Construire en pisé en France aujourd’hui

Rédigé par DOMINIQUE GAUZIN-MULLER ET MATTHIEU FUCHS
Publié le 05/11/2020

Espace dessens et de naissance à Hittisau

Dossier réalisé par DOMINIQUE GAUZIN-MULLER ET MATTHIEU FUCHS
Dossier publié dans le d'A n°285

Bien des architectes, séduits par ses qualités esthétiques et hygrothermiques, veulent aujourd’hui tenter l’expérience du pisé. Matthieu Fuchs de l’agence Mil Lieux, qui a déjà conçu plusieurs bâtiments avec cette technique, détaille ici ses avantages, les précautions à prendre et le processus du chantier, sans oublier les enjeux de territoire autour de la valorisation des terres d’excavation.

Dominique Gauzin-Müller : De plus en plus de concepteurs s’intéressent aujourd’hui à la terre crue et tout particulièrement au pisé. Comment expliquer cet engouement ?

Matthieu Fuchs : La construction en terre crue est aujourd’hui un choix parmi d’autres, qui accompagne un changement de paradigme pour un nombre sans cesse croissant de concepteurs. Comme avec la pierre, le bois ou les autres matériaux biosourcés, beaucoup ressentent l’envie de reconnecter l’architecture avec son territoire, ses habitants et ses artisans. (...)

Abonnez-vous à D'architectures
.

Réagissez à l’article en remplissant le champ ci-dessous :

Vous n'êtes pas identifié.
SE CONNECTER S'INSCRIRE
.

> L'Agenda

Février 2023
 LunMarMerJeuVenSamDim
05  01 02 03 04 05
0606 07 08 09 10 11 12
0713 14 15 16 17 18 19
0820 21 22 23 24 25 26
0927 28      

> Questions pro

Et si on arrêtait de bosser ?

Apparu aux États-Unis après le covid, le phénomène de « la grande démission » marque une évolution du rapport au travail et la Fra…

Les ABF aussi en première ligne pour défendre le patrimoine contemporain

Rôle délétère de l’ANRU pour financer la destruction des logements, inquiétude devant la généralisation de l’isolation thermique des…

Détruire ou non ?

Faïence dans les halls, aplats colorés en façade, l’indigence des signes a trop souvent résumé la réhabilitation des barres des grands e…