Sous les jupes de Paris

Rédigé par Coraline BLAISE
Publié le 23/05/2017

Trois ans après le lancement de son premier appel à projets urbains innovants, la ville de Paris donne le coup d’envoi de la seconde campagne « Réinventer Paris ». Trente-quatre nouveaux sites de projet sont offerts à l’imagination d’équipes plurisdiciplinaires pour réveiller le Paris endormi. La différence est l’angle d’attaque : les interventions se concentrent cette fois-ci dans les dessous de la capitale.

En 2014, l’appel à projets urbains « Réinventer Paris » a fait grand bruit. Une vingtaine de sites parisiens, propriétés de la municipalité, sont mis à disposition pour être le lieu de projets dits innovants. Ceux-ci se doivent de mettre en exergue les valeurs de la ville contemporaine : durabilité, mixité, technologie. Architectes et promoteurs sont invités à constituer des équipes originales, dont la pluridisciplinarité est l’étendard. La liberté leur est alors laissée de décider de la programmation la plus pertinente pour dresser une esquisse de projet.  

 

« Réinventer Paris » donne le ton à une véritable « tendance » dans la logique de communication du renouvellement urbain. Le modèle est décliné avec « Réinventer la Seine », déployé à de plus grandes échelles pour « Inventons la Métropole du Grand Paris » ou réinterpreté en région comme en témoigne « Imagine Angers ».

 

Pour cette deuxième campagne parisienne, tunnels, souterrains et stations de métro en déshérence sont à l’honneur. En parallèle d’une politique qui veut faire reculer la présence de la voiture en ville se pose donc la question du devenir de certains parcs de stationnements. Quelques-uns des sites relèvent presque de l’insolite tel que l’ancien accès aux abattoirs de la Villette –  volume de 800 m² et 4 m de haut actuellement accessible par une trappe depuis la rue – ou les bassins des réservoirs d’eau non potable de Passy.

 

Au moment du premier appel à projets, beaucoup d’acteurs se sont positionnés contre cette démarche. « Réinventer Paris » est perçu comme un vaste brainstorming duquel la ville de Paris tire les meilleures idées tout en se dédouanant de la juste rémunération des concepteurs. D’autres dénoncent également la pratique de « green washing » dans les propositions lauréates, interprétant avec excès les besoins de nature en ville.

Les plus fervents détracteurs de « Réinventer Paris » pourront d’ailleurs, simultanément à la campagne fraîchement lancée, répondre à l’appel « Réinventer Pourris ». Sous des aspects parodiques, l’initiative veut tirer la sonnette d’alarme quant aux limites du modèle.

 

Pour « Réinventer Paris », les manifestations d’intérêt de la part des équipes sont attendues pour le 15 Novembre 2017. Les projets lauréats devraient être dévoilés à l’automne 2018.

 

Plus d’informations sur le site de Réinventer Paris.

Les articles récents dans Actus brèves

Le nouveau centre d’art par Renzo Piano ouvre ses portes Publié le 23/06/2017

L’architecte italien Renzo Piano, en collaboration avec l’agence madrilène… [...]

Le pavillon de la Serpentine de Francis Kéré inauguré Publié le 22/06/2017

Le nouveau pavillon de la Serpentine Gallery, rendez-vous architectural… [...]

Les dernières heures des Robin Hood Gardens Publié le 21/06/2017

Inauguré en 1972 sur un projet de Alison et Peter Smithson, le complexe de logements Robin Hood… [...]

Une nouvelle chaine de vidéos d’architecture Publié le 20/06/2017

Karine DANA, architecte et… [...]

Le Meetic des architectes Publié le 19/06/2017

Si une partie de la commande, surtout privée, échappe aux architectes,… [...]

Un été à l'heure japonaise Publié le 09/06/2017

Barbican Centre, Pavillon de l’Arsenal, Centre Pompidou-Metz… L’actualité est jalonnée… [...]

.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Juin 2017
 LunMarMerJeuVenSamDim
22   01 02 03 04
2305 06 07 08 09 10 11
2412 13 14 15 16 17 18
2519 20 21 22 23 24 25
2626 27 28 29 30   

> Questions pro

Les architectes menacés de phobie administrative

Comment les architectes s’organisent-ils face à la complexité croissante de la gestion des projets,…

Et si on parlait de Culture ?

À quelques jours d’une échéance présidentielle incertaine, François de Mazières, député-maire Les…

Le droit d’auteur des architectes (suite et fin)

Après notre enquête sur le coût du droit à l’image d’une œuvre architecturale (voir d’a n° 250), nous nous…