Henk Wildschut, Ville de Calais

Rédigé par Jean-Paul ROBERT
Publié le 28/03/2018

Article paru dans le d'A n°261

La « jungle » de Calais a été démantelée, sans qu’aient été écartées les raisons de son existence. Le photographe néerlandais Henk Wildschut s’y est rendu régulièrement, de 2006 à 2017. Il a assisté à l’émergence, au développement et à l’éradication d’une ville informelle, résultat de la vitalité de ses habitants piégés sur ces dunes inhospitalières. Il en a tiré un livre remarquable, primé par les dernières rencontres photographiques à Arles. À la fois document et œuvre, l’ouvrage retrace un phénomène, son histoire et ses acteurs, sans céder à la moindre facilité.

L’Administration l’a dénommée « la Lande ». Les uns et les autres l’ont appelée « la jungle », sans se douter que cette dénomination devait être attribuée à ses occupants – le mot d’origine persane désigne la forêt. Henk Wildschut l’a nommée Ville de Calais. Une photographie, placée en exergue de son ouvrage, l’explique : elle représente un sac en plastique transparent, bourré de boîtes de conserve et de canettes vides. Le sac arbore le nom de la municipalité qui l’a distribué pour recueillir les ordures. Pareil choix n’est pas qu’affaire de sémantique : il désigne explicitement une autre ville – ville informelle, ville transitoire, ville éphémère, ville rebut aux yeux de ceux qui la refusent, mais ville malgré tout. (...)

Les articles récents dans Photographes

Tadashi Ono, Motifs côtiers 2017-2018 Publié le 22/06/2018

Après l’enchaînement de catastrophes de septembre 2011 – séisme, tsunami, accident… [...]

Dominique Marchais, Nul homme n'est une île Publié le 02/05/2018

Le titre que le réalisateur a donné à son film est issu d’un poème de John Donne,… [...]

Pascal Convert, la falaise de Bâmiyân Publié le 01/03/2018

  À… [...]

Robert Doisneau, le noir et blanc en couleur Publié le 13/12/2017

La notoriété de Robert Doisneau (1912-1994) n’est plus à établir.… [...]

Hausmann, la leçon d’Ibiza Publié le 23/11/2017

Le Point du Jour présente à Cherbourg avec l’exposition « Raoul Hausmann, photographies,… [...]

Patrice Moreau, aller marcher dehors Publié le 17/10/2017

Des lieux les plus insignifiants, Patrice Moreau tire des compositions géométriques à la force… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juillet 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
26      01
2702 03 04 05 06 07 08
2809 10 11 12 13 14 15
2916 17 18 19 20 21 22
3023 24 25 26 27 28 29
3130 31      

> Questions pro

Architecte de copropriété, une piste à ne pas négliger

Les architectes se tournent parfois vers des activités considérées comme marginales, soit par goût, soit par défaut de commande traditionnelle.…

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…