Robert Doisneau, le noir et blanc en couleur

Rédigé par Jean-Paul ROBERT
Publié le 13/12/2017

Article paru dans le d'A n°259

La notoriété de Robert Doisneau (1912-1994) n’est plus à établir. Elle repose sur les photographies en noir et blanc d’un siècle qu’il a traversé l’œil ouvert et bienveillant, ainsi que le rappelle la réédition de l’ouvrage de Brigitte Ollier chez Hazan. Invité sur le tard à participer à la mission de la Datar – dont le rôle fondateur est rappelé à la BNF avec l’exposition « Paysages français » –, il revisite la banlieue, en couleur, objet d’un livre, éclairé d’un texte de Claude Eveno et publié par Dominique Carré.

Paris doit tant à Doisneau ! La capitale est bien sûr fondée par l’histoire et par la pierre, mais elle ne serait pas sans les lettres et les images. Celles de Doisneau expriment le génome de la ville. Si elles se sont imprimées dans les esprits, c’est qu’il en a rendu, après Atget, et avec quelques autres de sa génération, la beauté singulière et ordinaire, la grandeur et la familiarité, l’ordre et les surprises, et surtout la vie des Parisiens et des Parisiennes, leurs moments quotidiens ou exceptionnels. La ville était alors habitée par tous, et tous se côtoyaient sans discrimination ni exclusion. Paris était un peuple. (...)


Lisez la suite de cet article dans : N° 259 - Décembre 2017

Les articles récents dans Photographes

Tadashi Ono, Motifs côtiers 2017-2018 Publié le 22/06/2018

Après l’enchaînement de catastrophes de septembre 2011 – séisme, tsunami, accident… [...]

Dominique Marchais, Nul homme n'est une île Publié le 02/05/2018

Le titre que le réalisateur a donné à son film est issu d’un poème de John Donne,… [...]

Henk Wildschut, Ville de Calais Publié le 28/03/2018

La « jungle » de Calais a été démantelée, sans qu’aient été écartées les… [...]

Pascal Convert, la falaise de Bâmiyân Publié le 01/03/2018

  À… [...]

Hausmann, la leçon d’Ibiza Publié le 23/11/2017

Le Point du Jour présente à Cherbourg avec l’exposition « Raoul Hausmann, photographies,… [...]

Patrice Moreau, aller marcher dehors Publié le 17/10/2017

Des lieux les plus insignifiants, Patrice Moreau tire des compositions géométriques à la force… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Août 2018
 LunMarMerJeuVenSamDim
31  01 02 03 04 05
3206 07 08 09 10 11 12
3313 14 15 16 17 18 19
3420 21 22 23 24 25 26
3527 28 29 30 31   

> Questions pro

Architecte de copropriété, une piste à ne pas négliger

Les architectes se tournent parfois vers des activités considérées comme marginales, soit par goût, soit par défaut de commande traditionnelle.…

Une nouvelle boîte à outils pour reconquérir le chantier

Proie d’un arsenal administratif pléthorique, le chantier deviendrait-il pour l’architecte le lieu de tous les dangers ? En mettant en…

Le Lab CDC Architecture de la transformation

À quels besoins d’innovation et d’évolutions réglementaires répond l’appel à projets du Lab CDC « Architecture de la…