (130m pour l'horizon 2023). Déjà en 2010 avait été envisagée une première tour de 180 mètres par Herzog et De Meuron.

Finalement, sur une emprise foncière d'environ 6000m2 viendra s'implanter l’immeuble Shake, contraction de «share» et «work». Il sera, pour partie, dédié à accueillir le nouveau siège social de la Caisse d’Epargne ainsi que des espaces de co-working et des services ouverts sur la ville en rez-de-chaussée. La maîtrise d’ouvrage a attendu le salon MIPIM de Cannes pour dévoiler les visuels du projet.

 

L'agence PCA STREAM-Philippe Chiambaretta Architectes, avec le promoteur immobilier Nacarat, propose un immeuble de bureaux à la hauteur finalement modérée mais à la forme singulière, issue du traitement différencié des hauteurs sur chaque front selon son contexte. La toiture, successions de terrasses aux usages variées, sera entièrement accessible et constituera un prolongement, physique et visuel, au Parc des Dondaines.

 

La métropole lilloise entend, avec ce projet, inscrire une « nouvelle pièce majeure dans l'ambitieuse histoire architecturale de Euralille », «manifeste de la vitalité économique de la métropole » et nouvelle porte d’entrée du territoire.

 

L’agence PCA-STREAM a aussi récemment été retenue parmi les équipes finalistes de l’appel à projets «Inventons la Métropole du Grand Paris» pour le site des Ardoines de Vitry-Sur Seine, avec les promoteurs Linkcity, Ogic et Sogeprom.

Les articles récents dans Actus brèves

Grande manifestation pour sauver Romainville Publié le 24/03/2017

La ville de Romainville est sur le point d’engager la phase II d’un projet de [...]

Un duo franco-norvégien pour le Musée national de la Marine Publié le 23/03/2017

Installé au Palais de Chaillot depuis 1943, le Musée national de [...]

“Dans le bureau du Baron” : Haussmann raconté aux enfants Publié le 22/03/2017

Le Pavillon de l’Arsenal organise, en parallèle à [...]

Exposition « Résonances » : Iannis Xenakis à l’honneur à l’ENSAPM Publié le 22/03/2017

Trois étudiants de l’École Nationale Supérieure d'Architecture de [...]

La maire de Paris condamnée en appel pour diffamation envers un architecte Publié le 14/03/2017

Par jugement de la cour d’appel de Paris, Anne Hidalgo a été [...]

Une démolition sans précédent pour Moscou Publié le 09/03/2017

Le président russe Vladimir Poutine et la mairie de Moscou envisagent de [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.